Les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro se sont achevés le 21 août 2016 et pour une fois les voileux ont pleinement été associés à la fête puisque les régates se sont déroulés dans la baie. Les véliplanchistes français, Charline Picon et Pierre Le Coq, se sont distingués en obtenant respectivement l'or et le bronze dans la catégorie RS:X. Camille Lecointre et Hélène Defrance ont, quant à elles, ramené le bronze en 470.

En complément

  1. ben voil agrave;, voil agrave; ben  16/09/2011 - 00:03 Extreme Sailing Series 2011 – Trapani Ben voilà, voilà Ben ! Parlez d’un intérimaire ! A Trapani (puis à Nice et Almeria), Ben Ainslie remplace Sidney Gavignet à la barre de l’Extreme 40 Oman Air, le Français étant sur le projet d’Oman en MOD70. Ben soi-même : trois médailles d’or et une d’argent (Finn et Laser), cinq titres mondiaux (Finn) – entre autres !
  2. leboucher et garos toujours  agrave; l rsquo;or  16/06/2011 - 00:01 JO Londres 2012 – Weymouth Leboucher et Garos toujours à l’or ! Joli doublé ! En 470, à un an des Jeux de Londres, Pierre Leboucher et Vincent Garos ont – pour la deuxième année consécutive – remporté la «Sail for Gold» de Weymouth, plan d’eau des JO. Et impressionné leurs 75 adversaires : les Nantais ont même enlevé la Medal Race réunissant les 10 meilleurs.
  3. 29/04/2011 - 22:00 49er : le skiff olympique expliqué par Dyen et Christidis Conçu en 1996 par l'Australien Julian Bethwaite, le 49er est un dériveur léger monotype à deux équipiers, olympique depuis les JO de Sydney en 2000. Très léger et toilé (60 m2 au portant sous spi), il s'agit d'un skiff inspiré des 18 pieds australiens qui demande à son équipage engagement, équilibre et une grande maîtrise technique. Manu Dyen et Stéphane Christidis, qui figurent parmi les 3 meilleures équipes de 49er au monde, nous en révèlent les secrets...
  4. la remise  agrave; l #039;heure de big ben 20/04/2011 - 00:05 JO de Londres 2012 Qui sont (vraiment) nos meilleurs ennemis ? Ben Ainslie, Marit Bouwmeester, Mathew Belcher, Malcolm Page… Mhm… Ces noms vous disent vaguement quelque chose, mais guère plus ? Ils sont pourtant quelques-uns de ceux qui font cauchemarder les Français engagés dans la course aux médailles olympiques. A quelques jours du début des sélections qui marqueront peut-être la trêve de cette concurrence internationale féroce – tout le monde devra passer par là –, rencontre avec ces adversaires coriaces, nos meilleurs ennemis.
  5. ben ainslie   un net penchant pour la victoire  06/12/2010 - 06:14 World Match-Racing Tour 2010 - Malaisie Ben Ainslie : un net penchant pour la victoire Il a (presque) tout gagné, l’Anglais Ben Ainslie ! Trois médailles d’or en Laser et en Finn, cinq Mondiaux de Finn – et maintenant le championnat du monde de match-racing 2010 ! Vainqueur de la Moonson Cup face à l’Australien Torvar Mirsky, il a ravi le titre suprême au Français Mathieu Richard, 2e.
  6. ben dis donc  13/11/2010 - 00:12 Jeux Olympiques, Coupe de l’America… Ben dis donc ! L’Anglais Ben Ainslie n’a pas d’équivalent : une médaille d’argent aux Jeux en Laser (1996), trois d’or en Laser et en Finn (2000, 2004, 2008), cinq fois champion du monde de Finn (2002, 2003, 2004, 2005, 2007), trois fois Marin ISAF de l’Année, cinq fois Marin anglais de l’Année – n’en jetez plus.
  7. big ben, fi eacute;vreux 13/08/2010 - 07:11 Sail For Gold Regatta – Weymouth Big Ben, fiévreux Le très grand Ben Ainslie a raison de surveiller ses arrières. Il devrait aussi regarder devant : Jonathan Lobert, en plein grâce, mène la semaine de Weymouth – dernière épreuve de la World Cup – depuis le début.