Actualité à la Hune

11e Transat Ag2r – La Mondiale

Une sacrée paire de mecs !

  • Publié le : 15/05/2012 - 00:01

Feu vert pour Morvan et Dalin !Cela fait dix jours que Gildas Morvan et Charlie Dalin ont choisi d'empanner pour se décaler plus au Nord que leurs concurrents... L'option a d'abord paru suicidaire. Et puis, on a changé d'avis.Photo @ Alexis Courcoux Transat Ag2r

Ambitieux, confiants, gonflés… Tout ce que vous voulez ! Gildas Morvan et Charlie Dalin ont en effet lancé un sacré pari pour remporter dimanche la Transat Ag2r ! Récit.

Gildas Morvan + Charlie Dalin, le choix ambitieuxA l'instar d'Armel Le Cléac'h qui s'était imposé sur la dernière Ag2r en embauchant un "bizuth" - Fabien Delahaye, Gildas Morvan a choisi Charlie Dalin pour l'accompagner entre Concarneau et Saint-Barth'... Et ça a payé !Photo @ Alexis Courcoux Transat Ag2r / La MondialeC’est dans la nuit du 4 au 5 mai que tout s’est joué. La flotte des 16 duos de Figaristes lancée sur la 11e Transat Ag2r, entre Concarneau et Saint-Barthélemy, est rendue à la longitude 34° Ouest et contourne l’anticyclone par le Sud. En tête, Gildas Morvan et Charlie Dalin (Cercle Vert) ont attendu le dernier pointage du vendredi pour empanner et faire route à l’Ouest. Erwan Tabarly et Eric Péron (Nacarat), leurs poursuivants, restent centrés et accompagnent les autres qui continuent de cavaler au Sud-Ouest.

Gros pari. Selon les fichiers météo, se rapprocher des hautes pressions pue à plein nez et si au petit matin, les gars de Cercle Vert sont toujours en tête, personne ne donne cher de leur peau…

Il ne faudra pas attendre plus de deux jours pour que leurs concurrents se rendent à l’évidence : «Tout le monde, tout le paquet du Sud, s’attendait à ce que Cercle Vert perde un peu de terrain et il n’en perd jamais, souffle Jeanne Grégoire depuis Banque Populaire. Il est fort, il est trop fort.» Loin de se faire bouffer par les trous d’air, les deux ambitieux ont continué d’avancer et sont passés plus court. Leurs adversaires tentent bien de réduire l’écart latéral, leur avance s’élève maintenant à plus de trente milles, et Morvan et Dalin restent sur le pont, faisant avancer leur machine sans fléchir et empannant en cadence. «La zone dure est passée, répond Morvan. On a plus de vent et dans les 48 prochaines heures, on va avoir un alizé établi et du vent fort. Ce n’est que du bonheur. Pour l’instant, on réfléchi à notre route idéale. L’idée est de faire notre trajectoire, même si on regarde un peu les adversaires. Si les fichiers nous disent de faire un peu de Sud, pour bénéficier d’une rotation, on le fera. En tous les cas, si on peut faire une route idéale et contrôler les autres en même temps ce sera parfait.»

Erwan Tabarly et Eric Péron, 2eDeuxièmes à l'arrivée à Saint-Barth', Erwan Tabarly et Éric Péron n'ont pas grand chose à se reprocher : aux avant-postes dès le début et premiers à la marque de parcours de La Palma, ils se sont fait dépasser quand ils ont choisi de rester concervateurs et de contrôler la flotte. Photo @ Alexis Courcoux Transat Ag2r / La Mondiale
Intouchables
Quand enfin la flotte touche l’alizé, Morvan et Dalin ne s’échinent plus très longtemps avant de croiser devant les autres. Les voilà en position de contrôle et la partie est définitivement jouée. Après 22 jours, 8 heures, 55 minutes et 45 secondes de course, Cercle Vert l’emporte. Le chrono ne rentrera pas dans les annales… Et après ? Pour sa 8e participation à l’épreuve, Gildas Morvan s’offre enfin la victoire.

«Pour moi, c'était la victoire ou rien, s’explique-t-il. C'est pourquoi je n'ai pas hésité à déborder un peu du cadre. [Mais], j'ai déjà vu des Nicolas Troussel et d'autres couper plus court que ce que nous avons fait. Dans le centre de l'anticyclone, bien sûr il n'y a pas de vent du tout. Mais sur la bordure où nous étions, le vent ne s'arrête pas d'un coup comme ça, ce n’est pas "on/off". Je pense que les fichiers de vent sont pessimistes dans les bordures et que si tu as un meilleur angle, ça peut compenser l'éventuel vent plus faible. Là, non seulement nous avions un angle extraordinaire pour aller vite… mais en plus nous n'avions pas moins de vent qu’au Sud de la flotte. C'était tout bénéf' !»

A son tour, Charlie Dalin, bizuth de la course, remercie avec émotion le Géant vert de l’avoir embarqué. La combinaison "vieux briscard + jeune loup" fait décidément recette : deux ans plus tôt, c’était Armel Le Cléac’h qui embauchait Fabien Delahaye pour s’imposer à Gustavia !

1h15 plus tard – autant dire qu’ils ont cravaché sans relâche pour réduire l’écart, mais que leur mission était quasiment impossible – Erwan Tabarly et Éric Péron (Nacarat) prennent logiquement la deuxième place. Le duo, aux avant-postes depuis le départ, n’a pas grand chose à se reprocher. Serein, Tabarly résume : «On s’est bien bagarrés. On a eu un concurrent redoutable en face de nous. Gildas et Charlie ont été plus agressifs au passage de l’anticyclone. Ils ont raccourci les distances, nous pensions qu’ils resteraient empétolés, mais ça ne s’est pas passé comme ça. Ils ont fait une super course, il n’y a rien à dire. Aux Canaries, comme ils étaient derrière, on se doutait bien qu’ils allaient attaquer… On aurait été à leur place, on aurait fait pareil…»

Duel au couteauLa troisième place de l'Ag2r s'est jouée... au couteau, ce n'est rien de le dire : à quelques milles de l'arrivée, Meilhat et Delahaye hésitent à serrer les cailloux de trop près... Grégoire et Véniard, non. Ils leur font l'intérieur et prennent la 3e place.Photo @ Alexis Courcoux Transat Ag2r / La Mondiale

Sans pitié
La troisième place coûte tout aussi cher. Après deux jours de pétole harassante, à  l’entrée dans les alizés, ils sont six équipages à se bagarrer : le duo rodé de Jeanne Grégoire et Gérald Véniard (Banque Populaire), Jean-Charles Monnet et Alexandre Toulorgue, positionnés au Nord (Cornouaille Port de pêche), Anthony Marchand et Romain Attanasio (Bretagne Crédit Mutuel Performance), Paul Meilhat et Fabien Delahaye (Skipper Macif), Michel Bothuon et Simon Troel (Les Recycleurs bretons) et Thierry Chabagny et Christopher Pratt (Gédimat).

C’est quasiment la route directe, plein pot dans l’alizé. Ça glisse parfaitement, mais les équipages commencent à tirer la langue après une première semaine de baston intégrale, suivie de deux autres de navigation "prise de tête", au contact… Il y a encore les bancs de Sargasse et l’eau qui commence à manquer, mais les choses se décantent. Banque Populaire prend l’avantage et se retrouve harcelé par Meilhat et Delahaye : «C'est quoi un mille par rapport au parcours ? Pas grand chose, mais sur des monotypes comme le Figaro Bénéteau, ça va être difficile à grappiller surtout lorsqu'il n'y a presque plus de stratégie possible. Nous, on y croit encore, on leur met la pression et on profitera de la moindre erreur de leur part.» Les deux garçons tiendront leur promesse.
Jusqu’au bout, les deux équipages s’échangent le podium mais, alors qu’ils ont pris l’avantage, Meilhat et Delahaye ont un doute au moment d’enrouler un dernier rocher… Et ce sont Grégoire et Véniard qui prennent la 3e place, pour la 2e fois de leur carrière et alors qu’ils avaient terminé 2e en 2010 ! Comme quoi, l’expérience a du bon aussi !

...........
Retrouvez le classement complet, ici.

En complément

  1. Le Géant Vert remporte sa 1ère Ag2r 14/05/2012 - 07:09 Transat Ag2r 2012 le Géant Vert emporte sa 1ère AG2R Dimanche 13 mai à Saint-Barth (Antilles Françaises), Gildas Morvan et Charlie Dalin (Cercle Vert) ont emporté la 11e Transat Ag2r devant les duos Tabarly-Péron (Nacarat) et Grégoire-Véniard (Banque Populaire). Depuis Concarneau, ils ont parcouru plus de 4300 milles en 22 jours 8 heures et 55 minutes d'une course dont ils ont dominé toute la seconde partie. Impressions à chaud et récit en vidéo.
  2. feu vert pour morvan et dalin  13/05/2012 - 22:44 Transat Ag2r-La Mondiale 2012 / Saint-Barth Feu vert pour Morvan et Dalin ! La huitième aura été la bonne. Sur Cercle Vert, Gildas Morvan a, en compagnie de Charlie Dalin, remporté la Transat Ag2r 2012 à Saint-Barth – c'était sa 8e traversée de l'Atlantique. Tous deux ont franchi la ligne le 13 mai à 21h 55 françaises, devant Erwan Tabarly et Eric Peron (Nacarat).
  3. ag2r 2012   les positions du 4 mai 05/05/2012 - 00:02 11e Transat Ag2r La Mondiale Un deuxième tour sous haute tension ! Peu de répit pour les 16 Figaro de la Transat Ag2r : après un début de course musclé jusqu’à Madère, les duos ont vécu une deuxième semaine stratégique et tendue. Analyse.
  4. un arc de cercle... vert 04/05/2012 - 00:02 Transat Ag2r La Mondiale 2012 Un arc de cercle… vert Ils ont enfin du bon vent d’Est-Nord-Est et une mer propice aux surfs. Mais, entre les 16 duos de l’Ag2r et Saint-Barth, il y a aussi un anticyclone. Qui oblige les Figaro à dessiner un joli arc de cercle vers le Sud. «On devra empanner vers 11° Nord», annoncent Morvan et Dalin sur Cercle Vert.
  5. cercle vert 28/04/2012 - 00:01 11e Transat Ag2r / La Mondiale Tout droit, tout schuss ! Les 16 duos de Fiagaristes engagés dans la Transat Ag2r n’ont pas fait dans la dentelle, cette semaine, alors que les conditions dans le Golfe de Gascogne étaient d’un genre… Velu ! Les voilà à Madère. Résumé.
  6. morvan-dalin, le maître et le bizuth 20/04/2012 - 00:08 11e Transat AG2R / La Mondiale Les Figaristes à la noce On leur a promis une baston mémorable, des heures d’insomnie et ils y vont ! Morvan, Tabarly, Delahaye, Grégoire, Chabagny… Les meilleurs Figaristes prennent le départ en double de la Transat Ag2r, ce week-end.