Le jeudi 19 janvier 2017, Armel Le Cléac'h remportait la 8e édition du Vendée Globe sur son monocoque Banque Populaire VIII après un tour du monde sans escale et sans assistance. Le Finistérien améliorait ainsi le précédent record de près de 4 jours (3 jours, 22 heures et 40 minutes) établi par François Gabart lors de sa victoire lors de l'édition 2012-2013. Mais au-delà de la compétition et des records, le Vendée Globe c’est une histoire de technique et d’humanité, de mer et de sel, de limites et de dépassement. Et nous, on aime… Alors la rédaction de voilesetvoiliers.com vous en fait suivre les péripéties de près.

Vidéo à la Hune

Vendée Globe 2012-2013

Alex Thomson : un Mac Gyver en Hugo Boss

Une semaine après le départ du Vendée Globe, Hugo Boss (ex-BT 2008) fonce vers le Sud et s'accroche à la 6e place, juste derrière les bateaux de dernière génération. C'est alors que l'hydrogénérateur s'arrache du tableau arrière et vient exploser l'une des deux barres de liaison entre les safrans. Le bateau part au tas. Alex Thomson parvient à rétablir la situation et continue sa route sous pilote, mais ne peut plus barrer. Avec les moyens du bord, le Britannique parvient à réparer la fine barre de carbone cassée à deux endroits, sans arrêter son 60 pieds qui file à près de 20 nœuds sous les alizés. Explications et récit en vidéo d'une réparation remarquable, par Alex Thomson.
  • Publié le : 23/11/2012 - 19:36

© François Déliac - SEM Vendée