Actualité à la Hune

Semaine du Golfe

En famille en voile-aviron

Quel plus beau plan d’eau, pour le camping côtier en canot voile-aviron, que le golfe du Morbihan, surtout avec une météo franchement estivale comme celle dont on profite en ce moment ? Cet équipage participant à la Semaine du Golfe l’a bien compris.
  • Publié le : 27/05/2017 - 00:01

Yole de NessJacques, Marie et leurs enfants à bord de leur yole de Ness, hier matin au départ du Passage, à Saint-Armel.Photo @ Jean-Marie Liot
Dîner à bord, nuit à bord, petit déjeuner à bord. De la vraie croisière quoi. Oui, mais sur une yole de Ness de 7 mètres, un très joli canot voile-aviron au pont ouvert, en bois massif, baptisé Morvran («corbeau des mers» en breton), équipé d’une tente et embarquant tout l’avitaillement nécessaire pour plusieurs jours, avouez que cela ressemble un peu plus à une aventure. Jacques et Marie font ainsi tous le parcours de la Semaine du Golfe avec leurs trois enfants, François et Colette, 9 ans, et Simon, 5 ans, au sein de la flottille numéro 2 - celle des voile-aviron, qui compte, tenez-vous bien, pas moins de 150 bateaux engagés sur l’ensemble du (riche) programme de navigation, et même 192 inscrits au total.

«C’était la première fois qu’on testait la nuit à bord à cinq, à l’échouage avec un peu de gîte mais ça le fait», déclarait Marie hier matin au réveil, sur un ton plutôt flegmatique, alors que la yole se dandinait, à marée haute, au bord de la grève du Passage, à Saint-Armel (au fond du golfe, côté est). Avant d’admettre : «on était quand même un peu mieux quand le bateau s’est remis droit avec la marée montante.» La yole a vraiment fière allure, en tout cas, et Jacques ne se lasse pas d’en parler. «C’est un type d’embarcation que les pêcheurs des îles Shetland, au large de l’Ecosse, utilisaient il y a cent ans. Ce sont un peu les mêmes formes que les bateaux norvégiens du Moyen Age ; ils avaient trouvé, dans le Nord, des formes assez… parfaites. Sur notre bateau les bordés sont en mélèze, avec une charpente en chêne. Sur la dernière étape on a eu pas mal de vent mais cela nous va bien parce qu’on a un bateau assez peu toilé - il est fait pour des mers très dures et assez ventées...» Cette yole a été construite il y a trente ans par un jeune charpentier qui travaille aujourd’hui au chantier du Guip, à Brest. Elle appartient en fait au Chasse-Marée, qui la prête à une association douarneniste (dont Jacques fait partie) créée tout spécialement pour la faire naviguer.

Canots voile-aviron Avant-hier soir devant Saint-Armel, les canots voile-aviron tiraient quelques derniers bord avant le repas des équipages.Photo @ Sébastien Mainguet

«La semaine du Golfe, poursuit Jacques, c’est vraiment une organisation bien huilée, et au sein de la flotte voile-aviron il y a vraiment une grosse ambiance. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’on vient. Mais c’est vrai qu’on ne participe pas toujours aux repas des équipages le soir, parce qu’avec les enfants ce n’est pas idéal - beaucoup de monde, beaucoup de bruit… On préfère avoir notre gamelle sur la plage.» Et en effet, là encore, il semble que l’organisation soit bien rodée. Jacques met les pieds dans l’eau, et dans la casserole quelques petits cailloux dont il se sert pour gratter le fond et ainsi nettoyer le récipient, avec un peu d’eau de mer. «Ne fais pas trop attention au désordre au fond du bateau. Là c’est normal, il y a eu la navigation, puis la baignade, puis le repas ; avant de mettre la tente pour dormir on va ranger un peu !»

Semaine du GolfeQuelques équipages dorment sous une tente gréée sur le canot. D’autres même à la belle étoile - il faut dire que la météo de ces derniers jours s’y prête assez bien !Photo @ Sébastien Mainguet
Avant-hier jeudi, la flottille des voile-aviron est partie de Locmariaquer avec le flot, vers 13h00, puis est remontée jusque du côté de l’Ile-aux-Moines, avant de se glisser entre l’île d’Arz et Ilur, puis de gagner Saint-Armel. Hier, départ matinal, et escale le soir à Plougoumelen, un peu en amont du Bono, sur un affluent de la rivière d’Auray. La Semaine du Golfe se conclut ce week-end avec la fameuse «grande parade», qui a lieu ce samedi et rassemble toutes les flottilles.