Actualité à la Hune

LH SAILING PERFORMANCE

Le Havre, capitale de la haute technologie

Les dates de cette seconde édition du colloque LH Sailing Performance sur les innovations technologiques et la formidable vitrine que représentent la filière nautique et la course au large n’ont pas été choisies au hasard. Ce sera juste avant le départ de la Transat Jacques Vabre à quelques mètres du bassin Paul Vatine les 20 et 21 octobre. Présentation.
  • Publié le : 19/10/2015 - 00:01

LH Sailing Performance 4Sept grands témoins vont se relayer deux jours durant afin d’animer conférences et tables rondes avec des experts de la course au large. Photo @ LHSP
A quatre jours du départ de cette douzième Transat Jacques Vabre qui s’annonce grandiose et, selon les prévisions à sept jours, avec une météo parfaite - soleil et brise de Sud-Est entre 15 et 20 nœuds - à l’heure où voler au-dessus de l’eau n’est plus du tout une utopie, la seconde édition du Colloque LH Sailing Performance au Havre tombe pile poil ! Jamais la course au large n’a autant innové, jamais les voiliers - Class 40, 60 Imoca, Multi 50 et Ultime - n’ont atteint un tel niveau de technologie de performance et de fiabilité. Cela demande pour ces marins « multitâche » qui les mènent, des compétences exceptionnelles. Et si la France peut se targuer de posséder une filière nautique d’excellence, avec quelques 5 000 entreprises pour 45 000 emplois, un chiffre d’affaires de près de 4 milliards d’euros, dont 65 % à l’export, (presque) toutes les plus grandes courses du monde, le premier constructeur mondial de voiliers (Bénéteau ; ndlr), il n’est pas inutile parfois de prendre le temps de se poser pour échanger et approfondir…

LH Sailing Performance 5Les Class40 ici dans le bassin Paul Vatine, bénéficient de toute la recherche technologique et des innovations. Photo @ Didier Ravon

Ces deux journées de colloque organisées par Vega, la Communauté de l’Agglomération Havraise, la Région Haute Normandie et la CCI du Havre au pied des quais où sont amarrés les 42 bateaux, sont coordonnées par Bernard Gérard. Cet ingénieur spécialisé en géologie et océanographie, est forcément un fondu de voile. Chef de base aux Glénans durant ses études, il continue à pratiquer la croisière en famille dès que le temps le lui permet.

Directeur scientifique de l’événement, Bernard Gérard a convié plus d’une trentaine de spécialistes, venant là pour partager leur expérience et leur compétence, mais aussi leur passion… et accessoirement voir leurs « clients » qui prennent le départ de la Transat dimanche prochain !

LH Sailing Performance 3Consultant en géosciences marines, Bernard Gérard est le chef de projet du colloque.Photo @ LHSP
Au travers de sept sessions d’une heure trente supervisées par des « grands témoins » différents thèmes vont être abordés - accastillage, voiles, électronique embarquée, préparation des skippers et des bateaux, format des grandes courses, omniprésence du numérique… - avec des experts largement reconnus tels que Dominique Yon (Facnor), Guillaume Verdier (architecte naval), Jérémie Lagarrigue (Fondation Hydros), Jean-Baptiste Durier (ASO/Tour Voile), Denis Horeau (directeur de course Vendée Globe), Jean Kerhoas (président de l’Imoca), Pierre Boursier (Seaways), Marc Lefebvre (V1D2), Ronan Lucas (Team Banque Populaire), Michel Rodet (Adrena), Rémy Aubrun (All Purpose), Michel Ollivier (CDK)… et qui ont tous en commun d’être des acteurs incontournables du milieu de la course au large. Sans eux, les Cammas, Gabart, Peyron, Desjoyeaux, Riou, Le Cléac’h, Eliès, Lemonchois… n’auraient jamais remporté tous les succès qu’on leur connaît.

Enfin, outre une présentation de la filière départementale… car il faut bien faire mentir l’adage « nul n’est prophète en son pays ! », une entreprise normande sera forcément à l’honneur cette année… et pour cause. Elle se verra décerner le prix de l’innovation à l’issue des deux journées.

Pour en savoir plus, connaître le programme précis, les horaires et s’inscrire, c’est ici :
www.lh-sailingperformance.com/le-programme-conferences-debats

LH Sailing Performance 6Travaux pratiques ! Entre deux sessions, rien de tel que d’aller voir les concurrents de la Transat Jacques Vabre. Photo @ Didier Ravon

Sept sessions et du lourd !

Session 1 : Des classes pour des courses. Grand témoin : Henri Bacchini, vice-président de la FF Voile.

Session 2 : La technologie numérique modifie les méthodes des architectes navals. Grand témoin : Innocent Mutabazi, professeur des Universités, labo ondes et milieux complexes.

Session 3 : Les nouveaux matériaux et les nouvelles techniques de construction. Grand témoin : Grégoire Dolto, architecte naval, Fédération des Industries Nautiques.

Session 4 : L’accastillage et les voiles à forte valeur technologique. Grand témoin : Quentin Langeoire, directeur du bureau d’études de Karver.

Session 5 : L’électronique et le numérique révolutionnent la conduite du bateau. Grand témoin : Jean-Yves Bernot, navigateur-météorologue-routeur.

Session 6 : La préparation du bateau (table ronde avec les skippers). Grand témoin : Jean-Paul Roux, consultant (4 victoires consécutives au Vendée Globe en tant que directeur général d’écurie).

Session 7 : La préparation du skipper. Grand témoin : Jean-Yves Chauve, médecin (Solitaire du Figaro, Vendée Globe…).

 

LH Sailing Performance 2Une trentaine d’entreprises s’exposent durant le colloque. Photo @ LHSP

30 entreprises dans le vent !

Le mot cluster est très tendance depuis quelques temps ! Au Havre, l’Ocean Racing Cluster va permettre sur ces deux journées à une trentaine d’entreprises, cabinets d’architecture, bureaux d’études… de montrer leur savoir-faire. Adrena, VPLP, Le Crain, Lombard, Andrieu, Berret-Racoupeau, Finot-Conq, Delta Voiles, Incidences, North, Wichard, Outils Océan, Nautix, Mer Forte, Lorima, Plastimo, Karver, Harken, Watt and Sea… pour ne citer qu’eux sont forcément présents au départ des grandes courses. Et pour les travaux pratiques ou découvrir leurs réalisations, il suffira de traverser les docks et d’aller voir les bateaux !