Le jeudi 19 janvier 2017, Armel Le Cléac'h remportait la 8e édition du Vendée Globe sur son monocoque Banque Populaire VIII après un tour du monde sans escale et sans assistance. Le Finistérien améliorait ainsi le précédent record de près de 4 jours (3 jours, 22 heures et 40 minutes) établi par François Gabart lors de sa victoire lors de l'édition 2012-2013. Mais au-delà de la compétition et des records, le Vendée Globe c’est une histoire de technique et d’humanité, de mer et de sel, de limites et de dépassement. Et nous, on aime… Alors la rédaction de voilesetvoiliers.com vous en fait suivre les péripéties de près.

Vidéo à la Hune

Vendée Globe 2012-2013

Résumé de la 5e semaine de course

Après cinq semaines du départ et plus de 10 000 milles de course, Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) et François Gabart (Macif), les deux leaders du Vendée Globe, se livrent à un duel hallucinant, faisant une fois de plus tomber les records de vitesses sur 24 heures (545 milles pour François Gabart), suivis par un Jean-Pierre Dick qui semble peiner à tenir un rythme inhumain... Un peu plus loin, Bernard Stamm à bord de Cheminées Poujoulat s'opère lui-même pour réparer une molaire cassée, tandis qu'Alex Thomson (Hugo Boss) est à nouveau obligé de sortir ponceuse et résines pour réparer les avaries causées par deux collisions avec deux OFNIS le même jour ! Au même moment, à 3800 milles de là, Alessandro di Benedetto fête au champagne le passage de Bonne Espérance à bord de Team Plastique. En plein océan Indien, aventure et régate continuent à tenir en haleine les afficionados de ce 7e Vendée Globe...
  • Publié le : 17/12/2012 - 07:41

© SEM Vendée

Les tags de cet article