Le jeudi 19 janvier 2017, Armel Le Cléac'h remportait la 8e édition du Vendée Globe sur son monocoque Banque Populaire VIII après un tour du monde sans escale et sans assistance. Le Finistérien améliorait ainsi le précédent record de près de 4 jours (3 jours, 22 heures et 40 minutes) établi par François Gabart lors de sa victoire lors de l'édition 2012-2013. Mais au-delà de la compétition et des records, le Vendée Globe c’est une histoire de technique et d’humanité, de mer et de sel, de limites et de dépassement. Et nous, on aime… Alors la rédaction de voilesetvoiliers.com vous en fait suivre les péripéties de près.

Actualité à la Hune

VENDEE GLOBE

Coup de torchon sur le Vendée Globe

La rumeur courait déjà depuis quelques jours. C’est désormais officiel : David Brabis, directeur général du Vendée Globe, a été révoqué ce mardi matin lors du conseil d’administration de la SAEM Vendée-Vendée Globe, société organisatrice de l’événement.
  • Publié le : 17/05/2016 - 16:01

David BrabisNommé fin 2013 à la tête du Vendée Globe, David Brabis a été démis de ses fonctions en ce 17 mai par le conseil d"administration de la SAEM Vendée Globe.Photo @ Philippe Chérel/Ouest-France

«Le conseil d’administration a décidé d’arrêter le contrat de David Brabis et donc de nommer Laura Le Goff, qui est directrice juridique de Vendée Expansion et qui suit le dossier depuis plusieurs mois», a déclaré Yves Auvinet, président du conseil départemental, à notre consœur Céline Bardy, directrice départementale de Ouest-France en Vendée.

M. Auvinet a confirmé qu’il y avait eu «des divergences» et «une perte de confiance» avec David Brabis. De son côté, ce dernier a juste déclaré que cette séparation s’était déroulée à «l’amiable». Il reste encore en charge du tourisme pour Vendée Expansion. 

A six mois du départ de la 8e édition de la course autour du monde en solitaire, voilà une décision qui démontre la force du coup de vent en interne. Pourtant, le conseil départemental s’était donné les moyens de mieux appréhender cette édition-là, David Brabis ayant été recruté fin 2013, soit presque trois ans avant l’événement pour prendre la tête de la Société anonyme d'économie mixtes Vendée Globe.
Par comparaison, son prédécesseur, Guillaume Henry, avait pris les rênes du Vendée Globe dix-huit mois seulement avant l’édition 2012, quittant ses fonctions à l’issue de celle-ci.

Diplômé d’HEC, David Brabis est un spécialiste du tourisme (il dirigea huit ans durant la section cartes et guides de Michelin) et de l’événementiel puisqu’il créa et dirigea Novexpo, société organisatrice de salons. Mais il n’avait aucune expérience de l’événementiel sportif, pas plus que de la voile et sans doute encore moins des arcanes très politiques d’un conseil départemental.

Selon plusieurs sources, il paierait là des indélicatesses au cours de multiples négociations, des contradictions entre plusieurs contrats, la complexité des appels d’offres, des relations difficiles avec certains acteurs incontournables tels que l‘IMOCA, etc.

Pour reprendre la barre, Laura Le Goff peut compter sur des «historiques» du dossier tels que Denis Horeau, directeur de course depuis 2004, et Stéphanie Ruchaud, indéfectible secrétaire de direction, ou encore Anne Massot, grande experte en relations publiques appliquées au milieu maritime et qui mène une mission de consultante depuis mars et ce jusqu’à mi-septembre.