Actus

THE BRIDGE 2017

Le Queen Mary 2 sera bien là !

L’association The Bridge et la compagnie britannique Cunard ont officiellement signé jeudi à Southampton la convention d’affrètement du Queen Mary 2.
  • Publié le : 05/09/2016 - 09:53

 

Queen Mary 2 à NYQui rejoindra New York en premier ? Le Queen Mary 2 ou un Ultime ? Réponse en juin 2017.Photo @ DRL’association The Bridge et la compagnie britannique Cunard ont officiellement signé jeudi à Southampton (Royaume-Uni) la convention d’affrètement du Queen Mary 2. Dans le cadre d’une course transatlantique aussi inédite qu’historique, le paquebot affrontera une bonne partie de la flotte de la classe Ultime, bateaux menés en équipage, entre le pont de Saint-Nazaire et le pont de Verrazano à New York.

Un défi en forme de retour de l’histoire, pour rendre hommage, un siècle plus tard, aux soldats américains qui traversèrent l’Atlantique en sens inverse en 1917 pour participer à la libération de la France. L’événement The Bridge a été labellisé par la Mission du centenaire 1914–1918.

Pour affronter les 157 000 chevaux vapeur du  Queen Mary 2 et ses 345 mètres d’acier, quatre maxis multicoques ont d’ores et déjà répondu à l’appel : Sodebo avec Thomas Coville, Macif avec le vainqueur du dernier Vendée Globe et de la dernière Transat anglaise François Gabart, Actual avec Yves le Blévec et Spindrift skippé par Yann Guichard.

Pour le paquebot britannique, ce sera aussi un retour aux sources, pour la première fois depuis sa livraison en 2003 par les Chantiers de l’Atlantique d’où étaient sortis, avant lui, les plus célèbres transatlantiques du XXe siècle.

Autour des partenaires privés et publics de la première heure, The Bridge rassemble une grande famille d’entreprises privées, invitées à rejoindre le «Club des 100» pour participer à cette aventure.

Il s’agira de célébrer, du 15 juin au 15 juillet 2017, cent ans d’échanges fraternels et culturels avec les États-Unis, de Nantes et Saint-Nazaire, jusqu’à New York. Jazz et basket-ball, symboles de l’influence nord-américaine, seront au cœur des festivités, avec notamment le parrainage de Tony Parker.

 «Le Queen Mary 2 est l’ADN d’un projet que tout le monde croyait impossible», a souligné Damien Grimont, organisateur de The Bridge, lors de la signature la convention d’affrètement à Southampton, port d’attache du paquebot.

«Le Queen Mary 2 n’est pas seulement un ambassadeur de la Grande-Bretagne, il l’est aussi de la France. Le projet The Bridge lui est parfaitement adapté. Quand il a quitté la Loire en 2003, il y avait l’espoir partagé par la compagnie Cunard et la fière population de Saint-Nazaire qu’il y revienne un jour. Je suis sûr que l’apparition de sa silhouette reconnaissable entre toutes, le 24 juin 2017, au large de son port d’origine constituera un événement qui restera gravé dans l’histoire maritime», a souligné David Dingle, président de la compagnie Cunard.

Pour Patrick Boissier, président de l’association The Bridge : «cette convention est la reconnaissance de la cohérence d’un projet qui se construit grâce au soutien du ministère de la Défense, des collectivités territoriales et de ses premiers partenaires».

Départ de The Bridge sous le pont de Saint-Nazaire le 25 juin 2017.