Les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro se sont achevés le 21 août 2016 et pour une fois les voileux ont pleinement été associés à la fête puisque les régates se sont déroulés dans la baie. Les véliplanchistes français, Charline Picon et Pierre Le Coq, se sont distingués en obtenant respectivement l'or et le bronze dans la catégorie RS:X. Camille Lecointre et Hélène Defrance ont, quant à elles, ramené le bronze en 470.

En complément

  1. 10/02/2012 - 18:32 Polémique suite : Pas de sanction supplémentaire pour Ben Ainslie La Fédération anglaise de voile (RYA) s’est saisie hier du fameux dossier «Ben Ainslie», jugé au dernier championnat du monde de Perth pour mauvaise conduite et sanctionné par la règle n°69 de deux disqualifications incompréhensibles le privant d’un nouveau titre. Son verdict a été communiqué aujourd’hui : la RYA n’alourdit pas la peine du Finniste. Ainsi, à moins que la Fédération internationale (ISAF) n’émette un avis contraire, Ainslie sera bien présent aux Jeux pour prétendre à une nouvelle médaille. Heureux hasard du calendrier – et/ou acte symbolique, cette décision a été prise le jour même où le Finniste anglais recevait le titre de sportif de l’année décerné par Skandia, le sponsor titre de l’équipe anglaise, et quelques heures après que l’on a appris que l’opération du dos qu’il avait subie ne devrait pas le handicaper outre mesure dans la suite de sa préparation.
  2. mine déconfite Réservé à nos abonnés 17/01/2012 - 00:05 Polémique Ben Ainslie ira-t-il aux Jeux ? Mondial de Perth : Ainslie pète un plomb, molestant un journaliste. L’affaire lui fait perdre son titre en Finn… Et n’est pas finie. Encourant un retrait de licence, l’icône anglaise pourrait être privée de JO.
  3. 10/01/2012 - 11:48 Coupe de l’America : L’Anglais Ben Ainslie y va doucement Branle-bas de combat, ce matin, à Londres : le héros national Ben Ainslie annonçait lors d’une conférence de presse qu’il fondait le "Ben Ainslie Racing" – dont le nom est déjà abrégé en "BAR" – une écurie de course dédiée à la Coupe de l’America, épreuve mythique dont il rêve depuis des décennies… Mais compte tenu de la proximité du prochain événement et de l’objectif olympique fixé – Ainslie devrait cet été remporter sa cinquième médaille –, le Britannique ne devrait être en course que pour la 35e édition. Aucun sponsor n’a encore été signé, mais Russell Coutts, qui s’était déplacé pour l’occasion et s’estimait ravi qu’un tel skipper rejoigne la Coupe, a annoncé une forme de parrainage entre Ben Ainslie et Oracle Racing, le skipper anglais étant invité à naviguer sur les AC45 de l’équipe américaine en attendant que son propre projet soit lancé. A l’heure actuelle, BAR ne compte que son skipper, un manager, un directeur commercial et un autre de communication, aucun navigant n’ayant été recruté – mais il n’y aurait rien d’étonnant à ce que ses amis d’enfance, comparses olympiques et ex partenaires au sein du défunt Team Origin en soient, dès les prochains Jeux terminés.
  4. ben ainslie, la légende 19/10/2011 - 00:02 Extreme Sailing Series 2011 – Interview Ben Ainslie : «J’aimerais participer à la prochaine America’s Cup !» Triple médaillé d’or olympique en Laser et en Finn, Ben Ainslie brigue un quatrième titre consécutif aux Jeux de Londres en 2012 – ce serait historique. En attendant, il remplace Sidney Gavignet à la barre de l’Extreme 40 Oman Air sur trois étapes des Extreme Sailing Series – Trapani, Nice et Almeria –, et découvre pour l’occasion le multicoque. Un premier pas vers l’America’s Cup ? Le Britannique y pense… Interview.
  5. ben ainslie  agrave; la barre d rsquo;oman air 04/10/2011 - 00:01 Extreme Sailing Series 2011 – Nice «J’ai régaté avec Ben Ainslie en Extreme 40 !» A l'occasion de la septième des neuf étapes des Extreme Sailing Series, disputée la semaine dernière à Nice, j'ai eu la chance d'embarquer comme cinquième homme à bord d'un des onze Extreme 40 en lice, Oman Air, mené par Ben Ainslie himself ! Récit d'une navigation inoubliable, au coeur de l'action.