Photos, articles, vidéos… de la 35e édition de la légendaire Coupe de l'America

Actualité à la Hune

Coupe de l'America

Scoop : la Coupe en 2014 sur des catas de 72 pieds avec des ailes !

BMW-Oracle Racing l'annoncera officiellement mardi prochain, mais voilesetvoiliers.com est en mesure de vous l'affirmer dès aujourd'hui : le defender de la prochaine Coupe de l'America a tranché entre monocoque et multicoque ! La 34e édition se disputera sur des catamarans de 72 pieds (22 mètres) dotés d'ailes rigides, très certainement en 2014 à San Francisco.

  • Publié le : 27/08/2010 - 06:50

Du grand spectacle !

Les comparatifs réalisés à Valence en juillet entre deux catas Extreme 40 et deux monos RC44, tous bardés de caméras, semblent avoir fait pencher la balance en faveur du multicoque.

Depuis plusieurs mois, Russell Coutts répétait que le souhait de BMW-Oracle Racing, détenteur de la Coupe de l'America, était de moderniser l'épreuve et de la rendre beaucoup plus attractive médiatiquement - plus spectaculaire, mieux filmée et mieux scénarisée.

Le choix de catamarans géants dotés d'ailes rigides s'inscrit logiquement dans cette démarche. Et permet au passage au defender de conserver une certaine avance au niveau de la recherche architecturale. Tout le travail effectué pendant deux ans sur l'aile d'USA-17 sera d'une précieuse valeur pour défendre l'aiguière d'argent dans quatre ans.

<De toute façon, ils n'avaient pas le choix, assure une mauvaise langue présente à Carthagène. Vu leurs mauvais résultats en Class America ces derniers temps, sur les Louis Vuitton Trophy comme sur la 1851 Cup contre Team Origin début août à Cowes, ils devaient choisir un multicoque pour conserver leur avance architecturale...>

USA-17, le trimaran vainqueur de la 33e Coupe de l'America Comme à Valence en février, l'avenir de la Coupe de l'America s'écrira avec des ailes... Photo © Thierry Martinez (Sea&Co)

Des grands Extreme 40

Les futurs catamarans devront répondre à la jauge que US Sailing (la Fédération américaine de voile) est en train d'écrire, selon le cahier des charges défini par le defender.

Outre l'aile rigide, les moteurs seront autorisés pour relever les appendices, l'équipage devrait se limiter à une douzaine de personnes et l'objectif est d'atteindre 1,2 fois la vitesse du vent au près et 1,6 fois au portant. Pour mémoire, USA-17, le trimaran de 27 mètres avec son aile de 72 mètres, atteignait dans certaines conditions plus de trois fois la vitesse du vent à Valence en février dernier.

En résumé, ces futurs catas devraient ressembler à de grands Extreme 40 dotés d'ailes. D'ailleurs, Oracle, qui en possédait déjà deux en a récemment acheté deux autres (lire par ailleurs le vécu à bord de notre journaliste Manon Borsi dans cette info à la hune)

Tests en Extreme 40 Les spectaculaires prestations des deux Extreme 40 d'Oracle bardés de caméras lors des , fin juillet à Valence, ont pesé sur l'avenir de la Coupe. Photo © Gilles Martin-Raget (Sea&Co)

Les challengers se mobilisent

A Carthagène, dans le Sud de l'Espagne, où se dispute cette semaine la quatrième étape de l'Audi MedCup, sont réunis une majorité des futurs challengers comme Team New Zealand, Team Origin, Artemis, Synergy et All4One. Les discussions tournent beaucoup autour d'informations qui circulent par bribes.

Les Anglo-Saxons, pourtant majoritairement favorables au monocoque, accueillent la nouvelle avec circonspection mais confirment qu'ils participeront à la 34e édition, même en catamaran. Pour Team New Zealand et Team Origin, peu importe le support, ils seront présents. <C'est bien de clarifier les choses entre multi et mono, mais il serait préférable que l'annonce de mardi ne se limite pas à ça, confie pour sa part Stéphane Kandler, le patron de l'équipe franco-allemande All4One. Pour réunir une équipe compétitive, l'important est de connaître la jauge du bateau afin de commencer à travailler. Le lieu et la date de la 34e Coupe sont tout aussi déterminants pour pouvoir monter une équipe compétitive.>

Mark Turner Mark Turner, ici au départ de la dernière Barcelona World Race, est pressenti pour organiser la 34e Coupe de l'America. Photo © Thierry Martinez (Sea&Co) Mark Turner, futur organisateur ?

C'est à Carthagène toujours qu'est venu le week-end dernier Mark Turner, le patron d'Offshore Challenge et organisateur du circuit des Extreme 40.

<Il est venu passer son grand oral>, plaisantent certains, pour signifier que l'associé d'Ellen MacArthur serait le principal candidat pour organiser la 34e Coupe de l'America. D'autres pensent que sa présence était surtout liée aux Extreme 40, qui pourraient être les supports d'une nouvelle compétition l'année prochaine. C'est peut-être pour les deux raisons...

Ancien manager de la carrière d'Ellen MacArthur, Turner s'est reconverti dans l'organisation d'épreuves nautiques depuis la Transat anglaise 2004, puis l'iShares' Cup et la Barcelona World Race.

La fin des Class America ?

Une chose est sûre, les Louis Vuitton Trophy s'arrêteront fin novembre après Dubaï, nous a confirmé au téléphone Bruno Troublé. Oracle a décidé de reprendre la main l'année prochaine et d'organiser lui-même six nouveaux événements. En Class America ? Rien n'est moins sûr. Pour preuve, certains challengers comme les Français d'Aleph ont déjà annulé leur participation au dernier Louis Vuitton Trophy de Dubaï. Les Russes de Synergy n'ont pas encore décidé. A quoi bon dépenser 200 à 400 000 euros pour régater en Class America une dernière fois ? Car il est fort probable que les futurs épreuves se déroulent en Extreme 40, ce qui expliquerait l'achat des quatre catamarans.

Avec dix-neuf Extreme 40 déjà construits, les futurs challengers qui souhaitent s'entraîner devraient trouver quelques occasions. D'autres multicoques comme les anciens 60 pieds Orma suscitent la convoitise pour des sessions d'entraînement. D'après les rumeurs, les Américains auraient déjà réservé Groupama 2.

Les Class C, ces petits catamarans ailés qui disputent la Petite Coupe de l'America devraient également intéresser du monde pour apprendre à gérer une aile. D'ailleurs - le hasard fait bien les choses - cette désormais bien nommée Petite Coupe de l'America se déroule actuellement à Newport. Et devinez qui mène la danse ? Un certain James Spithill, le barreur de BMW-Oracle Racing...

La Petite Coupe de l'America 2010 Le Mondial des catas de Class C, surnommé la Petite Coupe de l'America, se déroule actuellement à Newport, Etats-Unis. Jamais cette épreuve n'avait aussi bien porté son nom ! Photo © D.R.