Ils sont les plus grands, les plus fous, les rapides voiliers à arpenter la planète. Leurs bouées préférées sont à l'échelle des continents. En solitaire, en double ou en équipage, ils accélèrent le temps, rétrécissent le globe – et distillent l'adrénaline. Bienvenue dans le monde des maxi-multicoques.

Actualité à la Hune

Record de l’Atlantique / Stand-by à New York

Sodeb’O, Banque Populaire et Goupama : trois géants au pied du mur !

Juillet, c'est la bonne époque pour tenter de battre le record de l'Atlantique. La traversée est très convoitée cette année, puisque trois trimarans géants - Sodeb'O, Banque Populaire V et Groupama 3 - ont rallié la côte Est. Et se sont amarrés à New York, au pied des tours et des gratte-ciel, en attendant la fenêtre météo favorable.

  • Publié le : 08/07/2009 - 08:04

Sodeb’O : en solo Pour Thomas Coville, le chrono visé est celui de l'Atlantique en solitaire : à peine plus de cinq jours ! Photo © Frédéric Augendre (www.textimage.fr) Les pilotes de ferries et de bateaux taxis qui sillonnent la baie de New York n'avaient jamais vu cela. Depuis la fin de la semaine dernière se succèdent les maxi-trimarans de Thomas Coville (Sodeb'O), Pascal Bidegorry (Banque Populaire V), et Franck Cammas (Groupama 3) venus - par ordre d'apparition en scène - se positionner au départ du record de l'Atlantique !

Après avoir convoyé son bateau en équipage, Coville s'attaquera à son propre temps de référence en solitaire entre Ambrose Light et le cap Lizard, un chrono de 5 jours, 19 heures, 20 minutes et 20 secondes établi en juillet 2008. Banque Populaire et Groupama, eux, visent en équipage le record absolu (4 jours 3 heures 57 mn et 45 sec) établi deux étés plus tôt par Franck Cammas.

Banque Populaire V : le plus grand Avec ses 40 mètres, Banque Populaire, V, le multi de Pascal Bidégorry, est le plus grand trimaran de course jamais construit. Photo © Frédéric Augendre (www.textimage.fr) Si le record historique de Charlie Barr et de la goélette Atlantic (1905) a tenu trois quarts de siècle jusqu'à Tabarly et son foiler Paul Ricard, l'aventure a été suffisamment tentée depuis, et le temps de référence suffisamment amélioré, pour que la barre soit désormais placée très haut : pour faire encore mieux, il faudra tenir plus de 29,26 noeuds de moyenne !

Le schéma consiste à partir de New York avec une dépression, et à garder celle-ci dans le sillage durant 2 925 milles, jusqu'à la pointe Sud-Ouest de l'Angleterre. Même si les prévisions météo à cinq jours sont désormais très crédibles, l'inconnue majeure concerne la trajectoire finale de la dépression à l'approche de l'Europe. Si le flux d'Ouest s'engouffre en Manche, c'est tout bon. Mais si la perturbation bute sur un anticyclone estival pour s'éclipser par le canal Saint-George, tout le capital-temps peut s'effilocher dans la dernière ligne droite. Dans tous les cas de figure, il ne faudra pas mollir.

Groupama : le plus rapide – jusqu’ici Record de l'Atlantique, record sur 24 heures : le trimaran de Franck Cammas détient deux chronos majeurs - pour l'instant. Photo © Yvan Zedda (Sea & Co) Pour l'heure, les trois géants sont au ponton, en file indienne, dans une marina un peu décatie de la périphérie de New York : les maxis sont trop larges pour stationner au pied des gratte-ciel de Manhattan. Il faudrait être fou, cependant, ou insensible, pour se priver d'une balade sous voiles entre le pont de Brooklyn et la statue de la Liberté. Chacun y va donc de son petit tour un peu stressant, dans une zone de navigation soumise à l'emprise de courants soutenus, de dévents considérables et au milieu d'un trafic maritime bien dense.

Ces bateaux hors normes ne passent évidemment pas inaperçus, on a vu un bouchon se créer sur le Verrazano Bridge au passage de Banque Populaire, et un yacht de très grand luxe (avec un voilier de 50 pieds sur le pont !) déléguer un équipage en pneumatique auprès de Thomas Coville, pour lui offrir une bouteille de champagne.

Sodeb’O : un orage en guide d’accueil ! Thomas Coville a essuyé un bel orage peu après son arrivée à New York. Photo © Frédéric Augendre (www.textimage.fr) Le climat régnant sur la côte Est à cette période, avec de forts orages en soirée, peut rendre les conditions de navigation très musclées. L'équipage de Banque Populaire a été accueilli au large de New York par des orages de grêle, ceux de Groupama parlent de grains montant à plus de 40 noeuds, ils ont rallié le port sous grand-voile seule au deuxième ris.

Coville et ses équipiers (parmi lesquels Sidney Gavignet) ont subi un sacré orage en revenant de Manhattan à la marina. Cela s'est terminé à sec de toile, point fixe au moteur face aux rafales, avec un cargo au mouillage en ligne de mire : c'était le seul repère tangible alors que la visibilité était tombée à moins de 50 mètres.

Banque Pop’ V en stand-by à New York Pascal Bidégorry et Emmanuel Le Borgne à bord de Banque Pop V, fin prêts pour le record ! Photo © Frédéric Augendre (www.textimage.fr) Etant à bord de Sodeb'O à ce moment-là, j'ai pu prendre quelques images de déluge, visibles ici sur un premier diaporama.

De même, j'ai pu embarquer le lendemain sur Banque Populaire pour une visite guidée de ce géant de 40 mètres, deuxième diaporama visible ici !

En complément

  1. oreillettes. 08/07/2009 - 07:56 Un géant à New York (bis) Le maxi-tri Banque Populaire V en quatorze images Quarante mètres de long, 23 mètres de large pour 23 tonnes de déplacement. Banque Populaire, multi de records sur plans Van Peteghem/Lauriot-Prévost, est le plus grand trimaran de course jamais mis à l’eau. Visite guidée, à l’occasion d’une navigation en rade de New York.
  2. la r eacute;compense. 08/07/2009 - 07:53 Un géant à New York Sodeb’O sous l’orage En attendant les conditions favorables au record de l’Atlantique, la sortie en rade de New York avait gentiment commencé sur Sodeb’O, le maxi-trimaran de Thomas Coville – tee-shirt et gennaker. Elle s’est achevée en ciré et au moteur, au terme d’un orage violent qui laissera finalement place à un beau coucher de soleil.
  3. 05/07/2009 - 10:00 Banque Populaire V à Manhattan Banque Populaire V est arrivé à New York le 26 juin dernier sous un violent orage après 9 jours de traversée depuis Lorient. Pascal Bidegorry et son équipage sont en stand by pour tenter le record de traversée de l’Atlantique nord, aujourd’hui détenu par Groupama 3 en 4 jours, 3 heures et 57 minutes. Lequel a rejoint quelques jours plus tard Banque Populaire V afin de tenter d’améliorer son propre record ! Images spectaculaires en vidéo du plus grand trimaran du monde face à Manhattan
  4. une rencontre au sommet  04/07/2009 - 08:03 Banque Pop, Sodeb’O et Groupama 3 à New York Une rencontre au sommet Au pied des gratte-ciel de Manhattan, même un géant comme Banque Populaire a l’air bien petit – même chose pour Sodeb’O et Groupama 3 ! Les maxi-trimarans de Pascal Bidegorry, Thomas Coville et Franck Cammas sont en effet en stand-by à New York, prêts à filer pour tenter le record de l’Atlantique…