Actualité à la Hune

Retour de week-end

Dunkerque, ça promet !

Match-race en Corée, Figaro en Méditerranée, Minis à Douarnenez, habitables et sportboats au Havre et à Dunkerque, il y avait du monde sur l'eau ce week-end, dont quelques Dunkerquois enragés, en M34 à la Normandy Week, ou en Open 570 dans leurs eaux !

  • Publié le : 14/06/2011 - 00:01

Normandy Sailing Week
Courrier Dunkerque par KO

A deux semaines du Tour de France, Courrier Dunkerque aura marqué les esprits. Le M34 mené - en l'absence de Daniel Souben - par Pierre-Antoine Morvan s'est offert le luxe de ne pas courir le dernier jour de la Normandy Sailing Week, après avoir remporté six manches sur huit (les deux autres résultats consistant en deuxièmes places...).

Très rapides, notamment sous spi, les Nordistes se baladaient dans les parcours côtiers, et se sont permis de terminer la grande course (115 milles) avec sept minutes d'avance sur leurs poursuivants immédiats, tandis que la qualité de leurs manoeuvres leur facilitait la vie dans les parcours banane. Les équipages de Toulon Provence Méditerranée (mené par Fabien Henry) et de Crédit Mutuel de Bretagne (Nicolas Troussel) sont respectivement deuxième et troisième, à égalité de points. A noter l'abandon le dernier jour du M34 d'Oman Sail (5e au général), Cédric Pouligny et ses hommes ayant constaté un affaissement de l'embase de mât.

En J80, Sébastien Petithuguenin et les équipiers de Paprec Bretagne n'ont pas laissé grand chose non plus à leurs quatorze adversaires. Six victoires en huit manches, une deuxième place, et une manche de quatrième à faire sauter au titre de plus mauvais résultat, difficile de faire mieux. La domination d'Arthur Herreman était presque aussi indiscutable en First 7,50, catégorie la plus représentée de la Normandy Sailing Week, avec dix-huit équipages.

En Longtze, victoire de Laurent Berjon (qui skippait la saison passé le bateau aux couleurs de Voiles et Voiliers). Côté IRC les Britanniques étaient venus en force au havre, et ils n'ont pas traversé la Manche pour rien. Le Grand Soleil Quokka 8 s'impose en classe 1, tandis que le nouveau dessin de Mark Mills, le M.A.T. 1010, n'a fait qu'une bouchée de la classe 2.

Les classements complets : http://www.normandy-week.com


Grand Prix de la Côte d'Opale
De jeunes locaux bien ambitieux

45 bateaux, dont une poignée venus de Belgique et de Hollande, ont participé à la 8e édition du Grand Prix de la Côte d'Opale. Les habitables ont couru devant Boulogne puis Dunkerque, avec dans l'intervalle une manche de ralliement, tandis que les monotypes J80 et Open 570 se cantonnaient à Dunkerque sur des parcours banane.
Les joies du monotype L'Open 570, série la mieux représentée au GP de la Côte d'Opale. Photo © Laurent Vidal Dans ces deux dernières catégories, les jeunes régatiers du pôle d'entraînement < Voile ambition Dunkerque > ont fait la loi. Cinq places de premier, sur dix manches courues, pour l'équipage de Thibault le Gall en Open 570. Six victoires en onze épreuves pour la bande de Geoffrey Thery en J80.

Chez les gros, le Grand Soleil 40 belge Alegria, de Carl Sabbe, s'est taillé la part du lion en remportant l'intégralité des six manches. Autre sans faute, celui du First 31.7 Borabor de Francis Caytan en catégorie HN1.

Grand Prix du Crouesty
Les J80 en force

Le J80 est décidément la série qui compte en baie de Quiberon. Quarante-deux équipages s'étaient donnés rendez-vous au Grand Prix du Crouesty où ils composaient, de loin, la classe la mieux représentée. C'est l'un des ténors de la série, le dirigeant de la voilerie All Purpose, qui a dominé le week-end à la barre du J80 portant le nom de la société. Atlantis, de Laurent Sambron, et Interface Concept II, mené par Eric Brézellec, complètent le podium.

En J24, la victoire est revenue au local Marta, de Pierre Antoine Lemaistre, tandis que l'Albatros de Luc Lajoye dominait nettement son sujet devant cinq autres Open 750. En IRC1, la lutte aura été chaude entre le Ker 39 Inis Mor, le Grand Soleil 43 Codiam, et l'A40 RC Vitaris. Plus de cent dix bateaux étaient de la fête, toute classes confondues.

Pour en savoir plus : http://www.ycca.net


Generali Solo
Cap sur Porquerolles

Les 17 Figaristes de la Generali Solo ont disputé sous la tramontane cinq manches - dont un parcours côtier - avant de reprendre le large. Si Eric Péron est le vainqueur de ce Grand Prix de Leucate, c'est Gildas Morvan, impressionnant dans la brise, qui s'est hissé en tête du classement général provisoire. Il devance la révélation du moment, le jeune Réunionais Morgan Lagravière, issu du dériveur olympique 49er, qui avait remporté l'étape Marseille-Leucate.
Cap sur Porquerolles Dans un sympathique thermique, un trio de Figaristes glisse en douceur devant le port de Leucate. Mais bientôt, la tramontane... Photo © Jean Marie Liot/Generali Solo Hier après-midi la flottille des solitaires a quitté les Pyrénées pour la deuxième manche hauturière de l'épreuve, un parcours de 260 milles jusqu'à Porquerolles, via le rocher du Lion de Mer à Saint Raphaël. La tramontane s'était apaisé, et un petit thermique les accompagnait aux premières heures de course, mais la suite s'annonçait autrement musclée, avec à nouveau de la grosse brise en cours de nuit. Passé le travers de Marseille, la partie devrait ensuite devenir très tactique, avec des régimes de vent irréguliers sous l'influence d'une dépression centrée sur le golfe de Gênes.

Classement général provisoire avant la manche Leucate-Porquerolles :
1 - Gildas Morvan (Cercle Vert), 43 points.
2 - Morgan Lagravière (Vendée), 54 points
3 - Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham), 60 points
4. - Jean-Pierre Nicol (Bernard Controls), 65,80 points
5 - Laurent Pellecuer (L'Option Sud Club des Partenaires), 73 pts
etc.

Pour continuer à suivre la course : http://www.generali-solo.com


Korea Match Cup

Iehl dégringole

Sale temps en Corée pour les Français sur le circuit mondial de match-racing. Leader provisoire du championnat après deux épreuves, Damien Iehl n'a pas réussi à dépasser le stade des qualifications à Gyeonggi : avec sept défaites pour seulement quatre victoires, son équipage a sauté avant les quarts de finale. Vainqueur dans ces mêmes eaux en 2010, Mathieu Richard s'est de son côté classé troisième des Round Robin coréens (avec sept victoires et sept défaites), mais c'était pour se faire éliminer au tour suivant par le Suédois Bjorn Hansen, futur vainqueur de l'épreuve.

Ce quart de finale s'est avéré particulièrement éprouvant pour les nerfs, quatre matches devant être rejoués chaque fois que l'un ou l'autre des bateaux talonnait à marée basse : en trois de ces occasions, c'étaient les Français qui dominaient. En finale, Hansen a pris le meilleur sur l'Italien Francesco Bruni, tandis que la petite finale voyait le Britannique Ian Williams s'imposer sur l'Australien Peter Gilmour.

Damien Iehl a donc cédé la tête du championnat à Francesco Bruni, et il pointe désormais à la troisième place derrière Gilmour. Mathieu Richard est huitième. Prochain rendez-vous à Portimao (Portugal), du 22 au 26 juin.

Classement final de la Korea Match Cup :
1.Bjorn Hansen (Suède)
2.Francesco Bruni (Italie)
3.Ian Williams (Grande Bretagne)
4.Peter Gimour (Australie)
5.Mathieu Richard (France)
...
10. Damien Iehl (France)

Classement provisoire du World Match Racing Tour après trois étapes:
1 Francesco Bruni (Italie), 59 points.
2 Peter Gilmour (Australie), 48pts.
3 Damien Iehl (France), 41.
...
8 Mathieu Richard (France), 24 pts.


Mini 6.50 : Trophée Marie Agnès Péron
Le Brec droit au but

79 ministes, dont 22 étrangers représentant dix nationalités, s'étaient donné rendez-vous pour la 7e édition du Trophée Marie Agnès Péron, créé en l'honneur de la navigatrice disparu dans un coup de vent lors de la mini-transat 1991. Cette course en solitaire, disputée en aller-retour de Douarnenez à Groix et au phare des Birvideaux, est toujours un joli morceau de bravoure, avec rase-cailloux, courants, et trafic maritime intense au menu. La victoire est revenue à Guillaume Le Brec (Ocamat - ATD), qui s'était classé deuxième l'an dernier dans le sillage de l'Allemand Joerg Riechers.
Droit au but ! En tête depuis les Birvideaux, Guillaume Le Brec s'est débarrassé de Sébastien Roguès en remontant sur Sein par la route directe. Champagne... Photo © Christophe Breschi Déjà en tête aux Birvideaux sur proto Finot-Conq, Le Brec remontait vers Sein en compagnie de Sébastien Rogues (Génération Eole - GDF Suez, plan Lombard) lorsque ce dernier a voulu tirer à la côte en prévision d'une rotation à droite de la brise. Le vent a bien tourné au Nord-Ouest comme annoncé, mais plus tard que prévu, et Le Brec s'est échappé sur la route directe.

Joli début de saison pour celui qui avait déjà terminé deuxième de la Demi-Clé, en compagnie de Yann Riou. Nicolas Boidevezi (Défi GDE), vainqueur de la dite Demi-Clé, témoigne aussi d'une belle régularité en s'emparant de la troisième place du Trophée Marie Agnès Péron.

En série, la victoire est revenue à Davy Beaudart (Innovea Environnement), qui précède Gwénolé Gahinet (Gwenolegahinet.com) et Aymeric Belloir (Tout le monde chante contre le cancer) : deux Pogo devant un Nacira.

Classement final du Trophée Marie Agnès Péron, catégorie prototypes
1. Occamat / Atd, Guillaume le Brec (Crocodiles de L Elorn)
2. Eole Generation Gdf Suez, Sébastien Rogues (Yacht Club Basque)
3. Defi Gde, Nicolas Boidevezi (Sté des Regates Rochelaises)
etc.

Classement final du Trophée Marie Agnès Péron, catégorie bateaux de série
1. Innovea Environnement, Davy Beaudart (Centre Nautique de Lorient)
2. Gwenolegahinet.Com, Gwuenolé Gahinet (APCC Nantes)
3. Tout le Monde Chante Contre le Cancer, Aymeric Belloir (YC de Carnac)
etc.

L'intégralité des classements, sur le site de la course : http://www.winchesclub.com