Les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro se sont achevés le 21 août 2016 et pour une fois les voileux ont pleinement été associés à la fête puisque les régates se sont déroulés dans la baie. Les véliplanchistes français, Charline Picon et Pierre Le Coq, se sont distingués en obtenant respectivement l'or et le bronze dans la catégorie RS:X. Camille Lecointre et Hélène Defrance ont, quant à elles, ramené le bronze en 470.

Actualité à la Hune

JO de Londres 2012

L’enfer des Bleus

Claire Leroy, Marie Riou et Elodie Bertrand ont été sorties en quart de finale, perdant toute chance de remporter une médaille en match-race… Les Français n’ont raisonnablement plus qu’une chance avec le 470 féminin.
  • Publié le : 08/08/2012 - 20:25

Changement de hiérarchieClaire Leroy, Marie Riou et Élodie Bertrand se seront fait surprendre par une hiérarchie mondiale qui a littéralement éclaté, ces dernières semaines. Les outsiders sont devenues les têtes de série. Photo @ Jean-Marie Liot FFV / DPPI

De notre envoyée spéciale à Nothe Fort. Dès que le soleil a percé après l’ondée, une touffeur harassante est montée des pelouses qui dégringolent sur les pentes de la pointe de Nothe. Ici, c’est la zone réservée aux spectateurs munis de billets – c’est comme au stade, quoi. Fouille minutieuse à l’entrée ; boutiques, gargotes, animations, écrans géants et commentaires à l’intérieur. Les Medal Races se disputent juste en contre bas du fort Nothe, sur un micro parcours où il faut faire trois tours et où les coureurs ont l’habitude de s’arracher les cheveux.

Ici, chaque mètre carré d’herbe vaut de l’or et les délégations bigarrées les disputent aux spectateurs ayant acheté leurs places. Les Français se sont regroupés tout en bas et ont déployé leurs banderoles. Il y a les élus de la FFV, les familles, ceux qui ne naviguent plus et les garçons du 470 qui sont en pause, les entraineurs, les kinés, les amis… Ils sont tous en tenues officielles, portent perruques fantaisistes et jouent de clap-clap dédicacés «Allez les Bleus !» Certains mecs se sont même laissé aller à peindre l’un de leurs ongles en bleu, blanc et rouge – une prouesse quasi nulle comparée à ce qu’accomplissent les Américains pour reproduire leur bannière.

Ils profitent d’une vue plongeante sur la ligne de départ et hurlent au passage de Claire, Marie et Elodie. Leur quart de finale reprend dans un moment alors que hier, elles se sont fait coller un 2-0 par leurs adversaires espagnoles. On est un peu stressé.

La tête dans le sacNon, ça n'est pas passé pour Emmanuel Dyen et Stéphane Christidis qui devaient sortir une grosse manche et jouer de chance pour espérer le bronze en 49er, ce soir.Photo @ Jean-Marie Liot FFV / DPPI

Tout à l’heure, la Medal Race des 49er n’a pas offert le miracle que l’on attendait. Les Français n’ont pas gagné la manche, loin de là. Les risées et les trous d’air leur ont plutôt fait vivre un enfer et ils auraient fini derniers s’ils n’avaient fait une super remontée sur le dernier tour. Emmanuel Dyen et Stéphane Christidis seront donc 6e de ces Jeux olympiques dominés par les Australiens Nathan Outteridge et Iain Jensen et les Néo-Zélandais Peter Burling et Blair Tuke – quelle vitesse effrayante ont-ils ! De leur côté, les Danois Allan Norregaard et Peter Lang ont bien failli prendre la porte à cause des Autrichiens Nico Delle-Karth et Nikolau Resh (qui remontent de la 7e à la 4e place, comme quoi tout est vraiment possible sur ces Medal Races), mais conservent finalement le bronze.

2-0 secDès le premier jour des quarts de finale, les Espagnoles ont pris l'ascendant sur les Françaises en remportant les deux premiers matches.Photo @ Jean-Marie Liot FFV / DPPI

Un nuage est passé là-bas, sur Portland, et le vent semble un peu mieux établi ici, mais… Alors que les filles cerclent avant le départ, les Françaises récoltent une pénalité. Le jury a jugé qu’elles ont empanné devant les Espagnoles… Avec trop d’agressivité. C’est une nuance subtile à évaluer sur l’eau et difficile à comprendre quand on est à terre. C’est du match-race. Et bien qu’elles partent devant leurs adversaires, les filles prennent donc le départ avec un handicap : soit elles poussent leurs adversaires à la faute, soit elles doivent tourner.

A côté, les gens éructent toujours, parce que les Finlandaises sont devant, parce que les Américaines sont devant, parce que les gens sont contents… Les autres matches des quarts de finale se disputent en même temps. Mais dans le camp français, on est de plus en plus tendu. Finie la gaité qui avait accompagné les 49er. Rares sont ceux qui parlent. On sert juste les dents, on soupire. Au vent, les Françaises enroulent en tête d’un rien. Sous le vent, elles sont avec les autres et choisissent de faire leur pénalité. Les Espagnoles profitent de la situation et s’en vont. Les Françaises ne referont jamais leur retard.

3-0. Les Françaises éliminées en quart. Claire Leroy – N°1 mondiale en match-race entre 2005 à 2010 – sort par la petite porte. Claire Leroy, Marie Riou et Elodie Bertrand voient leur rêve olympique voler en éclats, ce mercredi ensoleillé d’août. Demain, elles matcheront pour finir 5e, 6e, 7e ou 8e des seuls JO où il y aura eu une épreuve de match-race. Leurs adversaires seront les Américaines, les Anglaises – comme elles archi favorites pour les médailles et sorties en quart – et les Hollandaises.

3-0 durLe suspens aura été douloureusement court : parties avec une pénalité pour leur 3e match de quart, les Françaises s'inclinent contre les Espagnoles. Fin du match-race.Photo @ Jean-Marie Liot FFV / DPPI

Une chape de plomb s’abat sur l’herbe. Quelques-uns s’excusent et s’éclipsent discrètement, d’autres passent un coup de fil. On se dit que demain, peut-être, le miracle se produira pour Pierre Leboucher et Vincent Garos… Et surtout, que Camille Lecointre et Mathilde Géron ont fait une fantastique journée aujourd’hui et sont revenues à trois points du podium, à la veille de leur Medal Race (à courir vendredi). On se dit que c’est parfait et que cela va le faire.

 

Demain
Medal Race des 470 hommes à 14h00, heure française.

En complément

  1. mauvaise pioche 07/08/2012 - 23:32 JO de Londres 2012 Comme un avant-goût de tragédie Ce soir, les planchistes ont tiré leurs derniers bords olympiques : Julien Bontemps termine 5e et Charline Picon, 8e… Et toutes leurs larmes versées ne parviennent à éteindre le feu qui ravage le clan français.
  2. demi brisard 06/08/2012 - 23:32 JO de Londres 2012 Du cœur et des larmes Vaillant sur sa Medal Race, Jean-Baptiste Bernaz garde sa 10e place en Laser, où les outsiders ont fait recette… A Rio, il promet d’être plus fort, tandis que les Français continuent de trembler.
  3. aux innocents les mains pleines 05/08/2012 - 21:32 JO de Londres 2012 Lobert fait son hold-up !! A 27 ans et pour ses premiers Jeux olympiques, Jonathan Lobert décroche une incroyable et magnifique médaille de bronze en Finn, après avoir remporté une Medal Race d’anthologie !
  4. sacré mec  04/08/2012 - 00:02 JO de Londres 2012 Question d’orgueil Pour Sarah Steyaert, les Jeux viennent de se terminer prématurément alors que d’autres ont encore de belles cartes à jouer… Mais l’orgueil des Français n’est peut-être pas toujours bien placé.
  5. lacher les chevaux  03/08/2012 - 23:29 JO de Londres 2012 L’heure des grands garçons Les Finn ont terminé leurs manches aujourd’hui et font la pause demain, avant d’en découdre dimanche à l’occasion d’une Medal Race qui s’annonce particulièrement saignante. Ils sont six pour trois médailles.
  6. Ça coince  03/08/2012 - 00:05 JO de Londres 2012 Allez les Bleus ! Voilà un titre qui, s’il ne se voulait optimiste, sonnerait presque faux tant ont été difficiles les débuts de nos Français aux Jeux olympiques… À 48 heures des premières médailles, coup de semonce.