Actualité à la Hune

Mille SNSM

Du beau monde sur Réauté Chocolat

Ils ont navigué bord à bord au dernier Grand Prix Guyader, à Douarnenez, ils ont discuté sur les quais, et l'idée leur est venue d'organiser leur petit match-race autour de l'île d'Houat : Armel Tripon, skipper du trimaran Réauté Chocolat (un Multi 50), et Kieran Le Borgne sur son kite à foil ont profité ce vendredi 22 juin de conditions parfaites avec pas loin de 20 nœuds de vent. Résultat : ils ont tout fait à 30 nœuds, en un quart d'heure… Le lendemain (samedi 23), ils se sont retrouvés tous les deux sur le trimaran pour le Mille SNSM, une manifestation organisée dans toute la France pour rendre hommage aux sauveteurs en mer et faire connaître leur action.
  • Publié le : 24/06/2018 - 11:33

Kieran Le Borgne et Armel Tripon à l"intérieur du trimaran Réauté ChocolatLe kitesurfeur Kieran Le Borgne, à gauche, et le skipper Armel Tripon, à droite, se sont retrouvés à bord du trimaran Réauté Chocolat pour le Mille SNSM, ce samedi 23 juin. La veille, ils s'étaient affrontés autour de l'île d'Houat.Photo @ Sébastien Mainguet
Il est joueur, ces derniers temps, Armel Tripon. Le skipper du trimaran Multi 50 Réauté Chocolat s'était déjà livré à un duel avec Thibaut Vauchel-Camus lors des 1000 milles des Sables, une course en solitaire disputée au mois d'avril dans le golfe de Gascogne (c'était serré mais ARSEP-Solidaires en Peloton était arrivé derrière). La semaine dernière, ce n'était pas une course officielle, juste une promenade vers l'Irlande en mode entraînement, avec un autre Multi 50 mené par Erwan Le Roux (Fenêtréa-Mix Buffet) qui sera l'un des concurrents les plus redoutables sur la Route du Rhum.

Et puis, vendredi dernier (22 juin), nouveau duel d'un genre un peu différent pour Armel puisqu'il s'agissait de savoir si un kitesurf à foil était capable d'aller plus vite qu'un trimaran de 50 pieds autour de l'île d'Houat. En l'occurrence, le kitesurfeur était Kieran Le Borgne, un client sérieux puisqu'il est champion de France et vice-champion du monde. Alors ? Suite à un petit incident technique, les deux adversaires n'ont pas pu aller jusqu'à leur ligne d'arrivée mais il s'est avéré que le kite à foil était redoutable au près. «On fait un bien meilleur cap avec un foil, nous précise Kieran. On peut naviguer à 15 ou 20 nœuds à 30° du vent.» Trente degrés du vent réel, faut-il préciser. A part les Class America, ces anciens bateaux de la Coupe qui transportaient un bulbe de 20 tonnes sous une coque effilée, on ne voit pas bien quel autre voilier peut faire un tel cap, surtout à cette vitesse (les Class America étaient plutôt à 10 nœuds…). «Ça fait rêver», commente Armel Tripon quand on évoque le sujet. Un Multi 50 est aussi à 15 ou 20 nœuds, mais plutôt à 50 ou 60° du vent… Et le skipper ajoute sur le ton de la plaisanterie : «Peut-être qu'on devrait mettre des kites sur nos bateaux, au moins pour le près.»

A bord du trimaran Réauté ChocolatUn bord de reaching à près de 20 nœuds ; c'était ce samedi 23 juin devant l'île d'Houat, dans le cadre de la journée spéciale Mille SNSM.Photo @ Sébastien Mainguet
Finalement, pas facile de savoir qui a vraiment dominé ce match autour de Houat. «Dans la houle et dans le clapot il passait quand même beaucoup mieux avec le Multi 50», admet Kieran. Toujours est-il que le tour de Houat a été effectué en moins de 20 minutes, avec des bords à plus de 30 nœuds et des «croisements de folie dans tous les sens».

Le samedi 23 juin, au lendemain de cet affrontement épique, les deux coureurs se sont retrouvés en baie de Quiberon sur le trimaran d'Armel pour la journée du Mille SNSM, une grande manifestation organisée dans toute la France en l'honneur des marins de la Société nationale de sauvetage en mer. Il s'agissait de parcourir un mille symbolique en hommage à la SNSM, en allant saluer les vedettes des sauveteurs ; tous les plaisanciers comme tous les professionnels de la mer étaient conviés sur l'eau ce samedi à 12 h. C'est là que nous avons rencontré Kieran et Armel, à bord du trimaran. Dans la foulée du mille symbolique, on est reparti pour un tour de Houat, histoire que Kieran ait l'autre point de vue… Malheureusement, le vent avait molli depuis la veille, ce qui n'a pas empêché le speedo de grimper à 25 nœuds au reaching.

Nicolas Gilles à la barre de Réauté ChocolatIci à la barre, c'est Nicolas Gilles, qui a signé la décoration de ce trimaran (comme celle de nombreux autres voiliers de course) et qui va commencer à travailler sur celle du futur monocoque 60 pieds d'Armel Tripon.Photo @ Sébastien Mainguet

Prochain objectif pour Armel : la DRHEAM Cup - Destination Cotentin, course disputée entre La Trinité et Cherbourg en passant le long des Cornouailles anglaises. Cette fois, ils devraient être une demi-douzaine de Multi 50 et ce sera le dernier affrontement en solitaire avant la Route du Rhum. Quant à Kieran, il prépare un coup fumant, sans doute pour l'été 2019 : une traversée en kite vers Cork en Irlande. Pour faire simple, c'est une quinzaine d'heures à 20 nœuds. «Mais je ferai des pauses», précise-t-il. On lui suggère de faire la course avec un ferry, cette fois. Il y avait déjà pensé…

Les tags de cet article