Ils sont les plus grands, les plus fous, les rapides voiliers à arpenter la planète. Leurs bouées préférées sont à l'échelle des continents. En solitaire, en double ou en équipage, ils accélèrent le temps, rétrécissent le globe – et distillent l'adrénaline. Bienvenue dans le monde des maxi-multicoques.

Actualité à la Hune

ULTIME

Yves le Blévec et Actual changent de braquet

Après quatorze ans de partenariat avec Yves Le Blévec, de la Mini Transat au Multi50, le groupe Actual a décidé de replonger… mais cette fois dans la catégorie Ultim, et sur une période allant jusqu’à 2021 ! Ce jeudi 10 septembre, à deux pas de la Tour Eiffel et 45 jours du départ de la Transat Jacques Vabre, Yves a présenté son projet et son co-skipper !
  • Publié le : 10/09/2015 - 17:02

Yves le Blévec et Actual changent de braquetYves Le Blévec, Samuel Tual et Jean-Baptiste Le Vaillant sur les toits de Paris ce jeudi. Photo @ Didier Ravon

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Samuel Tual, patron du groupe Actual, spécialiste de l’intérim et dixième acteur français dans les agences d’emploi, a de la suite dans les idées et de l’ambition ! Pour le 25e anniversaire de son entreprise, le boss a décidé de frapper fort : nouvelle identité visuelle, renforcement de la marque… et poursuite du sponsoring voile. Et l’entreprise au trèfle à quatre feuilles possède une sacrée croissance. En 1990, Actual faisait 45 millions de chiffre d’affaire. Aujourd’hui, il est à 330… et en 2021, il espère atteindre les 800 millions ! A ce rythme, il va finir par s’engager dans la Coupe de l’America ! En 2001, Actual a commencé à financer Yves Le Blévec dans la catégorie des protos 6,50. Puis, après sa victoire en 2007 dans la Mini Transat, il a décidé de passer au Multi50, avec notamment une première place en 2011 dans la Transat Jacques Vabre (en compagnie de Sam Manuard).

Un tri de 32 mètres qui a déjà trois tours du monde en solo !

Yves le Blévec et Actual changent de braquetL"ancien Sodebo naviguera désormais sus les couleurs d"Actual.Photo @ JB EpronEt là, ça ne rigole plus ! Le Groupe Actual vient d’acquérir Sodebo, l’ancien trimaran de 102 pieds de Thomas Coville dessiné par Nigel Irens et Benoît Cabaret, construit en Australie en en 2007 pour les records en solo autour du monde. Comme cadeau d’anniversaire pour ses 50 ans, Yves Le Blévec est gâté ! Ce Breton pur beurre, père de quatre enfants et qui vit à La Trinité, connaît bien les grands maxis multicoques, puis qu’il a disputé et battu par deux fois le Trophée Jules Verne sur les catas Orange avec Bruno Peyron. Et comme il n’est pas du genre à fanfaronner, Le Blévec a bien rappelé que la participation à la Transat Jacques Vabre serait d’abord une prise en main du bateau. Tu m’étonnes ! Le trimaran actuellement en chantier sur le terre-plein de Multiplast à Vannes ne sera mis à l’eau que dans une quinzaine de jours, soit un mois pile avant le départ du Havre. « Restons modestes et ne nous emportons pas ! L’idée est que j’apprenne à utiliser ce bateau » a expliqué le skipper qui, pour cette opération commando a choisi comme co-skipper ce qui se fait de mieux dans le milieu : Jean-Baptiste Le Vaillant. A 54 ans, « l’un des meilleurs maîtres-voilier et équipiers du monde » dixit son ami Loïck Peyron, possède une immense expérience, et connaît bien Yves pour avoir travaillé à la mise au point de ses voiles depuis le début du programme Multi50. « Nous n’allons pas avoir beaucoup de temps pour nous entraîner en amont de la Transat Jacques Vabre. Je vais aider Yves dans le décryptage du mode d’emploi de ce bateau » précise-t-il avec la modestie qui le caractérise. Les deux compères ont de la bouteille, plusieurs centaines de milliers de mille dans les pattes, sont en phase, et ont la même approche prudente sur cette Transat.

Solides outsiders

Mais si le matériel tient et que les choses se passent bien, on pourrait bien avoir une surprise. Et comme ils ne sont pas plus bavards l’un que l’autre, ne comptez pas sur eux pour s’épancher sur le timing.

Yves le Blévec et Actual changent de braquetYves Le Blévec affectionne la régate au contact, et court aussi en Mach 6.5 dès qu’il en la possibilité. Photo @ Didier Ravon
Autour de Sandrine Bertho qui gère le projet, Vincent Barnaud (boat captain), Christophe Gouineau (systèmes hydrauliques, accastillage) David Cano (électronique et informatique) travaillent d’arrache pied pour respecter le planning serré.

Car l’objectif principal de Yves Le Blévec est d’être prêt pour le Tour du Monde en solitaire - sorte de Vendée Globe en multicoque - qui devrait partir en 2019, mais dont on ne sait encore ni la date exacte, ni le port de départ et d’arrivée… mais juste qu’un collectif est né avec Banque Populaire, Sodebo et Macif, et qui sera bientôt rejoint par Actual et un autre armateur.

Yves le Blévec et Actual changent de braquetDu Mini Transat 6.50 à l’Ultime, quatorze ans de sponsoring ! Photo @ JB Epron