Photos, articles, vidéos… de la 35e édition de la légendaire Coupe de l'America

Actualité à la Hune

America’s Cup World Series – Naples 2013

Dernier round avant la Coupe !

Après le succès des deux premières saisons, les America’s Cup World Series marquent le pas cette année. La faute à la vraie Coupe de l’America, l’été prochain, qui accapare toutes les énergies. Mais la seule épreuve prévue cette année, à Naples, n’en reste pas moins attirante par son format, ses stars et ses AC45 toujours capables d’accélérations impressionnantes. Présentation…
  • Publié le : 17/04/2013 - 00:03

Rodéo à NaplesL'an dernier, la météo avait assuré le spectacle à Naples...Photo @ Gilles Martin-Raget America"s Cup

Il devait y avoir trois épreuves cette année à Venise, Naples et New York. Finalement, il n’en reste qu’une seule, cette semaine dans la baie napolitaine. Le manque de budget dans la cité des Doges, et la proximité des dates entre New York et le début de la Coupe de l’America ont eu raison de deux épreuves sur trois. Cet America’s Cup World Series de Naples est donc la seule occasion de revoir naviguer les AC45 avant la Red Bull Youth America’s Cup à San Francisco (1er au 4 septembre) réservée aux équipages de moins de 25 ans. Si le format de course n’a pas changé, avec sept régates en flotte de jeudi à dimanche et une épreuve de match-racing en parallèle, c’est du côté des équipes que les choses ont bougé.
 

Les neuf skippersLes neuf skippers engagés sur l'America's Cup World Series de Naples.Photo @ Gilles Martin-Raget America"s CupNeuf équipes dont une nouvelle
Par rapport aux onze équipes qui avaient terminé la deuxième saison à San Francisco en octobre dernier, une a disparu des écrans radars sans faire de vague, c’est Team Korea, pourtant officiellement inscrite comme challenger de la 34e America’s Cup.

De leur côté, Oracle Team USA et Artemis n’engageront qu’un seul équipage à Naples au lieu de deux l’an passé. Pas le moment de s’éparpiller à moins de trois mois de la Coupe de l’America !

D’ailleurs, ces deux-là n’ont pas envoyé leur équipe type en Italie. James Spithill, le barreur du defender américain, ne sera pas à la barre d’Oracle Team USA, remplacé pour l’occasion par le champion olympique de Laser Tom Slingsby. Et ni Loïck Peyron ni Nathan Outteridge, actuels barreurs de l’AC72 suédois, ne mèneront les destinées d’Artemis White confié au jeune barreur suédois Charlie Ekberg, récemment recruté en vue de la Youth America’s Cup.

Les deux seuls challengers officiels qui jouent le jeu sont Team New Zealand et Luna Rossa, de toute façon au chômage technique pendant que leurs AC72 rejoignent San Francisco par cargo. «Ce sera une pause bienvenue dans notre routine de tests et d’entraînements d’Auckland», se réjouit à l’avance Dean Barker, le barreur de TNZ. Chez les Italiens, Chris Draper retrouvera la barre du Luna Rossa Piranha. L’autre AC45 italien sera mené par Francesco Bruni, troisième skipper à prendre les commandes du Swordfish après Paul Campbell-James et Iker Martinez l’an dernier. China Team aussi se singularise par sa valse des barreurs. Premier d’une longue série de skippers remerciés, l’Australien Mitch Booth rempile avec cette fois-ci un équipage entièrement chinois.
 

HS Racing, nouveau venu en AC45HS Racing, seule nouvelle équipe de cet America's Cup World Series.Photo @ Gilles Martin-Raget America"s CupSeul nouveau venu cette année, HS Racing, qui n’est autre que l’équipage Red Bull Sailing qui officie depuis plusieurs saisons en Extreme 40, sur le circuit des Extreme Sailing Series. Co-skippé par les Autrichiens doubles champions olympiques de Tornado Roman Hagara et Hans-Peter Steinacher (d’où le nom de l’équipe formé de leurs initiales), HS Racing devrait rapidement se révéler compétitif.


Impressionnant à San Francisco où il avait pris la mesure des AC45 en deux épreuves seulement, Ben Ainslie revient avec son équipe de JP Morgan BAR. Un sacré client quand on se souvient qu’il avait terminé deuxième à égalité de points avec le vainqueur lors de la dernière épreuve en octobre. Attention, Big Ben est de retour !

 

Energy Team revient à NaplesYann Guichard et ses hommes sont de retour à Naples où ils avaient terminé au pied du podium l'an dernier.Photo @ Gilles Martin-Raget America"s CupEnfin, Energy Team sera une nouvelle fois mené par Yann Guichard avec le même équipage que l’an passé lorsque les Français s’étaient classés quatrièmes à Naples, avant que Loïck Peyron ne remporte l’épreuve suivante à Venise. Objectif victoire, donc, pour Yann Guichard et ses équipiers qui savent que c’est la dernière – et unique – chance cette année de se mettre en évidence.


Les premières régates débutent jeudi à 13h45 par les qualifications de match-racing. Yann Guichard sera opposé dès ce premier match couperet au monstre Ben Ainslie. Suivront deux régates en flotte chaque jour avant le Super Sunday et sa régate finale.

En France, c’est la chaine Sport+ (Groupe Canal+) qui retransmettra tous les après-midi les régates en flotte en direct avec Bertrand Pacé, ancien skipper d’Aleph, dans le rôle du consultant...

Luna Rossa fois deuxLuna Rossa, la seule équipe qui alignera encore deux équipages à Naples.Photo @ Carlo Borlenghi America"s Cup