Salon de Düsseldorf, Grand Pavois de La Rochelle, Festival international de la Plaisance de Cannes, Salon nautique de Paris… Malgré une météo économique difficile, les Salons nautiques montrent la capacité de réaction et d'innovation des chantiers et des équipementiers. Analyse et tour d'horizon des nouveautés.

Actualité à la Hune

NAUTIC 2015

Le Salon avant le Salon

Si le salon nautique parisien ouvre aujourd'hui, vendredi 4 décembre, ses portes pour la presse et les professionnels, nous n'avons pas attendu l'ouverture officielle pour en faire un premier tour hier alors que l'installation n'était pas tout à fait terminée. Voici les quelques incontournables nouveautés voiles à ne pas manquer et sur lesquelles nous reviendrons en détail sur le web comme dans notre prochain numéro.
  • Publié le : 04/12/2015 - 06:06

Nautic 2015La nouveauté Bénéteau du Salon, c"est cet Océanis 41.1. Si l"on n"y prend pas garde, le numéro peut se lire 411 : sûrement pas un hasard, le 411 restant l"un des plus gros succès du chantier vendéen.Photo @ Loïc Madeline

Le Nautic 2015 s'ouvre cette année avec un gros point d’interrogation : quelle sera la fréquentation de cette manifestation ? Entre les élections régionales, dont les deux tours se déroulent les deux week-end du Salon, et surtout le climat engendré par les dramatiques attentats du 13 novembre, les organisateurs se montraient raisonnablement prudents à la veille de l'ouverture. Les visiteurs étrangers ne représentaient que 7% des visiteurs ; ils risquent d'être encore moins nombreux. Et plus de 53 % de ceux qui se rendent au Nautic viennent de province ; on n'est pas sûr de tous les retrouver. Les exposants en tout cas sont bien présents.
Seulement sept (dont six étrangers) ont annulé leur venue, il en reste donc près de 800. La bonne nouvelle c'est donc qu'il y aura toujours beaucoup de choses à voir avec de vraies nouveautés qui n'ont pas été dévoilées précédemment à Cannes ou à la Rochelle.

Nautic 2015Des étraves inversées, du volume dans les flotteurs, voilà un petit trimaran qui sent la poudre. L"Astus 16.5 se présente comme un trimaran de balade mais risque d"offrir de belles sensations à ses utilisateurs.Photo @ Loïc Madeline
Au hasard de vos pérégrinations dans le Hall 1, vous pourrez découvrir un petit trimaran tout neuf, l'Astus 16.5. Est-ce parce qu'il a été dessiné par VPLP ? Il a vraiment un air d'engin de course alors que son constructeur jouait plutôt la carte de la balade rapide peut-être mais tranquille sûrement. Ce coup-ci, va y avoir du sport et on se régale déjà à l'idée de l'essayer.
Nautic 2015Pas de doute, c"est un J. Rien n"y manque, ni le bout-dehors rétractable, ni le brion arrondi, ni les lignes tendues de la carène. Mais ce J/112E veut aussi se distinguer par la qualité et le confort de ses emménagements.Photo @ Loïc Madeline

Dans le registre sportif, il y a aussi des grands bateaux comme le J/112E qui joue aussi la carte du confort avec des emménagements très soignés que l'on a du mal à imaginer en observant seulement la carène. Le successeur du J/109 assume crânement sa vocation de course-croisière.

 

Pour la croisière tout court, le passage par l'Océanis 41.1 s'impose. Le bateau reprend la carène du 41 mais le bureau italien de design Nauta a revu le plan de pont et les emménagements. Autant dire que le confort est à l'honneur et que la vie au mouillage n'a pas été négligée. Même si, pour ce qui est de la surface de pont, il sera impossible de rivaliser avec les deux grosses nouveautés en cata de croisière. Deux 12 mètres, l'un signé Fountaine-Pajot et l'autre Bali-Catana.

Le Fountaine Pajot est joyeusement décoré pour marquer les 40 ans du chantier, le 40e modèle de la marque et en plus il mesure 40 pieds ! C'est la taille également du Bali qui se pose en concurrent direct. Sa caractéristique première c'est son carré-cockpit ou son cockpit-carré, on ne sait plus trop comment qualifier cette architecture initiée par le Nautitech 40 Open.
 

Nautic 2015Les « gros nez » ça marche aussi en croisière. C"est l"ambition de ce Rêvolution 29 signé par David Raison et le designer Samer Lasta. Le concept est de plus en plus séduisant.Photo @ Loïc MadelineEn allant plus avant, vous trouverez des bateaux encore plus originaux comme le Revolution 29 qui décline sur un petit neuf mètre le concept d'étrave ronde et volumineuse cher à David Raison. Le 29 est beaucoup plus joli que le 22, et beaucoup mieux fini également. Il devrait, selon son architecte, être capable de très belles performances. Et comme il offre le volume d'un 35 pieds, il mérite vraiment le détour. Original également le Nau, un drôle de bateau que l'on monte et démonte pour en faire au choix une annexe, un dériveur solitaire, un bateau à moteur ou un catamaran.

Nautic 2015Une carène de Cormoran, un cockpit géant et une voile unique : voici le K imaginé par ACCF. Il se distingue par une emplanture de mât très avancée dans le but de profiter d"un bateau très doux à la barre. Photo @ Loïc Madeline

 

 

Séduisant, le cat-boat d'ACCF imaginé à partir d'une carène de Cormoran. Le bateau est moins toilé et plus léger, plus simple aussi et nous donne déjà envie d'être en été.
 

Il faudra essayer aussi le très mignon Bihan 650 dans sa magnifique robe bleue, tirer des bords sur le sympathique Quest, repartir en croisière à bord du nouveau Maxus 24 et se faire inviter à bord du Bi-Loup 109.

Nautic 2015L"Aimée-Hilda, canot de sauvetage de Ploumanac"h, fait le beau à l"occasion du Salon Nautique. Son édifiante histoire vous est contée dans votre Voiles et Voiliers de décembre actuellement en kiosque.Photo @ Loïc Madeline

Vous ne rencontrerez pas que des nouveautés au Salon Nautique, un magnifique scow américain retiendra sûrement votre attention, à moins que vous ne soyez séduit par l'Aimée-Hilda et sa double voute dont nous vous avons raconté l'histoire dans notre numéro Spécial Salon toujours en kiosque. Et puis, un salon ce sont d'abord des rencontres et nulle doute que nous allons en faire de belles. Nous vous en reparlerons.

 

Le Nautic Pratique

Du samedi 5 décembre au dimanche 13 décembre

Vendredi 4 décembre : journée réservée aux professionnels.

Horaires :

Tous les jours de 10 h à 19 h.

Fermeture à 18 h le dimanche 13 décembre.

Nocturne le vendredi 4 décembre et le vendredi 11 décembre jusqu’à 22 h.

Lieu : Paris – porte de Versailles, pavillons 1, 2.1, 2.2 et 4

Accès : métro ligne 12 station porte de Versailles, ligne 8 station Balard, Tramway T2 et T3 station porte de Versailles, bus ligne 39.

Tarif : 16 € sur site (13 € sur Internet jusqu’au 5 décembre), 10 € pour les licenciés FFVoile, gratuit pour les étudiants (pré-enregistrement sur Internet) et gratuit pour les moins de 16 ans.

Plus d'infos sur www.salonnautiqueparis.com

Le nouveau Voiles et Voiliers en kiosquePhoto @

Retrouvez notre numéro 538, Spécial Salon avec toutes les nouveautés, 200 chantiers et 50 équipements présentés. A lire en édition numérique ici.

Retrouvez-nous sur le stand de Voiles et Voiliers dans le Hall 1, stand G19.