Photos, articles, vidéos… de la 35e édition de la légendaire Coupe de l'America

Actualité à la Hune

34e America's Cup

Oracle : l’incroyable come-back !

Les superlatifs vont manquer pour qualifier l’exploit d’Oracle Team USA, vainqueur sur le fil de la 34e Coupe de l’America. En attendant, les réactions se multiplient…
  • Publié le : 27/09/2013 - 00:01

Dernier matchDernier match, dernière bagarre bord à bord et dernier vol à plus de 40 noeuds au pied d'Alcatraz où les visiteurs en profitent pour admirer le spectacle dans la baie.Photo @ Abner Kingman (ACEA)

 

James Spithill embrasse la CoupePlus jeune barreur en 1999, plus jeune vainqueur en 2010, James Spithill, à 34 ans, a dédié près de la moitié de sa vie à cette aiguière d'argent.Photo @ Abner Kingman (ACEA)

James Spithill, barreur d’Oracle Team USA : «Ce fut une dernière course absolument fantastique. Si c’était à refaire, nous naviguerions de la même manière. Certes, nous étions menés une bonne partie du parcours, mais l’équipage a vraiment tout donné pour reprendre le dessus. Nous sommes parvenus à nous relever en étant presque KO par 8-1, mais l’équipage n’a jamais douté de notre victoire.»

Dean Barker, skipper d'Emirates Team New Zealand : «Hier, pour la première fois, on a senti qu’on était moins performant. Dans le 2e match, on menait à la porte sous le vent et on a vu Oracle nous doubler sur le bord de près, ce qui était notre point fort jusqu’à présent. Aujourd’hui, nous sommes partis avec l’objectif de gagner le départ, d’être en tête à la porte sous le vent et de voir ce qu’on pouvait faire. Et aujourd’hui encore, on a constaté leur domination au près.»

Larry Ellison, patron d’Oracle Team USA : «Cette Coupe a changé la voile pour toujours. Sur l’eau, le spectacle était le plus incroyable possible. Ces catamarans qui foncent à plus de 40 nœuds sont hallucinants. En choisissant des multicoques, on voulait rendre la Coupe un peu plus extrême, plus spectaculaire, plus télégénique. Beaucoup de monde ne s’intéressait pas à la voile auparavant, et maintenant regarde la Coupe de l’America.»

Dalton et BarkerMalgré l'immense déception, les Kiwis, à l'image de Grant Dalton et Dean Barker en conférence de presse, ont été particulièrement dignes dans la défaite. Sans eux, cette 34e édition n'aurait pas connu un tel succès...Photo @ Ricardo Pinto (ACEA)Grant Dalton, patron d’Emirates Team New Zealand : «On ne s’attendait pas à ce que ça se termine 9 à 8, c’est sûr. Mais on a toujours dit que le bateau le plus rapide, quoi qu’il arrive, gagne toujours à la fin. Surtout dans la course à la technologie de cette Coupe. Et c’est ce qui s’est passé.»

Thierry Fouchier, équipier d’Artemis : «La Coupe de l’America a changé d’ère en terme de machine. On est passé de la préhistoire au 21e siècle avec des bateaux qui volent. Et en plus, ils ont réussi à amener ce spectacle vers les gens, avec la baie de San Francisco qui est parfaite pour ça, et surtout les moyens de production audiovisuelle, les caméras, les micros et les incrustations 3D. C’était une superbe édition qui rentre dans l’histoire. Et quel suspense ! A 8-1, personne n’aurait imaginé que les Américains remporteraient la Coupe. C’était hallucinant !»

Iain Murray, Directeur de Course de la 34e Coupe de l’America : «Ce fut une ultime rencontre historique. Des revirements de situation, il y en a toujours eu, comme l’avait fait Australia II en 1983. Mais la dimension des bateaux d’aujourd’hui est sans pareille. Nous avons assisté à une compétition entre deux équipes d’un niveau exceptionnel.»

Ed Lee, maire de San Francisco : «Aujourd’hui, le monde a assisté au plus grand come-back de l’histoire de la Coupe de l’America par le defender Oracle Team USA. Je remercie et félicite l’équipage pour cette victoire méritée, et remercie Oracle Team USA d’avoir apporter la Coupe de l’America à San Francisco. Je félicite également le challenger de cette 34e Coupe de l’America, Emirates Team New Zealand, pour les régates incroyables dans notre baie. C’était un plaisir d’accueillir vos nombreux fans dans notre ville.»

Bill English, vice-Premier Ministre de Nouvelle-Zélande, à la chambre du Parlement : «Bien que le résultat ne soit pas celui espéré, nous félicitons Oracle Team USA et admirons leur fighting spirit et leur progression sans relâche pour rester dans le match et finalement conserver la Coupe. A Emirates Team New Zealand, vous nous avez rendu fiers. Et nous avons aimé chaque moment où nous avons pu voir votre bateau Aotearoa voler dans la baie de San Francisco. Au nom des 4,5 millions de Kiwis, bravo pour votre campagne exceptionnelle.»

Philippe Presti soulève la CoupePhilippe Presti, le coach français d'Oracle Team USA, laisse éclater sa joie en soulevant la Coupe de l'America. Pour lui, comme pour les 150 et quelque membres d'Oracle, les dernières nuits ont été courtes et stressantes...Photo @ Ricardo Pinto (ACEA)

> Retrouvez notre bilan complet de cette Coupe dans le numéro de novembre,
à paraître mi-octobre, de Voiles et Voiliers.

...........
Les 19 régates de la 34e Coupe de l’America

Match / résultat / écart / score
- Match 1 : Team New Zealand bat Oracle Team USA / 36’’ / -2 – 1
- Match 2 : Team New Zealand bat Oracle Team USA / 52’’ / -2 – 2
- Match 3 : Team New Zealand bat Oracle Team USA / 28’’ / -2 – 3
- Match 4 : Oracle Team USA bat Team New Zealand / 8’’ / -1 – 3
- Match 5 : Team New Zealand bat Oracle Team USA / 1’05’’ / -1 – 4
- Match 6 : Team New Zealand bat Oracle Team USA / 46’’ / -1 – 5
- Match 7 : Team New Zealand bat Oracle Team USA / 1’06’’ / -1 – 6
- Match 8 : Oracle Team USA bat Team New Zealand / 52’’ / 0 – 6
- Match 9 : Oracle Team USA bat Team New Zealand / 47’’ / 1 – 6

- Match 10 : Team New Zealand bat Oracle Team USA / 16’’ / 1 – 7
- Match 11 : Team New Zealand bat Oracle Team USA / 15’’ / 1 – 8
- Match 12 : Oracle Team USA bat Team New Zealand / 31’’ / 2 – 8
- Match 13 : Oracle Team USA bat Team New Zealand / 1’24’’ / 3 – 8
- Match 14 : Oracle Team USA bat Team New Zealand / 23’’ / 4 – 8
- Match 15 : Oracle Team USA bat Team New Zealand / 37’’ / 5 – 8
- Match 16 : Oracle Team USA bat Team New Zealand / 33’’ / 6 – 8
- Match 17 : Oracle Team USA bat Team New Zealand / 27’’ / 7 – 8
- Match 18 : Oracle Team USA bat Team New Zealand / 54’’ / 8 – 8
- Match 19 : Oracle Team USA bat Team New Zealand / 44’’ / 9 – 8