Le jeudi 19 janvier 2017, Armel Le Cléac'h remportait la 8e édition du Vendée Globe sur son monocoque Banque Populaire VIII après un tour du monde sans escale et sans assistance. Le Finistérien améliorait ainsi le précédent record de près de 4 jours (3 jours, 22 heures et 40 minutes) établi par François Gabart lors de sa victoire lors de l'édition 2012-2013. Mais au-delà de la compétition et des records, le Vendée Globe c’est une histoire de technique et d’humanité, de mer et de sel, de limites et de dépassement. Et nous, on aime… Alors la rédaction de voilesetvoiliers.com vous en fait suivre les péripéties de près.

Actualité à la Hune

L'analyse de Dominic Vittet

Armel Le Cléac’h, cap sur la victoire

Sorti comme Banque Populaire de la zone de transition dimanche, Alex Thomson a effacé définitivement les centaines de milles qui le séparaient d’Armel Le Cléac’h. Plein d’espoir, il a jeté toutes ses forces dans la brise de Sud, prouvant une nouvelle fois tout le potentiel impressionnant de son Hugo Boss sur son foil valide en battant le record de milles parcourus en 24 heures (536,81 milles, moyenne : 22,36 nœuds entre 8 heures le dimanche 16 et le lundi 17) et en réduisant constamment l’écart avec le leader. Avec un retard stabilisé autour de 75 milles depuis hier soir, la suite des événements ne s’annonce plus aussi favorable pour le Gallois. Sauf rebondissement improbable, il devra se contenter de la deuxième place derrière un immense Armel Le Cléac’h.
  • Publié le : 17/01/2017 - 07:00

Hugo BossAlex Thomson aura tout tenté avec son bel oiseau, amputé d’un foil bien avant de passer Bonne-Espérance.Photo @ Cleo Barnham/Hugo Boss/Vendée Globe

La zone de calme annoncée pour mercredi au large de la Bretagne aurait pu constituer le dernier joker pour Alex Thomson. Banque Populaire VIII aurait buté une nouvelle fois dans des vents faibles pendant qu’Hugo Boss serait revenu au triple galop. Tout se serait joué dans le dernier sprint jusqu’aux Sables-d’Olonne.
Malheureusement pour Alex et heureusement pour Armel, dans les dernières prévisions, cette bulle anticyclonique est sortie de sa torpeur et s’efface vers le Nord, laissant la place à une rotation des vents bien organisée.

Ce revirement météo sonne le glas pour Hugo Boss.
En imaginant qu’il réduise encore l’écart avec Banque Populaire pendant ce long tribord amures jusqu’au point de virement, et même revienne au contact grâce à sa vitesse exceptionnelle, on voit mal comment le bateau noir, sans foil lorsqu'il navigue bâbord amure, pourrait tenir la cadence jusqu’en Vendée face au leader disposant de tout son potentiel.
Après le virement de bord prévu au large de la Manche mercredi après-midi, les 250 milles qu’il restera à parcourir jusqu’à la ligne d’arrivée s’annoncent comme une voie royale pour Armel Le Cléac’h.

Mercredi 18 janvierRond rouge : situation des 2 leaders ce matin à 6 heures. Les deux concurrents n’ont plus d’autre choix que jouer la même partition en flirtant avec le bord de la bulle anticyclonique qui se rétracte au large de la Bretagne. Photo @ Dominic Vittet

Pour le skipper de Banque Populaire VIII, l’exercice des deux jours restants est relativement simple : ne prendre aucun risque et contrôler son adversaire qui n’a plus d’autre issue qu’appliquer exactement la même stratégie que la sienne. C’est-à-dire d’aller chercher en tribord amures les bordures de l’anticyclone puis de virer bâbord pour descendre vers la Vendée.
Passé maître depuis longtemps dans cet art si particulier qui consiste à préserver son avantage sans offrir aucune échappatoire à son poursuivant, le double vainqueur de la Solitaire du Figaro peut commencer à entrevoir la victoire.

Fin connaisseur des parages, il sait aussi que cette dernière ligne droite comporte quelques pièges flottants. En particulier la myriade de bateaux de pêche qui circulent la nuit au large de la pointe de Penmarc’h, les casiers et leurs vicieux filins flottants, sans compter les plaisanciers et amis trop curieux surpris par la vitesse des prototypes fonçant dans les vingt nœuds de Nord-Est annoncés.
Tout cela demande de l’attention, de la concentration et n’autorise que très peu de sommeil.
Décidément, depuis le Horn, l’Atlantique n’aura laissé aucun répit ni fait aucun cadeau au champion. Après cette remontée angoissante, il lui faudra attendre les derniers milles pour laisser éclater sa joie et savourer ce triomphe qui lui échappe depuis tant d’années.

Armel Le Cléac"hArmel sera le premier concurrent à avoir terminé trois Vendée Globe d’affilée depuis la création de l’épreuve en 1989. Et s'il gagne, avec deux deuxièmes places puis une victoire, il aura réussi une performance absolument incroyable.Photo @ Armel Le Cléac'h/Banque Populaire/Vendée Globe

De jour, toute la descente le long des côtes bretonnes et ligériennes s’effectuera sous un soleil froid mais lumineux avec une arrivée prévue jeudi 19 dans la matinée. Vers 9 heures, à la pleine mer, ce serait l’idéal pour rentrer directement dans le chenal des Sables-d'Olonne…
Quant à Alex Thomson, il devrait franchir la ligne quelques petites heures plus tard. Dans cette aventure folle, il aura finalement été le seul à menacer jusqu’au bout le grand favori. Il fallait être très fort pour ébranler l’indéboulonnable Finistérien. Un immense bravo à lui sans qui la course aurait été beaucoup plus fade.
Qu’en aurait-il été s’il n’avait pas cassé son foil tribord, en Atlantique Sud, dans la descente vers le cap de Bonne-Espérance ?

(Cette nouvelle analyse matinale est signée Dominic Vittet. Durant tout le Vendée Globe, l’ancien vainqueur de la Solitaire du Figaro, champion de France solitaire ou champion du monde Class40 – entre autres – devenu analyste météo et routeur, nous livre son analyse de l’évolution de la course.)


Classement mardi 17 janvier à 5 heures

1.       Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII), à 597 milles de l'arrivée
2.       Alex Thomson (Hugo Boss), à 75 milles du premier
3.       Jérémie Beyou (Maître CoQ) à 856 milles       
4.       Jean-Pierre Dick (StMichel-Virbac), à 1 676 milles
5.       Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir), à 1 818 milles

Classements et positions live ici : cartographie du Vendée Globe.