Actualité à la Hune

IMOCA-Vendée Globe 2016

Michel Desjoyeaux : «Pas de Vendée Globe !»

  • Publié le : 19/02/2015 - 00:01

L’hiver est propice aux projets, mais aussi aux phases de modifications, d’optimisations et de transformations des voiliers de course. Au sein de Mer Agitée, Michel Desjoyaux dévoile quelques unes de ses activités et son programme pour 2015…

 

Michel DesjoyeauxMichel Desjoyeaux n’est pas seulement un coureur au large : il dirige Mer Agitée, chantier d’optimisation de voiliers, et supervise Mer Forte qui travaille en recherche et développement sur moult projets. Photo DBo.

 

Voilesetvoiliers.com : Que se passe-t-il cet hiver dans les locaux de Mer Agitée ?
Michel Desjoyeaux
: On vient de remettre à l’eau le Figaro Bénéteau SMA début février, le 60 pieds IMOCA ex-Macif que va mener Paul Meilhat est en cours de préparation pour sa nouvelle décoration afin de retourner à l’eau dans un mois et demi environ (début avril). Il n’y a pas de modifications prévues dans un premier temps mais on fait un check-up général : on ne va pas changer la référence et on va faire de la voile pour se confronter aux nouveaux prototypes qui seront à l’eau à ce moment-là ! D’ici là, Paul va naviguer en Figaro…

 

Voilesetvoiliers.com : Et d’autres chantiers en cours ?
M. D.
: On travaille aussi pour Éric Bellion sur son projet « Comme un seul homme » en vu du Vendée Globe à bord de l’ex-DCNS… Et puis le MOD-70 ex-Foncia a été remis opérationnel pour partir traverser l’Atlantique puisqu’il a été vendu à un Américain, mais je ne sais pas où il va naviguer exactement sur la côte Ouest. Ça fait de la place dans l’atelier !

 

MOD70 European Tour 2012 : Foncia sur une patteLe circuit MOD-70 n"ayant pas survécu, les bateaux sont pour la plupart en vente et l"ex-Foncia de Michel Desjoyeaux est ainsi parti en Amérique... Photo @ Gilles Martin-Raget www.martin-raget.com

 

Voilesetvoiliers.com : Tu vas re-naviguer cette saison ?
M. D. : Avec le 60 pieds SMA pour aider Paul à découvrir les spécificités de ces monocoques IMOCA puisqu’il n’a pas encore trop d’expérience de ces bateaux. Je vais donc être coach… Je fais ainsi le début de saison et on verra pour la suite : début mai avec le Grand Prix Guyader à Douarnenez, puis l’Armen Race et le Tour de Belle-Île à La Trinité/mer, le Trophée SNSM à Saint-Nazaire, la Fastnet Race et le Défi Azimut… La Transat Jacques Vabre, on attendra !

 

Voilesetvoiliers.com : Et des transformations avant la Transat Jacques Vabre ?
M. D. : On attend un peu : il faut voir ce que donnent les foils sur les nouveaux prototypes ! Je suis un peu sceptique sur certaines informations qui ont été diffusées quant aux performances attendues… La priorité, c’est que Paul Meilhat se sente à l’aise sur son nouveau bateau.

 

Macif au débridé bâbord amureLe monocoque vainqueur du dernier Vendée Globe a été racheté par SMA pour Paul Meilhat : l"ex-Macif ne devrait pas évoluer dans un premier temps mais se refait une beauté dans les ateliers de Mer Agitée.Photo @ Jean-Marie Liot Macif / Jean-Marie Liot

 

Voilesetvoiliers.com : Mer Forte existe toujours ?
M. D. : On avance ! On travaille sur quatre bateaux pour le lac Léman puisque Mer Forte avait dessiné le Luthi 8 mètres qui a bien plu : on a fait trois versions croisière… Et on doit désormais imaginer une coque pour un bateau suisse qui ne conserve que le pont et le gréement. On a conçu plusieurs quilles pour les 60 pieds IMOCA (dessin  et conception) puisque Mer Forte a été la première à dessiner un voile de quille en inox (Foncia 2007). Et il y a une coque de Mini-Transat en construction chez Gepeto à Lorient sur dessin Mer Forte puisqu’il y a deux ingénieurs Art & Métier (dont un est passé par l’école d’architecture de Southampton), un ingénieur ICAM avec une formation d’architecte naval aussi… Le skipper doit faire la Mini-Transat en septembre !

 

SMA-ex Macif L’ex-Macif à l’entrée du hangar de Port-la-Forêt : le monocoque IMOCA a été poncé avec de retrouver une robe aux couleurs de SMA pour Paul Meilhat… Photo @ Dominic Bourgeois Voilesetvoiliers.com : Tu vas refaire du Mini ?
M. D. : Pourquoi pas ! Le Mini-Fastnet est au mois de juin pendant que Paul Melhat sera sur La Solitaire du Figaro…

 

Voilesetvoiliers.com : Team France pour la Coupe de l’America, c’est encore d’actualité ?
M. D. : On n’en parle pas beaucoup, mais on a eu le droit à un petit sursis parce qu’il n’y a plus de deuxième versement à faire dans les mois qui viennent. Un AC-45 est en transit entre les États-Unis et la Bretagne Sud… Les catamarans sont désormais équipés de foils pour voler, mais tout reste monotype d’après un système issu de Prada et implanté par les teams : il y a juste à découper le puits de dérive pour le remplacer par le nouveau puits de foil. On devrait pouvoir naviguer dès le mois d’avril, avec quatre rendez-vous en course : Cagliari (4-7 juin), Portsmouth (23-26 juillet), Göthenburg (28-30 août), Bermudes (16-18 octobre). Mais ça ne compte pas pour la Coupe de l’America, c’est juste un Championnat à cinq teams dont trois ont plusieurs bateaux ce qui devrait faire huit ou neuf AC-45.

 

Voilesetvoiliers.com : Mais on ne sait pas quel équipage à bord et quel team designer pour l’AC-72 ?
M. D. : Il faut attendre un peu… Mais ça avance puisque nous avons suffisamment d’argent pour participer au circuit 2015 ! On a une short-list prête mais pour l’instant, nous n’avons pas le budget pour la Coupe de l’America mais on n’a pas jeté l’éponge.

 

Scoop, fake – infoDésormais les AC-45 sont équipés de foils : le Team France devrait être livré prochainement pour participer au circuit 2015...Photo @ Guilain Grenier grenierguilain.com

 

Voilesetvoiliers.com : Les conditions météo aux Bermudes vont être très différentes de celles de San Francisco !
M. D. : Il y avait entre 16 et 25 nœuds lors de la dernière édition : ce ne sera pas le cas cette fois puisque la brise peut varier de 5 à 25 nœuds. Le développement va donc aussi concerner l’hydrodynamique puisque les catamarans ne vont pas forcément voler tout le temps… En-dessous de douze nœuds, il faut être hybride ! Pour le reste, la rule-box est assez restrictive et sur l’aile par exemple, ce ne sont pas tant les profils qui sont importants que les systèmes pour les modifier en navigation. Et côté foil, vu que la largeur du bateau est très réglementée, il va falloir chercher pour voler au mieux selon la force du vent.

 

Voilesetvoiliers.com : D’autres navigations au programme de Michel Desjoyeaux ?
M. D.: Le Diam 24 me tente bien : ça sera plus fun le Tour de France à la Voile sur trimaran ! Mais ne me demandes pas si je vais faire le Vendée Globe : je n’ai pas envie d’y retourner cette fois.