Actualité à la Hune

THE TRANSAT BAKERLY

Tour de chauffe

Ce soir, une bonne partie de la flotte de The Transat Bakerly traversera la Manche au départ de Saint-Malo ; convoyage en groupe pour coursiers afin de se rendre à Plymouth de manière à prendre, le 2 mai prochain, le départ de la 13e édition de la «mère» des courses au large en solitaire.
  • Publié le : 23/04/2016 - 17:38

Eric Tabarly 1964La victoire d'Eric Tabarly au terme de la Transat anglaise 1964 à bord de Pen Duick II (ici à l'arrivée) a changé radicalement la voile française. Cinquante-deux ans après, Loïck Peyron appareillera sur ce même bateau, suivant la route du marin majuscule, mais hors-course, Pen Duick n'entrant dans aucune des actuelles catégories.Photo @ AFP
A l’heure où, en sport, la tendance est à la contraction pour répondre à une – dommageable ?, c’est selon… - accélération du tempo médiatique de manière à pondre trop d’événements clinquants et jetables qui permettent de mieux zapper sur le suivant, les organisateurs de The Transat ont pris le contre-pied. Non pas pour rappeler que leur épreuve, qui se targue plus ou moins – à raison – d’être l’héritière de la doyenne des courses transatlantiques à la voile en solitaire (la Transat anglaise, dont la première édition remonte à 1960, lire encadré plus bas), a encore un pied dans le XXe siècle mais pour des raisons plus mercantiles : donner une exposition supplémentaire à la course, aux parrains de celle-ci comme à ceux des marins.

D’où l'idée d’organiser un Warm-Up à Saint-Malo, soit une concentration des concurrents en France de la transat depuis mercredi dernier avant une traversée commune et nocturne de la Manche.
Cette dernière est programmée ce samedi soir et les navigateurs seront autorisés à embarquer des invités sur chaque bateau.
Hervé Favre, directeur du pôle course au large d’OC Sport, société organisatrice de la course, l’expliqua sans détours jeudi soir : «Il y a beaucoup plus de navigateurs français (20) engagés que ceux venant des pays de départ (Royaume-Uni, 2) et d’arrivée (Etats-Unis, 0). Nous avions pour idée d’attirer l’attention des médias français lors de ce super tour de chauffe.»

Ambiance St Malo The Transat 2016Depuis mercredi, les spectateurs se rendent sur les quais du bassin Vauban de Saint-Malo où se trouve la majorité de la flotte.Photo @ Daryl Ly/The Transat
Et au passage d’offrir aux spectateurs qui viendront assister à ce départ à Saint-Malo un petit goût de course océanique entre deux Route du Rhum. Un tout petit car la flotte a été réunie au bassin Vauban en milieu de semaine, à l’exception de deux Ultime : Macif installé au mouillage devant Dinard, et Sodebo sur un quai devant la gare maritime et de quatre des six IMOCA.
La course appareillera ce samedi à partir de 20 heures 10, l’organisation ayant la bonne idée de la lancer devant le môle des Noires, avant qu’elle emprunte le chenal vers l’île de Cézembre, à portée de canons des remparts de la cité corsaire et de la plage du môle.

Une configuration idéale pour que les spectateurs assistent à cet envol depuis la terre.
Reste à savoir si le public adhérera à cette initiative de Warm-Up, onéreuse pour la ville de Saint-Malo comme pour les armateurs, et si cette rallonge de programme donnera les fruits escomptés sous forme de ce trop fameux rapport retombées/investissements indispensable aux communicants. On peut hélas en douter à la suite de la surréaliste conférence de presse tenue jeudi soir dans le prestigieux Hôtel de ville malouin, où il y avait plus de ces fameux communicants et représentants d’armateurs que de journalistes…

Géant 2004Michel Desjoyeaux est le dernier marin à s'être imposé en multicoque au terme de The Transat. C'était en 2004 sur Géant. En 2008, seuls les IMOCA couraient et il n'y eut pas de course en 2012.Photo @ Benoît Stichelbaut / DPPI

Devant les étraves des vingt bateaux en partance pour l’Angleterre, il y a 130 milles nautiques qui devraient être avalés très rapidement jusqu’à Plymouth. Mais tous les concurrents ne seront pas de cette répétition puisque quatre des six IMOCA 60 (SMA, PRB, Edmond de Rotschild et 44) iront directement à Plymouth depuis leurs ports d’attache.

Tous néanmoins ont certifiés qu’ils seraient bel et bien à Plymouth la semaine prochaine en vue du vrai départ qui sera donné le lundi 2 mai à 14 heures 30 (heure locale) en destination de New York.
Ils devraient être 24 à disputer la course – Loïck Peyron, dont le bateau est hors catégorie, prendra la route de New York en même temps –, soit un net progrès par rapport à la précédente édition organisée en 2008 où il n’y avait que neuf concurrents. Bien loin évidemment de la course 1976 où 125 voiliers partirent de Plymouth (toutefois aujourd’hui, la Transat anglaise est scindée en deux courses, voir encadré plus bas), mais ce renouveau est prometteur pour que cette "mère" de toutes les courses au large en solitaire reprenne la place qui lui revient.

 

 

Les engagés 2016

Class40 (10)

- Louis Duc (FRA, Carac)
- Edouard Golberry (FRA, Normandie)
- Isabelle Joschke (ALL/FRA, Generali-Horizon Mixité)
- Hiroshi Katada (JAP, Kiho)
- Robin Marais (FRA, Esprit Scout)
- Anna-Maria Renken (ALL, Nivea)
- Phil Sharp (GBR, Imerys)
- Maxime Sorel (FRA, VandB)
- Armel Tripon (FRA, Black Pepper/Les ptits doudous)
- Thibaut Vauchel-Camus (FRA, Solidaires en Peloton-ARSEP)

Multi50 (5)

- Pierre Antoine (FRA, Olmix)
- Gilles Lamiré (FRA, La French Tech Rennes Saint-Malo)
- Erwan Le Roux (FRA, FénêtréA-Cardinal)
- Erik Nigon (FRA, Vers un monde sans Sida)
- Lalou Roucayrol (FRA, Arkema)

IMOCA (6)

- Jean-Pierre Dick (FRA, StMichel-Virbac)
- Sébastien Josse (FRA, Edmond de Rothschild)
- Armel Le Cléac’h (FRA, Banque Populaire VIII)
- Paul Meilhat (FRA, SMA)
- Vincent Riou (FRA, PRB)
- Richard Tolkien (GBR, 44)

Ultimes (3)

-Thomas Coville (FRA, Sodebo)
- François Gabart (FRA, Macif)
- Yves Le Blévec (FRA, Actual)

Hors catégorie (1)

- Loïck Peyron (FRA, Pen Duick II)

Ostar vs The Transat
 

Au terme de l’édition 2000, le Royal Western Yacht Club, club organisateur de l’épreuve jusque-là, décida de la scinder en deux : The Transat pour les professionnels et l’Ostar pour les amateurs. Ainsi, en 2004 se déroula The Transat, gagnée par Michel Desjoyeaux (Géant) puis, en 2005, la Faraday Mill Ostar, remportée par l’Italien Franco Manzoli sur son trimaran de 40 pieds Cotonella. En 2008, The Transat devint The Artemis Transat (victoire de Loïck Peyron), mais il n’y en eut pas en 2012. En revanche, l'Ostar continua sa route en 2009 (victoire du Néerlandais JanKees Lampe sur La Promesse) puis en 2013, édition au terme de laquelle s’imposa l’Italien Andrea Mura sur le 50 pieds Vento di Sardegna. Le départ de la prochaine édition de l’Ostar sera donné le 29 mai 2017.
 

Franco ManzoliL'Italien Franco Manzoli a gagné la première Ostar réservée aux amateurs en 2005.Photo @ DR

Palmarès

Course "ProAm"

- 1960 : Sir Francis Chichester (GBR, Gipsy Moth III), 40 j 12 h 30’ entre Plymouth et New York

- 1964 : Eric Tabarly (FRA, Pen Duick II), 27 j 03 h 56’ entre Plymouth et Newport

- 1968 : Geoffrey Williams (GBR, Sir Thomas Lipton), 25 j 20 h 33’ entre Plymouth et Newport

- 1972 : Alain Colas (FRA, Pen Duick IV), 20 j 13 h 15’ entre Plymouth et Newport

- 1976 : Eric Tabarly (FRA, Pen Duick VI), 23 j 20 h 12’ entre Plymouth et Newport

- 1980 : Phil Weld (USA, Moxie), 17 j 23 h 12’ entre Plymouth et Newport

- 1984 : Yvon Fauconnier (FRA, Umupro Jardin V), 16 j 06 h 25’ entre Plymouth et Newport

- 1988 : Philippe Poupon (FRA, Fleury Michon), 10 j 09 h 15’ entre Plymouth et Newport

- 1992 : Loïck Peyron (FRA, Fujicolor), 11 j 01 h 35’ entre Plymouth et Newport

- 1996 : Loïck Peyron (FRA, Fujicolor), 10 j 10 h 05’ entre Plymouth et Newport

- 2000 : Francis Joyon (FRA, Eure et Loir), 09 j 23 h 21’ entre Plymouth et Newport

Course pro et course amateur

- 2004 : The Transat : Michel Desjoyeaux (FRA, Géant), 08 j 08 h 29’ entre Plymouth et Boston

- 2005 : Ostar : Franco Manzoli (ITA, Cotonella), 17 j 21 h 41’ entre Plymouth et Newport

- 2008 : The Transat : Loïck Peyron (FRA, Gitana Eighty, IMOCA), 12 j 11 h 45’ entre Plymouth et Boston

- 2009 : Ostar : JanKees Lampe (HOL, La Promesse), 17 j 17 h 40’ entre Plymouth et Newport

- 2012 : Pas de The Transat

- 2013 : Ostar : Andrea Mura (ITA, Vento di Sardegna) 17 j 11 h 12’ entre Plymouth et Newport