Actualité à la Hune

LOUIS VUITTON AMERICA’S CUP WORLD SERIES

Le feu à la rade !

Les occasions de voir voler des AC45 avec à leur bord six équipages parmi ce qui se fait de mieux au monde sont excessivement rares ! Et quand les Louis Vuitton America’s Cup World Series se disputent pour la première fois en France – à partir de ce vendredi et jusqu’au dimanche 11 septembre – et à Toulon, c’est une opportunité unique à ne manquer sous aucun prétexte !
  • Publié le : 09/09/2016 - 13:30

Le feu à la rade !Une image qu’on souhaite voir le plus possible ce week-end à Toulon ! Photo @ R. Pinto/ACEA

Après New York, Chicago et Portsmouth, et avant Fukuoka au Japon, le grand barnum de la Coupe de l’America débarque au bord de la Grande Bleue à Toulon. A moins d’un an de la 35e Coupe de l’America, qui se déroulera à Hamilton, aux Bermudes, la quatrième manche des Louis Vuitton America’s Cup World Series 2016 a une saveur toute particulière pour l’équipe de Groupama Team France autour de Franck Cammas. L’on peut rappeler que son skipper est né pas très loin, à Aix-en-Provence, et a tiré ses premiers bords en Optimist à Marseille il y a environ trente-cinq ans. Autant dire que Cammas et sa bande ont l’intention de briller en Méditerranée ! Depuis la mise à l’eau de leur Class AC Test à Lorient en juillet (la réplique du 50 pieds à 90 %), Groupama Team France a multiplié les navigations, engrangé des données et sensations… mais à Toulon, c’est sur les monotypes AC45 que les «Frenchies» vont retrouver leurs futurs adversaires dans la Cup ! On ne va pas s’étendre sur le fait que les Français sont partis tard malgré la solidité du projet, l’investissement de navigateurs comme Olivier de Kersauson ou Michel Desjoyeaux, plus une équipe architecturale technique et sportive de haut vol… et qu’ils possèdent le plus faible budget de la flotte. Et si le fidèle sponsor titre Groupama, puis le partenaire officiel Norauto et enfin les fournisseurs exclusifs (la ville de Lorient, la Région Bretagne et Musto) n’avaient pas mis au pot, il n’y aurait pas de défi français. Pourtant, ce dernier peine à boucler son budget. Il manque encore 4 millions d’euros pour aller au bout avec des ambitions légitimes. Franck Cammas, qui n’a pas pour habitude de geindre dans la presse, s’est d’ailleurs dit déçu par le manque de patriotisme de certaines grandes entreprises françaises dans le Journal du Dimanche du week-end dernier. Dans le Landerneau de la Coupe, il se murmure que Accor, Total ou Air France, pour ne citer qu’eux, auraient été assez loin dans les négociations avant de décliner, souvent à cause de la décision du conseil d’administration ou de surveillance, et ce malgré l’aval du patron. Il est avéré qu’Airbus Industries, approché par les Français, a préféré s’engager auprès du defender américain (les liens avec le géant du logiciel Oracle n’y sont certainement pas étrangers, ndlr), et que Renault n’a pas souhaité mettre à disposition sa soufflerie, prétextant que son seul objectif était la F1. Dommage…

Le feu à la rade !Ce n’est rien de dire que Groupama Team France est très attendu à Toulon ! Photo @ R. Pinto/ACEA

Proffit à la baguette

Mais revenons à Toulon. C’est Franck Proffit, l’un des plus brillants marins océaniques des années 1990 et 2000, grand spécialiste du multicoque, vainqueur notamment de deux Transat Jacques Vabre avec Loïck Peyron et… Franck Cammas qui, depuis plusieurs mois, est en charge de l’organisation de l’étape française – sous contrôle américain – et a concocté un événement également très festif avec, autour du village les pieds dans l’eau : démonstrations nautiques, concerts, parades, feu d’artifice… On peut lui faire confiance ! Initialement, il se disait que les régates auraient lieu à l’intérieur du port de Toulon près des navires de guerre où, si le vent a tendance à tourbillonner, le plan d’eau est parfaitement abrité et plat comme la main. Finalement – et ce n’est pas plus mal compte tenu de la météo mollassonne annoncée –, les courses auront lieu dans la grande rade le long des plages du Mourillon, à l’Est de la ville et à proximité de l’anse Tabarly et du cap Brun.

Le feu à la rade !Comme toujours, les départs sont aussi chauds que serrés ! Photo @ R. Pinto/ACEASi le vent est forcément plus stable car venant du large, la brise côtière attendue devrait forcément lever un peu de clapot pour des engins qui affectionnent surtout l’eau plate. Mais déjà il n’y aura ni mistral ni vent d’Est, ce qui n’était pas gagné et aurait clairement pu compromettre le bon déroulement de l’épreuve ! Sous un soleil omniprésent, la météo annonce pour le week-end un vent de Sud-Ouest faible à modéré, soit la limite minimale pour voler. Samedi, la brise devrait souffler aux alentours de 10 nœuds entre 14 et 16 heures et au 240°, avec rotation classique à droite. Dimanche, il sera plus faible – de 6 à 9 nœuds – et plus à gauche (au 215°). Comme souvent quand le thermique est établi le long des plages, ce devrait être tendance droite… mais avec des retours et des appels gauche près des anses. Franck Cammas à la barre et Thomas Le Breton à la tactique, généralement à l’aise dans ces conditions, doivent absolument faire mentir l’adage «nul n’est prophète dans son pays», tout comme l’autre régional de l’étape Thierry Fouchier, ou encore Matthieu Vandame et Devan Le Bihan, composant l’équipage tricolore. Le format des régates – une vingtaine de minutes par manche – et des horaires précis pour les retransmissions en direct à la télévision sont parmi les caractéristiques de ces LVACWS.

Le feu à la rade !L’épreuve de Toulon se dispute à l’Est de la ville au bord des plages du Mourillon. Photo @

13 médailles d’or cumulées !

Depuis les JO de Rio, les médaillés d’or en voile olympique sont encore un peu plus représentés dans les six équipes. Les Kiwis Peter Burling et Blair Tuke, invincibles depuis quatre ans en 49er, retrouvent Emirates Team New Zealand avec un titre olympique gagné «comme qui rigole» et avant la Medal Race ! Le prodige Burling (25 ans) sera à la barre de l’AC45 noir et rouge après avoir été fêté dans son pays. Idem pour l’Anglais Giles Scott, intouchable en Finn, nouveau champion olympique et qui reprend son poste de tacticien sur Land Rover BAR aux côtés de Ben Ainslie, le marin aux quatre titres olympiques consécutifs et en tête du circuit pour un petit point. Que dire d’Artemis Racing qui cumule à bord pas moins de six titres olympiques ! Nathan Outteridge, champion olympique à Londres en 49er, mais «seulement» médaillé d’argent à Rio, retrouve lui aussi la barre de l’AC45 suédois. Enfin, une fois n’est pas coutume, Oracle Team USA sera barré à Toulon par l’Australien Tom Slingsby, quintuple champion du monde et médaillé d’or en Laser à Londres en 2012, et qui remplace James Spithill opéré d’un coude. Et l’on vous fait grâce des autres médaillés d’argent ou de bronze… mais qui sont nombreux.

Le feu à la rade !Comme ici à Portsmouth, où Ben Ainslie a été accueilli tel un « Dieu vivant », on espère que le public toulonnais fera la même chose avec les « Frenchies ». Photo @ R. Pinto/ACEA

Trois jours de régate !

Vendredi 9 septembre :

Régates d’entraînement officielles : 14 heures 30 à 16 heures

Samedi 10 septembre :

Trois manches à suivre de 14 heures 30 à 16 heures

Dimanche 11 septembre :

Trois manches à suivre de 14 heures 30 à 16 heures

A noter que Canal + Décalé retransmettra les régates samedi en direct. ainsi que dimanche (mais sur Canal + Sport), avec aux commentaires Hélène Cougoule, spécialiste voile de la chaîne cryptée, et Franck Citeau, ancien sélectionné olympique en Tornado et entraîneur de l’équipe de France de Nacra 17.

Le feu à la rade !Leader du classement après la saison 2015 et trois épreuves cette année, l’AC 45 Land Rover BAR barré par le quadruple champion olympique Ben Ainslie, est le bateau à battre. Photo @ I. Roman/Team Origin

Louis Vuitton America's Cup World Series
Classement général avant Toulon

1)   Land Rover BAR : 367 points

2)   Oracle Team USA : 366 points

3)   Emirates Team New Zealand : 357 points

4)   SoftBank Team Japan : 328 points

5)   Artemis Racing : 315 points

6)   Groupama Team France : 292 points

Programme complet sur http://toulontourisme.com/evenement/toulon-accueille-les-louis-vuitton-americas-cup-world-series/