Actualité à la Hune

Nautic 2017

Cap sur le Nautic !

À la veille de l’ouverture du Nautic, la fédération des industries nautiques tient toujours une conférence de presse pour exposer l’état du marché et les espérances des principaux acteurs de la filière. Ce rendez-vous permet aussi de jeter un œil sur les nouveautés alors qu’elles sont encore en train d’être bichonnées avant leur présentation au public.
  • Publié le : 02/12/2017 - 06:25

Nautic 2016Le hall 1 du parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris est comme toujours celui où se trouvent les voiliers exposés.Photo @ R. Dobremel/AFP/Nautic

Il y a quelque chose de paradoxal à voir les mêmes organisateurs que l’an dernier nous expliquer que cette année est celle d’un grand changement. La fédération des industries nautiques a repris la main sur le salon de Paris par le biais de sa filiale Nautic Festival et organise donc maintenant en direct une manifestation qui était précédemment régie par Reed Exposition. Mais le directeur du salon, Alain Pichavant, n’a pas changé, sinon de boutique. Il a donc fort à faire pour nous convaincre que “le changement c’est maintenant”.
Et pourtant, malgré le fait que nous soyons en présence des mêmes organisateurs dans les mêmes lieux avec les mêmes exposants, nous admettons bien volontiers qu’il y a un vrai travail engagé pour rendre le salon plus attrayant à un nouveau public. Le chantier ouvert doit s’étendre sur trois éditions avant de porter ses fruits mais on en mesure déjà l’impact. Ce sont des grandes surfaces de sable hâtivement baptisées plage sur lesquels on va jouer au hand-ball ou au tennis. Une piscine ultra-longue pour faire des compétitions de ski nautique tracté ou de stand up paddle.
Une autre piscine, plus courte celle-là mais dans laquelle des hélices peuvent générer une vraie vague de surf. On l’aura compris, un public plus jeune est visé par ce côté “multi-activités” assumé. Un public moins au fait forcément des choses de la mer.

PlageSur les plages du Nautic, il est possible de jouer au hand-ball ou au tennis.Photo @ Loïc Madeline
Une capitainerie à l’entrée, une application dédiée et une équipe de coach ont pour mission de diriger ces primo visiteurs en fonction de leurs envies.
Le salon s’étend sur cinq halls, mieux vaut savoir où aller si l’on cherche à louer un bateau au soleil, à acheter un semi-rigide pour aller aux îles ou si l’on veut simplement rêver à la barre de bateaux qu’on ne pourra jamais se payer.
Justement pour tous ceux qui n’ont pas envie de laisser leurs coordonnées pour pénétrer dans un carré ni de revenir le lendemain parce que l’attente est trop longue, le Nautic propose des bateaux en libre accès. Ils ne sont que six mais au moins on ne sera pas intimidé par les barrières à franchir avant d’y poser le pied.

Stir-Ven 19Le Stir-Ven 19 a été doté d'une cabine par son chantier, Grand Largue.Photo @ Loïc Madeline

Car le salon, on y va d’abord pour voir des bateaux. Et cette année encore on ne se déplacera pas pour rien. Du côté des bateaux traditionnels, nous avons remarqué un étonnant Balkis, plan Herreshoff construit par le chantier Franck Roy, mais aussi un très mignon Stir-Ven 19 à cabine fabriqué par le chantier Grand Largue.
Ce bateau en bois moderne (clins de contreplaqué assemblés à l’époxy) a de quoi réjouir les amateurs de vernis et de belles ballades. Autre nouveauté au look classique : le Skellig 5 présente un cockpit très protégé et un beau volume intérieur. Il nous donne l’impression, avec ses petites finitions façon bois, que son constructeur, Plasmor, est en train de s’embourgeoiser doucement mais nous ne le dirons pas trop fort pour ne pas fâcher son patron qui ne jure que de randonnées nautiques à bord d’unité d’abord fonctionnelles.

Skellig 5Ravissant ce Skellig 5 construit par Plasmor.Photo @ Loïc Madeline

Les dériveurs sont nombreux et c’est une bonne nouvelle. Nous avons pu voir le Devoti D-Zéro pour la première fois exposée en France, un solitaire sportif mais sans spi ni trapèze. Un bateau à l’étrave fine et au plan de pont ultra-simple qui doit sûrement être très amusant. Moins sportif et pouvant être utilisé en double avec un tout petit foc ou en solo gréé en cat-boat, le RS Zest semble davantage taillé pour séduire les clubs et les écoles. Cela est vrai aussi du RS Cat 14, un catamaran en polyéthylène rotomoulé qui nous a semblé très bien fini et intelligemment conçu.

WaszpLe Waszp se veut le moth à foils pour tous. A voir.Photo @ Loïc Madeline

Beaucoup plus léger et beaucoup plus spectaculaire, le Waszp fait son entrée en France. On l’a déjà aperçu lors de différentes “foiling week” en Europe mais l’on est content de le voir de près. Il s’agit d’un dériveur solitaire à foil de série. Pas aussi rapide et technique que les moth à foil mais sensiblement plus simple et moins cher. On est en tout cas vraiment tenté de l’essayer même s’il ne s’adresse pas aux débutants.

Dans les habitables, le chantier Dufour présente son nouveau 360 qui est une évolution du 350. Et des évolutions il y en a d’autres à Paris. Le RM 1370 directement issu du 1360 mais avec une étrave inversée offrant davantage de volume dans les parties avant.

RM1370Le RM1370 que le chantier présente comme l'expression ultime du concept RM...Photo @ Loïc Madeline

Nous avons vu également l’Ofcet 32 sc, la version croisière de l’Ofcet 32 avec des aménagements plus riches mais d’aussi bonnes performances nous assure le chantier.
Ce salon sera aussi l’occasion de visiter les nouvelles générations d’Océanis avec le 51.1 aux sections d’étrave inédites et de Sun Odyssey qui présente les innovants 440 et 490 dont les passavants descendent en pente douce jusqu’à l’arrière du cockpit.

Code #L'élégant Code #, day-boat de rêve à l’esthétique craquante.Photo @ Loïc Madeline

Il faudrait également parler des X-Yachts de retour en force avec un Xc 45 et un X43, des deux modèles de Cape-Cod, du splendide Easy to Fly dans sa livrée noire ou du très élégant Code #, un day-boat de rêve à l’esthétique craquante et dont les lignes annoncent des performances exceptionnelles.
Il y a aussi des surprises dans ce Nautic qui vaut décidément le détour : des constructeurs de voiliers présentent d’étonnants bateaux à moteur : le superbe Loxo construit par Structures que nous avions vu à La Rochelle et l'étonnant canot automobile miniature imaginé par les Ateliers de la Gazelle.

JPK 1020Le JPK10.20, présenté par la patron lui même, Jean-Pierre Kelbert, mais sous forme de maquette.Photo @ Loïc Madeline

Et tout cela sans même parler des projets à découvrir sur les différents stands, comme le mini-transat à étrave ronde d’IDB composite ou la maquette du futur JPK 10.20 dans les bras de son constructeur. Bonne visite !

Plan Hall 1Retrouvez nous sur le Stand Voiles et Voiliers, situé dans le Hall 1 G/22.Photo @ DR

 

Nautic 2017 Pratique

Site : Paris Expo - Porte de Versailles, Pavillons 1, 2.1, 2.2, 2.3, 3 et 4

Dates : Du samedi 2 au dimanche 10 décembre 2017

Horaires : De 10 heures à 19 heures.
Nocturne vendredi 8 décembre jusqu’à 22 heures.
Fermeture à 18 heures le dimanche 10 décembre.

Entrée : Plein tarif : 16 euros. Tarif réduit : 13 euros. Entrée groupe (à partir de 10 personnes) : 10 euros.
Gratuit pour enfants de moins de 16 ans, étudiants de moins de 26 ans, licenciés clubs FFVoile et titulaires permis bateau 2017.

Accès :
-Métro :
Ligne 12 : Station Porte de Versailles (Porte de la Chapelle - Mairie d'Issy). Cette ligne dessert les stations Montparnasse, Concorde, Madeleine et Gare St-Lazare.
Ligne 8 : Station Balard (Créteil - Balard). Cette ligne dessert le Terminal Invalides de l'aéroport d'Orly.
-Bus :
Ligne 39 : arrêt «Desnouettes» ou «Balard-Lecourbe» (Gare de l'Est - Issy Val de Seine).
Ligne 80 en direction de la Porte de Versailles.
-Tramway :
T2 : arrêt «Porte de Versailles»
T3 : arrêt «Porte de Versailles» ou «Desnouettes»
-Taxi :
Stations de taxi : boulevard Lefèbvre et boulevard Victor
-Parkings :
Parkings avec accès direct à pied au salon : boulevard Victor – avenue de la Plaine – rue d’Oradour – rue Louis Armand
-Vélo :
Station Vélib n°15061 - 12 Square Desnouettes
Station Vélib n°15049 - 2 Rue Ernest Renan
Station Vélib n°15048 - Place Amédée Gordini

Plus d'informations sur : https://salonnautiqueparis.com/fr