Route du Rhum 2010 – La Banque Postale

L'ivresse des prétendants

J-140. Petite pression. La Route du Rhum part le 31 octobre prochain dans l'après-midi, et le gotha s'affole déjà. Le 4 juin dernier, ils étaient 49 inscrits en Géant, IMOCA, Multi 50, Class 40 et en catégorie "Rhum". Qui sont-ils ? Amateurs, pros. Ils sont tous là ! Euh, non... En fait, quelques stars manquent bien à l'appel ! Mais que font-ils ?!

  • Publié le : 12/06/2010 - 00:20

La liste des inscrits à la 9e édition de la Route du Rhum avait été promise pour le 1er juin et est arrivée un peu en retard, agaçant certains passionnés, sans que cela soit vraiment grave, au fond... On connaissait l'essentiel : départ le 31 octobre prochain, 3 543 milles à parcourir entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre, cinq classes engagées.

> Le retour des Géants (comprendre les multicoques dont la LHT est supérieure à 60 pieds, sans limitation de taille, regroupés dans la catégorie "Ultime") dans la Transat mythique est indéniablement l'événement le plus excitant de cette édition 2010. Les plus beaux et les plus spectaculaires bateaux du moment, les meilleurs skippers sont là. Six bateaux sont inscrits, alors que dix places étaient offertes.

Sodeb'O monte sur foils Coville a mis son trimaran en chantier pour lui refaire une déco... et surtout, lui ajouter des foils, que l'on ne voit pas sur cette image mystère. Mais comparer la taille du bonhomme à celle de l'étrave fait toujours de l'effet ! Photo © Yvan Zedda (Sodeb'O) > Chez les IMOCA, huit inscriptions ont été confirmées, pour 20 places proposées à cette catégorie. Certains skippers ont en effet renoncé à courir le Rhum, préférant miser sur la Barcelona World Race à suivre - quelques-uns ont aussi eu la possibilité de faire les deux -, mais le plateau annoncé est plutôt alléchant... D'autant qu'un paquet d'Open 60 de dernière génération va s'aligner sur une transat pour la première fois. Les amateurs de technique et d'architecture navale ne risquent pas d'être déçus !

> Avec un peu de chance, du côté des Multi 50, le spectacle ne devrait pas être mal non plus ! Six des dix places ouvertes ont déjà été prises et l'on devrait enfin assister au succulent match entre les trois 50 pieds de dernière génération.

> Les Class 40 battent quant à eux le record de popularité. 28 inscrits, alors que 25 places leur étaient allouées ! Pen Duick, l'organisateur, a certes déjà lâché du lest, mais il reste probablement un paquet de coureurs en liste d'attente ! Y aura-t-il une nouvelle publication ?

> Enfin, la catégorie <Rhum> regroupe les amateurs purs. Ils ne sont que six à être inscrits, pour dix places offertes, mais c'est suffisant pour maintenir leur départ.

49 concurrents donc, qui soient déjà sur la liste du 1er juin. 33 autres, non identifiés, qui seraient préinscrits, mais souvent en attente de qualification*... Quelques grands noms annoncés, en effet, manquent à l'appel. Revue de détails, catégorie par catégorie, des inscrits.


Catégorie "Ultime"
Match de géants, combat de titans

Thomas Coville, 42 ans, skipper de Sodeb'O (trimaran de 32m). Après une belle carrière en tant qu'équipier, Coville s'attaque aux records en solitaire et en multicoque. Ces dernières années, il les décroche à peu près tous - excepté le tour du monde, sans toujours les garder. La concurrence de Joyon, aussi excitante que difficile, n'y est pas étrangère. Cet hiver, il est codétenteur du Jules Verne avec Cammas, dont il sera l'adversaire sur le Rhum. Coville, 3e de la dernière édition, fait figure de favori. (Le détail du chantier de Sodeb'O sera bientôt traité dans un nouvel article, ndr.) Plus d'infos, ici.

Sidney Gavignet, 41 ans, skipper de Majan (trimaran de 32m). Olympisme, équipier de Tabarly sur la Whitbread, puis de Pajot et de Péponnet en match-race, Gavignet n'a pas 30 ans, qu'il a déjà couru sur tous les formats. En 99, il s'attaque au Figaro en solitaire, sans parvenir à décrocher le ticket Vendée Globe. Dix ans plus tard, son expérience n'a fait qu'accroître et il signe enfin pour une épreuve en solitaire majeure : le Rhum. (Le détail du chantier de Majan sera bientôt traité dans un nouvel article, ndr.) Vous pouvez lire l'interview complète de Sidney, ici.

Franck Cammas, 37 ans, skipper de Groupama 3 (trimaran de 31,5m). Son palmarès s'allonge à une vitesse folle ces derniers temps, alors qu'il s'est spécialisé dans les défis en équipage. Le Trophée Jules Verne, raflé cet hiver, constitue son fait d'arme le plus récent, mais Cammas ne s'est pas endormi sur ses lauriers et multiplie les projets. Reconnu comme un skipper touche à tout, talentueux, rigoureux, sportif, et bon manager, il revient au Rhum après en avoir terminé 5e en 2006. (Le détail du chantier de Groupama 3 sera bientôt traité dans un nouvel article, ndr.)

Pari réussi ? Groupama 3, le coursier le plus rapide autour du monde, a été passé en chantier pour l'adapter à la navigation en solitaire. Franck Cammas devrait s'amuser ! Photo © Yvan Zedda (Team Groupama) Francis Joyon, 54 ans, skipper de Idec (trimaran de 29,70m). Au milieu des années 2000, le skipper issu des terres explose totalement en se lançant dans une âpre chasse aux records en solitaire et sur multicoque. En la matière, il rafle tout ce qui se fait, avant de batailler contre Ellen MacArthur pour le chrono autour du monde. En 2008, Joyon fixe parfaitement les choses en bouclant le parcours en un peu plus de 57 jours. C'est ensuite Coville, son nouvel adversaire, qui lui reprend quelques records, mais pas celui du tour du monde ! 6e de la Route du Rhum 1998, Joyon revient douze ans plus tard avec gourmandise au format course. Il prendra le départ comme l'un des grands favoris de cette édition. (Le détail du chantier d'Idec devrait bientôt être traité dans un nouvel article, ndr.) Plus d'infos, ici.

Yann Guichard, 36 ans, skipper de Gitana 11 (trimaran de 23,51m). Brillant barreur de Tornado, membre de l'Equipe de France olympique pendant plus de dix ans, 4e des Jeux de Sidney, Guichard a toujours été recruté parmi les équipiers de choix sur les Multis, que ce soit sur les campagnes de records comme pour le circuit ORMA. Second de Lemonchois jusqu'en 2007 - avec lequel il signe une deuxième place sur la Jacques Vabre 2007 -, il devient le skipper officiel de Gitana 11 en 2009. Le bateau a été rallongé spécialement pour cette transat. (Le détail du chantier de Gitana 11 devrait bientôt être traité dans un nouvel article, ndr.) Plus d'infos, ici.

Servane Escoffier, 29 ans, skipper de Saint-Malo 2015, ex Club Explorer de Bruno Peyron (catamaran de 22,5m). En 2006, elle termine 2e du Rhum en monocoque 50 pieds.

> Ils ne sont pas encore inscrits au 1er juin

Philippe Monnet. Le skipper a pourtant racheté le trimaran Castorama d'Ellen MacArthur pour courir le Rhum.

Bertrand Quentin. Amateur passionné, Quentin a racheté le trimaran Côte d'Or II de Tabarly et le retape pour être au départ.

Florence Arthaud. Fin 2009, la Petite fiancée de l'Atlantique, victorieuse du Rhum en 1990 sur Pierre 1er avait annoncé au journal L'Equipe être à la recherche d'un budget pour prendre le départ en octobre prochain.

> Non, il ne sera pas de la partie

Pascal Bidégorry. On aurait pu s'attendre à ce que le skipper basque s'inscrive avec son Banque Populaire 5 - Cammas s'aligne bien avec son Groupama 3, lui ! Mais ce serait oublier qu'avec ses 40 mètres de long et ses 47 mètres de tirant d'air, ce trimaran est le plus grand jamais construit... Et qu'il est probablement impossible de l'adapter à la navigation en solitaire. La Route du Rhum, ce n'est pas la même eau que le Trophée Jules Verne !


Grosse ambition Un plan VPLP/Verdier de plus, avec celui de Dick, mis à l'eau à Auckland un mois après celui de Riou... Le skipper, qui vise le Vendée Globe, doit rapatrier le bateau dans les jours qui viennent avant d'enchaîner Rhum et BWR. Un gros programme annoncé ambitieux et musclé : vous avez vu ce cockpit ?! Photo © Chris Lewis (Virbac-Paprec) IMOCA 60
New generation

Jean-Pierre Dick, 44 ans, skipper de Virbac-Paprec 3. Troisième du dernier Rhum. Skipper arrivé <tard> sur le circuit, comparativement à ses adversaires, Dick s'est rapidement construit un solide palmarès : victoire sur le TFV en 2001, sur la Jacques Vabre en 2003 et en 2005, sur la BWR en 2008. L'année dernière, il doit abandonner le Vendée Globe sur avarie de safran, alors qu'il est dans le peloton de tête. Cet automne, il s'alignera sur le Rhum avec un plan VPLP-Verdier franc neuf qui s'annonce très puissant. Dick sera donc très attendu. Plus d'infos, ici.

Marc Guillemot, 50 ans, skipper de Safran. Longtemps coureur de multi, Guillemot signe de nombreux records, une place de 4e sur le Rhum en 1998, puis de 2e en 2002, avant de revenir au monocoque en 2005. Faisant dessiner un monocoque très novateur par Verdier-Lauriot-Prévost, Guillemot s'aligne sur le dernier Vendée Globe avec une superbe machine. Il en termine 3e, avant de remporter la Jacques Vabre l'automne suivant. 7e de la dernière édition du Rhum, il part cette fois-ci parmi les favoris. Plus d'infos, ici.

Vincent Riou, 38 ans, skipper de PRB, 5e du nom. Le vainqueur du Vendée Globe 2004 s'alignera cette année sur la Route du Rhum à bord d'un nouveau PRB, dessiné par Verdier - VPLP, dans les grandes lignes du Safran de Guillemot.

Roland Jourdain, 46 ans, skipper de Veolia 2, l'ex BT de Josse. Ces dernières saisons, Jourdain a un peu joué de malchance, mais ne garde pas moins un solide palmarès en monocoque. Ayant racheté le plan Farr de Josse, le skipper a mis de sérieux atouts de son côté pour revenir aux affaires et défendre son titre sur la Route du Rhum. Jourdain compte parmi les favoris. Plus d'infos, ici.

Armel Le Cléac'h, 33 ans, skipper de Brit Air. Figariste redoutable - il vient de signer une énième victoire sur la transat Ag2r, aux côté de Fabien Delahaye - et skipper talentueux, Le Cléac'h a rapidement l'opportunité de prendre du galon. En 2006, il entre dans le classement IMOCA et accroche la 4e place de la dernière Route du Rhum. A peine deux ans plus tard, il prend la deuxième place du Vendée Globe. A suivre de près.

Un PRB de plus ! Riou a été le premier à mettre à l'eau son nouvel IMOCA : un plan VPLP/Verdier, tel que beaucoup en rêve. Photo © Jacques Vapillon (PRB) Kito de Pavant, 49 ans, skipper de Groupe Bel. Figariste réputé, Pavant multiplie les victoires (Solitaire en 2002, transat Ag2r en 2006...) avant que son sponsor ne lui construise un rutilant Verdier-VPLP, sistership de Safran. Son abandon sur avarie de gréement lors du dernier Vendée Globe ne lui permet pas de s'exprimer, mais cet hiver il terminait 2e de la Jacques Vabre aux côtés de Gabart. Il figure parmi les favoris de cette Route du Rhum.

Arnaud Boissières, 37 ans, skipper de Akena Vérandas, ex PRB de Riou. Formé en Mini et par Parlier, Chabaud et Kersauson, il entre dans le monde de la course au large en s'attaquant au dernier Vendée Globe, qu'il termine à la 7e place, sur un Open 60 d'ancienne génération. Boissières a ensuite racheté un IMOCA nettement plus performant, le PRB de Riou, avec lesquels il a couru la Jacques Vabre et fini 7e.

Christopher Pratt, 29 ans, skipper de DCNS. Ça y est ! Après une longue formation dispensée par Thiercelin, dans le cadre des Filières du Talent DCNS, Christopher Pratt est enfin maître à bord du plan Finot-Conq. C'est le grand bain !

> Ils ne sont pas encore inscrits au 1er juin

Michel Desjoyeaux. Le skipper de Foncia est en plein dans la construction d'un nouvel IMOCA, qu'il prévoit de mettre à l'eau fin août, mais ne figure pas encore dans la liste des inscrits. Délai trop court ? Qualification pas reconnue ? Desjoyeaux a prévu d'enchaîner le Rhum et la BWR, pour laquelle il communique régulièrement. Plus d'infos, ici.

Mike Golding. Son objectif principal est de courir le Vendée Globe 2012, mais dans sa préparation, le skipper anglais avait envisagé de faire le Rhum. Qu'en est-il ? Son bateau, encore en chantier depuis la dernière Jacques Vabre, devrait pourtant être prêt à temps.

> Non, ils ne seront pas de la partie

Bernard Stamm. Le Suisse fait construire un nouveau Cheminées Poujoulat, mais ne participera pas au Rhum dans la catégorie des IMOCA... C'est chez les Class 40 qu'on le retrouvera !

Alex Thomson. L'Anglais a décidé de ne pas participer au Rhum, mais prévoit de s'aligner avec son Hugo Boss relooké sur la BWR.

Loïck Peyron. Non, pas de Loïck Peyron. Rappelons que le Baulois a quitté l'équipe Gitana après son avarie de gréement sur le dernier Vendée Globe. Son IMOCA vendu, Peyron s'est adonné au multi (Circuit Extreme 40, Coupe de l'America avec Alinghi...). On retrouvera néanmoins le skipper sur la BWR, aux côtés de Dick. Plus d'infos, ici.

Montée de la concurrence Après avoir gagné la 1ère étape de la Vendée Saint-Pétersbourg, Escoffier s'incline devant Le Blévec sur la seconde et perd la course... Mais le match entre les deux Multi 50 a été tellement serré que le Rhum s'annonce électrisant. Photo © François Van Malleghem (Vendée-Saint-Pétersbourg / DPPI) Multi 50
Bon départ ?!

Franck-Yves Escoffier, 53 ans, skipper de Crêpes Whaou ! 3. Spécialiste du Multi 50 depuis des années, Escoffier a aligné un nombre hallucinant de résultats dans cette série. Il est notamment le vainqueur de la Route du Rhum en 1998, 2002 et 2006, et figure logiquement parmi les favoris de la prochaine édition, d'autant que son dernier bateau semble particulièrement au point.

Lionel Lemonchois, 50 ans, skipper de Prince de Bretagne. Spécialiste du multicoque, auteur de nombreux records, notamment sur Gitana 13, mais aussi plus récemment du Trophée Jules Verne, en tant qu'équipier de Cammas, Lemonchois vient de se voir confier la barre de ce nouveau Multi, frappé d'avaries lors des précédents rendez-vous. Lemonchois ne s'est pas encore illustré en Multi 50, mais figure parmi les favoris, en tant que vainqueur du dernier Rhum en ORMA. Plus d'infos, ici.

Inscription en suspens ? En réalité, Yves Le Blévec (Actual) n'apparait pas encore parmi les inscrits à la prochaine Route du Rhum... Mais cela ne devrait pas tarder. Photo © Yvan Zedda (Actual / Sea and Co) Erwan Le Roux, 35 ans, skipper de FenêtreA - Cardinal. Vainqueur de la dernière Jacques Vabre, aux côtés de Franck-Yves Escoffier, et longtemps équipier et préparateur de ce dernier, Le Roux - qui a également fréquenté les circuits Mini et Figaro et le TFV - prend son envol en devenant skipper de ce plan Joubert-Nivelt, anciennement baptisé Trilogic.

Erik Nigon, 51 ans, skipper de AXA Atout Coeur pour AIDES. Amateur courant régulièrement, notamment en Figaro et en Class 40.

Jean-François Lilti, 47 ans, skipper de Citoyens du Monde. Amateur.

Gilles Buekenhout, 48 ans, skipper de Nootka. Buekenhout est un amateur passionné, propriétaire de Nootka, le trimaran de légende de Mike Birch dessiné par Nigel Irens en 1990, depuis 2008. Plus d'infos, ici.

> Ils ne sont pas encore inscrits au 1er juin

Yves Le Blévec. Le skipper d'Actual n'apparaît pas parmi les inscrits, mais il est impensable que cela soit définitif, tant le match Crêpes Whaou ! 3 - Prince de Bretagne - Actual s'annonce excitant !

Victorien Erussard. Le jeune skipper de Guyader pour Urgence climatique, 2e de la Transat Jacques Vabre, devrait bientôt rejoindre les inscrits au Rhum. En 2006, il avait terminé 3e de la transat mythique.


Class 40
Amateurs, couteau entre les dents

Tendance boulimique ? Alors que son IMOCA est en pleine construction, Stamm s'aligne en Class 40 sur le Rhum. Un sacré adversaire ! Photo © Benoît Stichelbaut (Cheminées Poujoulat) Yvan Noblet, 29 ans, skipper d'Appart City. Ayant récupéré le plan Verdier de Giovanni Soldini, Noblet affiche de l'ambition et compte parmi les favoris de la flotte. Lors du dernier Rhum, il terminait 6e.

Bernard Stamm, 45 ans, skipper de Cheminées Poujoulat. Le skipper suisse, qui vise le Vendée Globe 2012 sur un nouvel IMOCA, multiplie son expérience à l'infini, courant notamment régulièrement en Figaro et en Class 40, où il devrait pouvoir exprimer son vécu et faire des étincelles.

Tanguy de Lamotte, 32 ans, skipper de Novedia / Initiatives. Architecte naval, préparateur de bateaux et coureur au palmarès conséquent (Mini, records sur Orange 2...), Lamotte figure parmi les favoris de la Class 40 depuis plusieurs saisons.

Thierry Bouchard, 51 ans. Amateur d'un genre très éclairé, Bouchard passe trois mois de l'année sur l'eau, sur un Akilaria Racing agressif. Navigant en double aux côtés de Krauss, il a déjà enlevé plusieurs régates méditerranéennes cette saison. Plus d'infos, ici.

Samuel Manuard, 39 ans, skipper de Vecteur Plus. Architecte autodidacte, coureur et dessinateur de proto Mini, Manuard s'est récemment intéressé au Class 40... Perpètrera-t-il sur le Rhum sa manie de remporter les courses sur les bateaux qu'il a dessinés ?


Et aussi...

David Consorte (Adriatech), Louis Burton (BG Yachting / Bureau des mers), David Augeix (EDF Energie Nouvelles - VESTAS), François Angoulvant (Fermiers de Loué Sarthe), Gilbert Chollet (FNSA), Fabrice Amedeo (Groupe GEODIS), Eric Galmard (Khat 7), Patrice Bougard (Kogane), Jean-Edouard Criquioche (Groupe PICOTY), Pierre-Yves Lautrou (Le Web prend le large), Jorg Riechers (Mare.de), Marc Lepesqueux (Marie Toit - Caen La Mer), Denis Van Weyn Bergh, Rémi Beauvais, Marc Joly, Régis Guillemot (Régis Guillemot Charter), Bertrand Guillonneau (Ville de Douarnenez), Rune Aasberg (Solo), Gonzalo Botin Sanz de Sautuola (TALES Villa Esperanza), Arnaud Daval (Techneau), Willy Bisssainte (Tradition Guadeloupe), Axel Strauss (Tzu Hang), Jimmy Dreux (Voiles 44 Région Guadeloupe).

> Il n'est pas encore inscrit au 1er juin

Thomas Ruyant. Le skipper, vainqueur de la Mini transat l'année passée vient de passer au gabarit supérieur, courant depuis le début de la saison sur un Class 40 Verdier (Ville de Dunkerque)... Et a déjà remporté un paquet de courses. Il est toujours en qualification pour le Rhum. Plus d'infos, ici.


Catégorie <Rhum>
A l'ombre des géants

L'engouement pour la Class 40, une série dédiée aux amateurs comme aux professionnels, a quelque peu entamé la catégorie Rhum, qui regroupe les voiliers dont la longueur HT est comprise entre 39 et 59 pieds afin, précisément, d'attirer les purs amateurs.

Six candidats la représentent néanmoins, certains d'entre eux ayant par ailleurs déjà couru la transat : Pierre-Yves Chatelin (Destination Calais), Jean-Paul Froc (Eurosanit), Pierre-Yves Guennec (Jeunes dirigeants - Lorans), Luc Coquelin (Pour le Rire Médecin), Christine Monlouis (Un monde bleu tout vert) et Yves Ecarlat (Vale Inco Nouvelle Calédonie).

> Il n'est pas encore inscrit au 1er juin

Charlie Capelle. 3e du Rhum en 1998, Capelle vient de remettre à l'eau son trimaran, sistership de l'Olympus de Mike Birch. Il devrait courir sous les couleurs du Sidaction.


...........
En complément, retrouvez nos portraits d'amateurs de la Route du Rhum.

Bertrand Guillonneau : <Mon rêve n'est pas d'être Desjoyeaux>
Pierre-Yves Lautrou : <J'ai eu envie de savoir ce que cela faisait de mener un tel projet à fond>
Thierry Bouchard : <Une première... pour la gagne !>

...........
* L'organisation de la Route du Rhum - comme de toutes les courses au large - exige que les concurrents effectuent un parcours de qualification, dans les conditions de la course, afin de montrer qu'ils ont le niveau requis.

L'article 8.7 de l'avis de course définit ainsi cette règle : <Chaque voilier, avec son skipper inscrit dans la course, devra réaliser un parcours d'observation dont les modalités seront arrêtées en temps voulu avec la direction de course. Le parcours, sa longueur, la date et l'heure de départ devront être arrêtés une semaine au moins avant la date prévue de départ en accord avec le directeur de course. Ce parcours d'observation doit être effectué avec le bateau inscrit, dans les mêmes conditions de minima que celles prévues pour la Route du Rhum - La Banque Postale avec un suivi Immarsat. Le parcours d'observation devra être effectué avant le 1er octobre 2010 sauf dérogation exceptionnelle. Le chef de bord mettra tout en oeuvre pour apposer les marquages de la course fournis par l'organisateur (logos dans la grand voile et pavillon de course) lors de sa qualification et de toutes sorties destinées à la confection de banques images. En cas de modifications importantes réalisées après le parcours de qualification, la direction de course pourra demander au chef de bord de refaire un parcours de qualification.>

...........
Retrouvez la Route du Rhum - La Banque Postale sur le site officiel, ici.