L'air (tempêtes violentes, nuages de folie), l'eau (vagues démesurées, glace artiste, cataclysme), la terre (géométrie rigoureuse, glissements de terrain), le feu (éruptions, éclairs), mais aussi notre planète vue du ciel, ses sœurs et notre étoile : depuis plus de 250 semaines, Dame Nature – parfois aidée, parfois abimée par l'Homme – révèle ici ses sacrés phénomènes. Ses phénomènes sacrés.

En complément

  1. sous les mammatus de mexico 30/10/2011 - 05:19 Sacrés phénomènes (103) Sous les mammatus de Mexico Laiteux, ces nuages en forme de mamelles. Mais ne vous fiez pas à leur douceur cotonneuse. Les «mammatus» se forment au sein de systèmes instables violents. Ici capturés au-dessus du Mexique, ils sont formés de poches d’eau ou de glace très lourdes, qui descendent avant de s’évaporer.
  2. l #039; acirc;me vague 09/10/2011 - 04:03 Sacrés phénomènes (100) Eau forte Pour la 100e des sacrés phénomènes, pas de cataclysme, de nuages insensés, de lumières extra-terrestres. Juste de l'eau salée, une vague – mais quelle vague. Taillée comme un cristal, plissée comme une soierie, plongeant la tête la première comme un animal fabuleux – piégée par Ben Thouard à Tahiti.
  3. c rsquo;est beau, des villes la nuit, mais hellip; c rsquo;est o ugrave;  25/09/2011 - 06:03 Sacrés phénomènes (98) C’est beau, des villes la nuit, mais… c’est où ? Cette photo, prise le 10 août dernier par l’un des astronautes de la Station spatiale internationale, montre un paysage urbain illuminé – le Nord-Ouest de l’Europe. En bas à gauche, Londres. Puis vient la bande noire de la Manche, Paris au centre, Bruxelles et Amsterdam en haut à gauche…
  4. les lumi egrave;res de la ville 24/04/2011 - 05:41 Sacrés phénomènes (77) Les lumières de la ville Plusieurs centaines d’images satellites ont été nécessaires pour capter ces constellations étoilées qui brillent la nuit – la Terre ne dort jamais. L’Europe, l’Est des Etats-Unis et le Japon présentent la plus forte densité de villes illuminées. Mais, parfois, trop de lumière nuit…
  5. baltique   plus de salade que de harengs 11/02/2009 - 08:02 Sacrés phénomènes (13) Baltique : plus de salade que de harengs Drôle de plan d’eau, la Baltique. Mer quasi fermée un peu plus petite que la France, ses eaux sont presque douces, ses fonds faibles, ses courants lents, ses marées atones. Pas étonnant qu’elle soit sensible à la pollution. D’où en été, la prolifération d’algues bleu-vert.
  6. oc eacute;an arctique   la cr egrave;me des d eacute;pressions 17/01/2009 - 18:06 Sacrés phénomènes (10) Océan Arctique : la crème des dépressions L’océan Arctique, s’il est le plus petit de la famille, génère de fort belles dépressions. Ne vous fiez pas à la douce chantilly qui baigne les îles canadiennes Queen Elizabeth : ces centres de basses pressions agissent de façon similaire aux cyclones, mais ont une durée de vie plus courte.