Actualité à la Hune

SALON INTERNATIONAL DU MULTICOQUE

Pour le Multi, c’est ici !

Le Salon International du Multicoque se tient jusqu’au dimanche 23 avril à La Grande-Motte. Avec le lancement de plusieurs nouveaux modèles et des visiteurs-acheteurs venus du monde entier, la station balnéaire du golfe du Lion est bel et bien, quelques jours durant, la capitale mondiale du multicoque ! Nous avons fait pour vous le tour des plus intéressantes nouveautés.
  • Publié le : 22/04/2017 - 00:01

Salon Grande MotteSoleil et mistral étaient bien au rendez-vous mercredi pour l’ouverture du Salon du multicoque. Cette exposistion nautique à flots, spécialisée dans les catamarans et trimarans de croisière, se tient à la Grande-Motte jusqu’au dimanche 23 avril, 18 heures.Photo @ Delphine Fleury

Ce Dragon porte bien son nom : avec ses étraves inversées et tronquées, un rien agressives, pointées sur le visiteur dès son arrivée sur les pontons, il semble garder férocement l’entrée du salon. Pourtant, fascinés par cette ligne originale et les promesses de runs décoiffants qui s’en dégagent, on serait plutôt tenté d’aller y voir de plus près ! Ce bateau de propriétaire, construit au chantier australien McConaghy, est le deuxième exemplaire d’un catamaran né à l’initiative d’un français passionné de bateaux et installé à Hongkong. Un concentré de ce qui se fait de mieux en termes de construction et de performance, dessiné par Renaud Bañuls avec les conseils techniques de Thomas Coville.

Banuls 60Elles ne vous rappellent rien, ces étraves ? Pour ce cata de croisière (très) rapide, l’architecte Renaud Bañuls s’est inspiré de celles qu’il avait conçues pour le trimaran Oracle. Excusez du peu !Photo @ Delphine Fleury

Et voilà : le nom du nouveau catamaran de 47 pieds de Fountaine-Pajot a été révélé mercredi, premier jour du salon : il s’appellera Saona, nom d’une petite île des Caraïbes qui se situe au Sud-Est de la République Dominicaine. Avec un confort encore en hausse – grande plateforme de bain hydraulique, bains de soleil sur le bimini et à l’avant, cabines spacieuses au design travaillé - le Saona 47 impose de nouveaux standards dans cette taille.

SaonaUn fort mistral s’étant invité pour le premier jour du salon, la cérémonie a été vite expédiée, mais le nouveau 47 pieds de Fountaine-Pajot a été officiellement dévoilé et il porte maintenant un nom : Saona. Photo @ Delphine Fleury

Quèsaco ? Phénomène à part dans le monde du multicoque, le Neel affiche d’emblée sa différence. Le concept de trimaran de croisière original développé par Eric Bruneel démontre toute sa cohérence dans ce nouveau modèle de 51 pieds. On apprécie surtout la belle cabine propriétaire, avec vue sur mer, de plain-pied avec le carré, et la variété des espaces : les trois autres cabines installées dans les flotteurs, et dans la pointe avant de la coque centrale, chacune avec sa salle d’eau, profitent d’une intimité rare, très appréciable en grande croisière.

Neel 51Le Neel 51, ce sont trois coques aux entrées d’eau fines surmontées d’une nacelle centrale qui abrite une vaste zone de vie de plain-pied : la stabilité d’un multicoque, les performances d’un trimaran et l’habitabilité d’un cata.Photo @ Delphine Fleury

On connaissait le catamaran Alibi, voilier tout carbone destiné à la croisière rapide, conçu et construit en Thaïlande par le breton Loïc Goepfert. Mais on ne l’avait jamais vu en vrai – et c’est le coup de foudre ! Une ligne superbe, fluide, racée et pas tape-à-l’œil, des étraves en lames de couteau dont le brion ne touche pas l’eau, un plan de pont bourré de bonnes idées et d’astuces. Chaque modèle est unique et il faut avouer que l’exigeant propriétaire d’Europe du Nord de cet exemplaire n’a lésiné sur aucune option, et qu’il a très bon goût. Le travail du bois, le design et la qualité des finitions sont tout simplement remarquables.

AlibiLuxe, volupté… et vitesse ! On ne vous montrera que cette cabine arrière de l’Alibi – à laquelle on peut accéder soit directement par le cockpit, soit par le carré. Parce que ça vous fera une bonne raison de venir au salon du Multicoque pour voir le reste ! Photo @ Delphine Fleury

Il est arrivé, le fameux Catana 53. Ce nouveau modèle du chantier de Canet-en-Roussillon spécialisé dans les catamarans de croisière rapide – et très équipés - était annoncé depuis de nombreuses années, mais le lancement en série des ultra-habitables Bali avait retardé sa sortie. L’espace est le maître-mot de ce nouveau cata de voyage, dont le carré et le cockpit se rejoignent, et c’est d’autant plus flagrant que le modèle exposé fait la part belle aux boiseries de teintes claires et aux couleurs crème.

CatanaNotez la nette différence des lignes, entre le Catana 47 d’ancienne génération, au premier plan, avec ses fameuses étraves tulipées, et le nouveau 53, aux formes plus carrées et avec un volume à la hausse dans les coques comme la nacelle.Photo @ Delphine Fleury

À voir aussi au salon : le nouveau Leopard 45 et bien d’autres modèles du chantier Robertson & Caine, le S48, les catamarans Outremer 4X, 45 et 51, les Lagoon 42, 450 S, 52 S et 560, les Nautitech Bavaria Open 40 et 46, le Privilège Série 5, l’Aventura 33...

Découvrez le Programme numérique officiel du Salon International du Multicoque pour tablettes et Smartphones à télécharger et lire dans le kiosque numérique de Voiles et Voiliers.

 

INFOS PRATIQUES

Le Salon International du Multicoque

Dates : du mercredi 19 au dimanche 23 avril de 10 heures à 19 heures (fermeture à 18 heures le dimanche).

Lieu : Terre-plein Ouest du port, 34280 La Grande Motte.

Entrée : 8 €. Gratuit pour les moins de 16 ans et les étudiants.

www.multicoque-online.com