Photos, articles, vidéos… de la 35e édition de la légendaire Coupe de l'America

Actualité à la Hune

America’s Cup World Series – Newport 2012

Les espoirs d’Energy Team

Newport accueille à partir de jeudi la sixième et dernière étape des ACWS 2011-12. Depuis le retrait de China Team, ils ne seront plus que huit équipages à régater en AC45. Pour Energy Team, cette dernière épreuve avant la clôture des inscriptions, le 1er août, est la dernière occasion de prouver que les Français méritent amplement de disputer la 34e Coupe de l’America. Toujours à la recherche de 10 des 15 millions d’euros de budget nécessaire pour participer à la Louis Vuitton Cup 2013, les frères Peyron aimeraient rééditer l’exploit de Venise où les Français s’étaient imposés le mois dernier.
  • Publié le : 27/06/2012 - 00:04

AC 45 à NewportAu pied du Fort Adams, le public sera idéalement placé pour suivre les régates des AC45, comme ici lors des entraînements le week-end dernier.Photo @ Gilles Martin-Raget America"s Cup

Energy Team sur sa lancéeFort de sa victoire à Venise le mois dernier, Loïck Peyron tentera de briller à nouveau sur cette sixième et dernière épreuve de la saison 2011-12 des America's Cup World Series.Photo @ Gilles Martin-Raget America"s Cup1 defender + 5 challengers = 8 équipages !
Plus que trente jours pour boucler le budget et assurer une douzième participation française consécutive à la Coupe de l’America. Il manque encore 10 millions d’euros aux frères Peyron pour pouvoir construire un AC72 et disputer l’année prochaine la Louis Vuitton Cup, les célèbres éliminatoires des challengers.

Pour l’instant, trois challengers seulement sont assurés financièrement de pouvoir construire au moins un catamaran à aile de 22 mètres : Emirates Team New Zealand, Artemis (Suède) et Luna Rossa (Italie). Le 19 juin, Team Korea a réglé les 200 000 $ d’inscription pour devenir le 4e challenger officiel de la 34e Coupe de l’America. Mais les Coréens n’ont pas encore bouclé leur budget, ni lancé la construction de leur AC72. Il y a deux semaines, China Team annonçait que, faute de budget, il renonçait à participer à la 34e Coupe de l’America. Et du même coup aux America’s Cup World Series en AC45. Après les Espagnols de GreenComm Racing et les Français d’Aleph, China Team le troisième challenger ayant participé aux régates en AC45 qui abandonne pour raisons financières.

Ils ne seront donc plus que huit équipages à Newport. Oracle Team USA, le defender et Luna Rossa aligneront une nouvelle fois deux équipages chacun. Team New Zealand, Artemis, Team Korea et Energy Team complètent la flotte.

 

Quand l"histoire se rencontreUn vieux 12M JI en bois des années 60 et un AC45 ultra moderne tout en carbone... Deux époques de l'histoire de la Coupe de l'America.Photo @ Gilles Martin-Raget America"s CupNewport, home of America’s Cup
C’est à Newport qu’Australia II mit un terme en 1983 à 132 ans de suprématie américaine sur la Coupe de l’America.
Pendant plus de cent ans (les premiers matchs ont eu lieu à New York), Newport a accueilli les bateaux les plus prestigieux. Les grandes goélettes de la fin du XIXe siècle, les majestueux Class J des années 30 puis les élégants 12M JI. JP Morgan, Sir Thomas Lipton, Harold Vanderbilt, Ted Turner et le baron Bich font partie de ces grandes fortunes qui se sont disputé l’aiguière d’argent pendant plus d’un siècle dans les eaux calmes du Rhode Island. Tous les week-ends, des dizaines de 12M JI naviguent encore dans la baie de Newport, tel un pan de l’histoire de la Coupe de l’America qui ne veut pas s’éteindre.

En 2004, Oracle et Alinghi – qui s’entendaient encore bien ! – avaient organisé une régate amicale en Class America. C’était la première fois que des Class America venaient régater à Newport. Aujourd’hui, c’est au tour des AC45 de venir ravir pour la première fois ce public aguerri pour qui la Coupe de l’America fait partie inhérente de l’histoire de la ville. La rue qui longe le port ne s’appelle pas pour rien America’s Cup Road !

Pour Loïck Peyron, Newport est en outre synonyme de victoire. En 1992 et 1996, il a remporté deux fois de suite la Transat Anglaise entre Plymouth (GB) et Newport, rejoignant du même coup Eric Tabarly au palmarès des doubles vainqueurs de cette course mythique.

 

Stade nautique à NewportLes régates se disputeront entre le Fort Adams, sur l'île de Newport et l'île de Jamestown (à droite).Photo @ D.R. America"s CupFin de la première saison
Newport sera la sixième et dernière épreuve des America’s Cup World Series 2011-12. Après Cascais (Portugal), Plymouth (Grande-Bretagne), San Diego (USA), Naples et Venise (Italie), trois équipes peuvent encore remporter le titre de Champion AC45.

Seulement 13 points séparent Oracle Team USA (84 points) du troisième Artemis (71 pts), sachant qu’une équipe peut remporter un maximum de 20 points sur chaque épreuve (10 en match-racing et 10 en flotte). Avec 4 points de retard sur les Américains, Team New Zealand, actuellement deuxième, est le mieux placé pour venir contrarier les plans du Defender. Si Artemis occupe la tête du classement de match-racing (vainqueur à Naples et Venise), l’équipe suédoise pêche encore sur les régates en flotte où elle pointe en 4e position. Pour pallier ces défauts, Paul Cayard, le patron de l’équipe, a fait appel aux Français Thierry Fouchier (vainqueur de la 33e Coupe de l’America sur le trimaran Oracle) et Julien Cressant (déjà à bord d’Artemis l’année dernière) pour venir épauler le skipper américain Terry Hutchinson. 3e du classement en flotte et 4e en match-racing, Energy Team peut encore viser la 3e marche du podium du classement général combinant les deux épreuves.

 

AC 45 sur foilsEt pendant ce temps-là, à San Francisco, le defender teste des foils en L sur d'autres AC45 en vue de la 34e Coupe de l'America...Photo @ Guilain Grenier Oracle Team USA