Salon de Düsseldorf, Grand Pavois de La Rochelle, Festival international de la Plaisance de Cannes, Salon nautique de Paris… Malgré une météo économique difficile, les Salons nautiques montrent la capacité de réaction et d'innovation des chantiers et des équipementiers. Analyse et tour d'horizon des nouveautés.

Actualité à la Hune

Grand Pavois de La Rochelle

Un vrai salon international

La liste des bateaux exposés au Grand Pavois jusqu’à demain soir l’atteste : les chantiers français dominent cette grande rencontre du monde nautique. Néanmoins, ce salon mérite bien l’ajout «international» en attirant chaque année un nombre toujours plus important d’exposants étrangers. Nous avons recueilli les opinions de quelques-uns pour expliquer les raisons de leur présence.
  • Publié le : 02/10/2016 - 18:26

Grand Pavois 2016Le Grand Pavois devient de plus en plus attractif pour les chantiers étrangers à la France.Photo @ Yannick Kethers

Sur le ponton trois, on entend parler anglais. Là, à l’écart de l’espace multicoque du salon, le chantier Broadblue expose son Rapier 400 de la gamme «Performance». Mark Jarvis, directeur du design et de la production, explique que les visiteurs français s’intéressent beaucoup à ce type de catamaran conçu pour la croisière rapide. Le Rapier 400 cadre donc bien avec les intérêts du public local : «Ici, au Grand Pavois, la première question que les visiteurs me posent, c’est quel est le poids du bateau et sa vitesse par rapport au vent apparent. Mais dans d’autres salons, les gens s’intéressent plutôt au nombre de couchettes» raconte Jarvis. Ces questions démontrent que la clientèle du Grand Pavois se concentre sur le comportement marin du bateau et l’aspect «navigation» au lieu de placer l’accent uniquement sur la «vie au mouillage».

Le cockpit ouvert de ce catamaran de 12 mètres aux lignes dynamiques est bien adapté au climat doux de la France, ce qui justifie un peu plus d’être présenté au Salon de La Rochelle. Un salon qui, heureusement, ne coïncide plus avec le Southampton Boat Show, ce qui avait empêché ce chantier de venir lors des dernières éditions du Grand Pavois.

Rapier 400Profitant que les dates des salons de Southampton et de La Rochelle ne coïncident pas cette année, le chantier britannique Broadblue expose son Rapier 400 au Grand Pavois cette année.Photo @ Yannick Kethers

Mais apparemment, les visiteurs n’aiment pas seulement les catamarans performants. Les petits voiliers pour la croisière familiale sont aussi très appréciés. Le Mariner 24, du chantier polonais Mariner Yachts, ou le Sarch S7, de Sarch Composites, venu d’Espagne, sont exposés pour répondre précisément à cette demande. Pour ces entreprises, il est beaucoup plus compliqué, sur les plans financier et logistique, d’exposer ce genre de bateaux aux Salons de Paris ou Düsseldorf, par exemple.

Sarch S7Venu d'Espagne, le Sarch S7 est un intéressant petit croiseur de 7 mètres.Photo @ Yannick Kethers

Nous nous sommes aussi entretenus avec l’architecte naval italien Paolo Bua qui a dessiné, entre autres, le XO Classic et XO Racer. «A La Rochelle, l’ambiance est vraiment spéciale, explique-t-il.  Le Grand Pavois est un salon à flot. Les visiteurs peuvent monter sur les bateaux, se faire une idée précise du comportement marin et tester la stabilité du voilier. C’est un grand avantage par rapport aux salons à terre. En plus, il est possible de faire directement des essais sous voile au large.»
De l’autre côté, La Rochelle est un point de passage pour les plus grands navigateurs, anciens du Vendée Globe ou la Whitbread Round the World Race… ainsi que tous les experts de la voile et spécialistes de l’industrie nautique décidés à se lancer dans des nouveaux projets.

XO XO-Sailers expose ses bateaux dessinés par Paolo Bua.Photo @ Yannick Kethers

Finalement, ce n’est pas par hasard que les exposants étrangers choisissent le Grand Pavois pour présenter leurs bateaux. Un public intéressé et connaisseur, un nombre conséquent de visiteurs sur les pontons, l’une des plus grandes expositions à flot… tels sont les ingrédients de base qui expliquent que ce salon devient de plus en plus attractif pour les constructeurs étrangers à la France.

Grand Pavois 2016 2L'édition 2016 du salon rochelais fermera ses portes ce lundi 3 octobre au soir.Photo @ Yannick Kethers

Grand Pavois de La Rochelle

Dates : du 28 septembre au lundi 3 octobre 2016.

Horaires : tous les jours de 10 heures à 19 heures.

Lieu : Port des Minimes.
Accès : 479 km de Paris, 160 km de Nantes, 184 km de Bordeaux.
Suivre le fléchage dès l'entrée de la ville pour se rendre au parking Bongraine, puis navettes gratuites.

Gare SNCF de La Rochelle.

Aéroport La Rochelle/île de Ré.

Tarif : entrée 10 €, 6,50 € pour les groupes, étudiants et 13-18 ans, gratuit pour les moins de 12 ans.

Plus d’infos sur : www.grand-pavois.com