Actus

Rolex Fastnet Race 2009

30 ans après, de la pétole !

C'est dimanche dans la matinée qu'a été donné le départ de la Rolex Fastnet Race, depuis l'île de Wight. Trois cent deux voiliers divisés en dix classes se sont élancés pour cette course mythique en mer d'Irlande. L'édition 2009 est marquée par le triste anniversaire de la tempête de 1979 qui avait décimé une partie de la flotte. Petit tour d'horizon entre mythe et mer...

  • Publié le : 10/08/2009 - 15:46

Départ mou pour la Fastnet 2009 Pakea Biskaia, l'Open 60 skippé par le Basque Unai Bazurko pour le dernier Vendée Globe, revient à la course sur le Fastnet... Mais dès le départ, le BT de Sébastien Josse le devance. Photo © Kurt Arrigo (Rolex) Comme chaque année, ils sont plusieurs dizaines à être venus pour vibrer sur la Fastnet, organisée à l'île de Wight, du 9 au 15 août. Des anonymes confirmés sur Dufour 40, J122, X332, JPK 9,60, comme des skippers renommés - tels Torben Grael, récent vainqueur de la Volvo Ocean Race, et Flavio Favini engagés sur Luna Rossa -, affichant des objectifs de victoire.

Parmi eux, quarante voiliers sous pavillon français et mesurant de 30 à 60 pieds se sont inscrits.
Seb Josse (BT) et Marc Guillemot (Safran), en grande réussite après leurs victoires respectives sur l'Artemis Challenge et le Trophée SNSM, jouent ainsi le podium de la classe Imoca.
Pour d'autres, <C'est une préparation pour la Transat Jacques Vabre, on ne prendra aucun risque. On va tout simplement essayer de se caler>, explique Vincent Riou, coskipper d'Arnaud Boissières, venus en marge de leur préparation à la Transat Jacques Vabre.
En class 40, Wilfried Clerton sur CGMer, qui a terminé second de la régate Les Sables-Horta-Les Sables est un outsider à surveiller...
Début de réponse demain.


Une course de légende
Le parcours n'a pas changé depuis la première régate en 1925. Un départ de l'île de Wight emmène les équipages vers la capricieuse mer d'Irlande et son légendaire rocher du Fastnet, avant un final à Plymouth.

Parcours Fastnet 2009 Classique et mythique, le parcours du Fastnet 2009 devrait être pétoleux d'un bout en bout. Photo © D.R. (Rolex) Réputée difficile, c'est passé la pointe de Last's End que la course prend toute sa dimension. Les conditions-météo se dégradent, le vent monte, le ciel s'obscurcit, la mer s'agite... et les équipages fatiguent.

L'année 1979 fut la triste illustration du danger des navigations en mer d'Irlande. Une terrible tempête vint frapper la flotte. Sur 303 marins engagés, 15 périront et 23 équipages seront contraints d'abandonner leurs voiliers en mer.
L'événement tragique entraînera une réflexion radicale sur les impératifs minimums en termes de sécurité et de niveau d'expérience des marins engagés dans une course.

...........
Suivez la course en direct, ici.