Le jeudi 19 janvier 2017, Armel Le Cléac'h remportait la 8e édition du Vendée Globe sur son monocoque Banque Populaire VIII après un tour du monde sans escale et sans assistance. Le Finistérien améliorait ainsi le précédent record de près de 4 jours (3 jours, 22 heures et 40 minutes) établi par François Gabart lors de sa victoire lors de l'édition 2012-2013. Mais au-delà de la compétition et des records, le Vendée Globe c’est une histoire de technique et d’humanité, de mer et de sel, de limites et de dépassement. Et nous, on aime… Alors la rédaction de voilesetvoiliers.com vous en fait suivre les péripéties de près.

Actualité à la Hune

TRANSAT NEW YORK VENDÉE

Du portant mais une dépression à gérer

Quatorze 60 pieds IMOCA, dont sept équipés de foils, prennent le départ ce dimanche 29 mai à 15 heures 30 à New York (21 heures 30 en France) de la première édition de la course New York-Vendée (Les Sables-d’Olonne), cette nouvelle transat lancée par OSM comptant pour le championnat du monde IMOCA Oceans Master. On fait le point, notamment avec Jean-Yves Bernot… ce qui se fait de mieux en météo de course aujourd’hui.
  • Publié le : 29/05/2016 - 05:00

SMAVainqueur de la Charity Race, SMA skippé par Paul Meilhat.Photo @ Lloyd Images/SMA

En ce jour de Fête des mères, et après les errements quant à la présence ou pas de média man à bord (trois vrais journalistes ont finalement été autorisés à embarquer avec Amedeo, Colman et de Lamotte, car ils ne luttent pas pour la victoire… du moins sur le papier), place à la course ! Ils sont donc quatorze IMOCA 60, tous prétendants au départ du 8e Vendée Globe, dont sept foilers, à s’élancer de New York, cap sur Les Sables-d’Olonne distants de 3 100 milles sur l’orthodromie. Et comme le prédisait il y a quelques semaines Jacques Caraës, directeur de course de la New York-Vendée, et qui depuis trois jours vient d’endosser aussi le costume de directeur de course du Vendée Globe à la suite du départ de Denis Horeau (voir notre Actualité à la Hune du jeudi 26 mai) : «Le parcours essentiellement au portant est représentatif à 95 % des conditions météo rencontrées lors du Vendée Globe.» Les dernières prévisions donnent raison au double détenteur du Trophée Jules Verne, qui connaît la route comme sa poche.

Thomson a atteint 35 nœuds !

Ce qui semble une évidence, c’est que les sept bateaux équipés des fameux foils devraient pouvoir exploiter pleinement leur potentiel dès les allures de reaching. A partir de 15 nœuds de vent et jusqu’à 22, le gain en vitesse est étonnant. Au-dessus, il faut parfois les remonter afin de calmer le jeu. Tous les skippers sont unanimes sur deux points : les IMOCA sont devenus limites et d’un inconfort total à haute vitesse, et les "pilotes" ont parfois bien du mal à gérer les accélérations et surtout les décélérations. L’Anglais Alex Thomson sur Hugo Boss, dont la réputation de tête brûlée n’est pas usurpée - et pas uniquement quand il fait son show sur le bulbe de quille ou en tête de mât -, a déclaré avoir atteint 35 nœuds lors de navigations au large des Canaries, se faisant «une peur bleue». C’est donc dire ! Les plans VPLP Verdier affichent désormais des performances hallucinantes, naviguant souvent entre 25 et 30 nœuds… et leurs skippers, comme en multicoque, cherchent le frein ! Bref, ça promet… car il va falloir attaquer mais ne pas casser.

Situation météo 29 maiCette carte isobarique de frontologie montre bien la présence de deux dépressions pas très creuses, mais que les quatorze skippers vont devoir négocier. Photo @ Météo Consult

En guise de prologue, les concurrents ont régaté entre les buildings et la statue de la Liberté vendredi à l’occasion de la Currency House Charity Race, course en équipage permettant de mettre en valeur des associations comme Alliance Syndrome de Dravet (soutenue par Jean-Pierre Dick et Armel Le Cléac’h), Leucémie Espoir (Yann Eliès), Surfrider Fondation (Paul Meilhat)… Et c’est ce dernier qui s’est joliment imposé sur SMA (ex-Macif) sur l’Hudson River, touchant au passage un chèque de 5 000 $ pour son association ! À bord, il y avait son «mentor», un certain Michel Desjoyeaux qui a pris la barre après le départ.

Carte météo Transat NY VendéeSur cette carte préparée par Jean-Yves Bernot pour les coureurs, on note que la majeure partie du parcours s’effectue dans des vents de Sud à Sud-Ouest. La zone en jaune montre la zone d’exclusion des glaces, où il est interdit de pénétrer. Photo @ Jean-Yves Bernot.

Météo : ça ne sera pas tout droit, dixit Bernot !

Jean-Yves Bernot, qui prépare et forme au routage (celui-ci est interdit en IMOCA, ndlr) les coureurs du Pôle Finistère Course au Large de Port-La-Forêt, et que nous avons interrogé à 24 heures du départ (hier samedi), est moins affirmatif que certains météorologues et coureurs qui voyaient un sprint sur un seul bord en tribord amure et un chrono possible en moins d’une semaine. «Ce n'est pas tout à fait tout droit et il faudra gérer une dépression stationnaire vers 35 degrés Ouest jeudi 2 juin. Et il va aussi falloir ne pas se faire prendre dans les différents centres qui font du manège autour du centre principal», explique celui qui a été surnommé «le sorcier» après un coup météo d’anthologie (les trois Corum étaient partis à 90 degrés de la route pour aller chercher du vent et avaient fini loin devant, ndlr) lors de l’Admiral’s Cup remportée par la France en 1991. Sympa, il nous a même adressé la carte avec le routage et les quatre points stratégiques qu’il a préparés spécialement pour les favoris tous issus de «Portlaf’» ! Quant à l’arrivée, Jean-Yves voit (pour l’instant) des hautes pressions sur les îles Britanniques… et qui pourraient générer du vent d'Est dans le golfe de Gascogne, et donc un final au près. Bref, ceux qui voyaient les premiers mettre une petite semaine risquent d’en être pour leurs frais.

Situation météo 30 maiOn voit sur cette carte que les coureurs vont toucher assez vite des vents assez soutenus de secteur Sud-Ouest (25 nœuds). Ça devrait bombarder ! Photo @ Météo Consult

 

Les 14 engagés

Fabrice Amedeo (France) sur NEWREST MATMUT


Jérémie Beyou  (France) sur MAITRE COQ


Conrad Colman (Nouvelle-Zélande/USA) sur 100 % NATURAL ENERGY


Tanguy de Lamotte (France) sur INITIATIVES CŒUR


Jean-Pierre Dick (France) sur St-MICHEL VIRBAC


Yann Eliès (France) sur QUEGUINER-LEUCEMIE ESPOIR


Pieter Heerema (Pays-Bas) sur NO WAY BACK


Sébastien Josse (France) sur EDMOND DE ROTHSCHILD


Morgan Lagravière (France) sur SAFRAN


Armel Le Cléac’h (France) sur BANQUE POPULAIRE VIII


Paul Meilhat (France) sur SMA


Vincent Riou (France) sur PRB


Kojiro Shiraishi (Japon) sur SPIRIT OF YUKOH


Alex Thomson (Grande-Bretagne) sur HUGO BOSS