Ils sont les plus grands, les plus fous, les rapides voiliers à arpenter la planète. Leurs bouées préférées sont à l'échelle des continents. En solitaire, en double ou en équipage, ils accélèrent le temps, rétrécissent le globe – et distillent l'adrénaline. Bienvenue dans le monde des maxi-multicoques.

Actualité à la Hune

Route du Thé

Maserati frôle la sortie de route

Dimanche 28 janvier, Maserati, le trimaran italien lancé sur le record Hong Kong - Londres a perdu un safran suite à une collision. Une avarie qui aurait pu être préoccupante, mais l’équipage a profité d’une météo clémente pour réparer et continuer vers le cap de Bonne-Espérance.
  • Publié le : 29/01/2018 - 15:30

MaseratiLe trimaran est parti le 18 janvier de Hong Kong. S'il veut battre le record, il doit arriver avant le 1er mars à Londres.Photo @ Benedetta Pitscheider/Pitsfoto/Maserati

Imaginez une navigation à toute allure, les milles qui coulent comme des grains de rosaire, une belle ambiance à bord, un soleil bien chaud qui réchauffe les hommes de quart… et puis, tout d’un coup, BAM !, un énorme choc, le trimaran qui perd son équilibre, les tripes qui se tordent, la pleine conscience que quelque chose de grave est arrivée au bateau…

C’est le scénario délicat que l’équipage du MOD70 Maserati, lancé depuis le 18 janvier à la chasse au record entre Hong Kong et Londres sur la Route du Thé, a vécu le matin du 28 janvier, quand un OFNI a arraché le safran tribord pendant qu’ils naviguaient dans l’océan Indien, à 3 000 milles environ du cap de Bonne Espérance. Au moment de l’accident, l’équipage et le navire progressaient à 20 nœuds, avec 587 milles d’avance par rapport au temps de référence établi par Lionel Lemonchois en 2008 à bord de Gitana 13.

L'avarie en vidéo :

«Au moment de l’accident, il n’y avait que Oliver (Herrera Perez, ndlr) et Alex (Pella, ndlr) sur le pont, raconte Sébastien Audigane, joint par voilesetvoiliers.com peu après la collision. Nous dormions à l’intérieur, quand un grand bruit sec nous a réveillés en sursaut. Nous nous sommes aussitôt précipités sur le pont et on a pu constater que le safran tribord n’était plus là. Nous ne savons pas ce que nous avons tapé. Malgré tout, nous savions que nous pouvions naviguer avec un safran en moins sans trop attaquer et en attendant des conditions propices pour effectuer la réparation.»
Un coup au moral pas facile à digérer normalement dans ces cas-là, mais pas à bord de Maserati, où «l’ambiance est restée au beau fixe». Et Séb’ de continuer : «Nous savions que cet accident ne nous aurait pas fait perdre beaucoup de temps. Et surtout, nous avions embarqué un safran de secours car nous savons tous à bord qu’on rencontre souvent des OFNI. Du coup c’est bien d’avoir un fusible !»

Giovanni SoldiniUne avarie vite réparée pour Giovanni Soldini - ici à la table à cartes - et son équipage.Photo @ Benedetta Pitscheider/Pitsfoto/Maserati
Dans la malchance, Eole a été clément avec Maserati, en retenant son souffle pendant quelques heures, ce qui a permis à l’équipage d’installer à vitesse record le nouveau safran et de reprendre sa vitesse de croisière. «Voilà, le bateau est de nouveau en route, à fond, vers le cap de Bonne Espérance», conclut Audigane. Soldini lui fait écho en déclarant avec fermeté : «On va vendre chèrement notre peau 
Il était temps en tous cas de procéder à cette réparation : un front froid associé à une dépression, générant jusqu'à noeuds de vent, se trouve sur la route du trimaran qui pourrait l'affronter le 2 février.

Route du Thé

Record Hong Kong (CHI) – Londres (GBR)
Distance : 13 000 milles
Record à battre : 41 jours, 21 heures, 26 minutes et 34 secondes
Détenteur : Gitana 13 (Lemonchois) en 2010
Départ de Maserati de Hong Kong : 18 janvier 2018
Avance de Maserati sur Gitana 13 : 587 milles
Pour battre le record, Maserati doit rallier Londres avant le 1er mars 2018