Actualité à la Hune

Transat Jacques Vabre

«Bison futé» voit rouge sur l’Atlantique !

Les 37 concurrents de la 13e Transat Jacques Vabre, menés ce matin par Maxi Edmond de Rothschild en Ultim, StMichel Virbac (IMOCA), Arkema (Multi50) et Carac (Class40), sont partis du Havre sur les chapeaux de roue hier. Si l’on ajoute François Gabart en cavale depuis samedi dans sa tentative de record autour du monde, les sept VO65 de la Volvo Ocean Race qui ont quitté Lisbonne hier également, puis enfin les 79 solitaires de la Mini Transat en approche du Cap Vert, ça fait beaucoup de monde sur l’Atlantique Nord… soit 225 marins. Et ça va très vite !
  • Publié le : 06/11/2017 - 07:24

Départ Transat JV 2017Les IMOCA et Class40 au départ du Havre dans une brise de Nord Nord-Ouest de 15 à 20 nœuds. Photo @ JM Liot/AleA/TJV2017

Les années se suivent et semblent se ressembler, et c’est peut-être de bon augure ! Le 6 novembre 2016, Thomas Coville (Sodebo Ultim’) quitte Brest dans l’anonymat le plus total pour sa tentative de record autour du monde en solitaire… tous les regards étant tournés vers les Sables d’Olonne à l’occasion du départ du 8e Vendée Globe. On connaît la suite et ce phénoménal record en 49 jours et 3 heures le lendemain de Noël, quand Armel Le Cléac’h lui aussi pulvérise le record du Vendée Globe en 74 jours. Cette année, veille du départ de la Jacques Vabre, c’est François Gabart (Macif) qui part telle une bombe à l’assaut du record de Coville, discrètement d’Ouessant à 10 heures, suivi quelques heures plus tard de Yves Le Blevec (Actual) depuis La Trinité-sur-Mer et pour un tour du monde d’Est en Ouest… Bref, autant dire que depuis hier dimanche il y a du monde sur l’Atlantique Nord entre la Mini-Transat au large du Cap Vert, ou encore la Volvo Ocean Race repartie de Lisbonne pour Le Cap (Afrique du Sud) dans une solide brise de Nord Nord Est. Quand on voit que François Gabart navigue déjà entre Madère et Les Canaries après moins de 48 heures de mer, cela donne une idée du potentiel de ces maxi-trimarans à foils !

Sale temps !

Samedi 4 novembre en début d’après-midi, autour du bassin Paul Vatine balayé par les grains, l’ambiance se plombe d’un coup, et pas seulement à cause de la météo – une dorsale à franchir à la pointe Bretagne puis un front très actif dans la nuit de lundi à mardi, générant des rafales à plus de 40 nœuds et une mer très forte. Fahad Al Hasni, co-skipper du Class40 Oman Sail, au sein de l’équipage de Sidney Gavignet depuis sept ans, premier marin du Sultanat à avoir traversé l’atlantique en multicoque (en MOD70, ndlr) et grand espoir de la voile omanaise est en garde à vue, soupçonné d’agression sexuelle. Mis en examen, il est depuis dimanche soir en détention provisoire. On tombe des nues…

PesquetL’astronaute Thomas Pesquet, parrain d’Initiatives-Cœur salue Tanguy de Lamotte lors du départ du quai. Photo @ V. Curutchet/AleA/TJV2017

À 19 heures, les badauds qui se pressent autour des bateaux et les quelques marins qui, avant d’aller se restaurer et se coucher tôt jettent un dernier œil sur les fichiers météo, ont la surprise de tomber sur le président de la République. Très détendu, en jean et parka, accompagné de Madame, Emmanuel Macron - qui ne cache pas son intérêt pour la voile et une vraie admiration pour les marins - est là incognito ou presque, en visite privée. L’astronaute Thomas Pesquet,  baptise lui Initiatives-Cœur, l’IMOCA mené par Tanguy de Lamotte et Samantha Davies. Les organisateurs de cette Jacques Vabre avaient tout prévu, sauf de voir s’étaler dans les médias un fait divers nauséabond, et la visite inopinée du chef de l’état pendant que l’ancien maire du Havre et premier ministre est en visite aux Antilles.

Météo 6 novembreSituation ce lundi 6 novembre. On note l’arrivée d’un front froid très actif à l’Ouest de la Bretagne. Photo @ MétéoConsult

Duel de routeurs !

Les 37 concurrents répartis en quatre classes (Oman Sail s’étant retiré de la course dimanche matin) savent que l’entrée en matière va être musclée. Et elle l’est. Le routage est autorisé en Ultim et en Multi50, mais pas en IMOCA, ni en Class40. Jean-Yves Bernot surnommé «le sorcier», est dans les starting-blocks depuis plusieurs jours. Le routeur ne perd pas de temps et d’énergie à aller papoter avec ses «ouailles» sur les pontons du Havre, mais se concentre dans son bureau à Châtelaillon-Plage. Il a animé samedi de chez lui, en téléconférence le traditionnel briefing météo des coureurs IMOCA du Pôle Finistère Course au Large. L’incontournable météorologue a du pain sur la planche, car outre François Gabart (Macif) dans sa tentative de record autour du monde, il route aussi Sébastien Josse et Thomas Rouxel (Maxi Edmond de Rothschild) ainsi qu’Erwan le Roux et Vincent Riou (FenêtreA Mix Buffet). On ne sait pas si «JYB» prépare la relève, mais on constate qu’il travaille déjà depuis un petit bout de temps en binôme avec Julien Villion, régatier éclectique et brillant, et dont le petit milieu vante ses qualités en matière de météo et routage. Avec un prof comme Bernot, ça ne peut que très vite progresser ! Mais le duo n’est pas seul. Antoine Koch, architecte naval (encore un issu de Southampton), ancien régatier en Figaro et ORMA, responsable du bureau d’étude en charge des performances et qui connaît déjà sur le bout des doigts le Maxi Edmond de Rothschild, est également dans la cellule routage, tout comme Émilien Lavigne, jeune ingénieur en électronique, qui lui suit plus particulièrement Macif, et sait tout des polaires du trimaran. Et Bernot, qui depuis plus de trente ans (il a commencé avec Philippe Poupon en 1986 lors de sa victoire dans la Route du Rhum) conseille les meilleurs skippers, ne lésine plus sur les conditions de vie de son «commando météo». Il a ainsi un cuisinier à demeure le temps de la course…

Maxi RothschildMaxi Edmond de Rothschild (Sébastien Josse et Thomas Rouxel, hier le long des falaises normandes) en tête à la sortie de la Manche cette nuit. Photo @ JM Liot/AleA/TJV2017

Quelques centaines de kilomètres plus au Nord dans le Morbihan, Christian Dumard, lui aussi est «scotché» quasiment 24 heures sur 24 devant ses écrans, décryptant les modèles météo européens CEP et américains GFS. Il faut dire qu’il est aussi le météorologue de la Mini-Transat… et le routeur de Yves Le Blévec (Actual) parti lui autour du monde contre les vents dominants, mais contraint de faire demi-tour hier dimanche après avoir cassé son chariot de grand-voile. En outre, il route Thomas Coville et Jean-Luc Nélias (Sodebo Ultim’) avec Thierry Briend, l’un des piliers de l’équipe du grand trimaran. Nélias étant le routeur attitré de Coville quand il navigue en solo, l’expérimenté Finistérien est largement à même de trouver la meilleure route… mais vu l’investissement que nécessite un tel bateau dans les manœuvres notamment, Dumard et Briend préparent en amont les fichiers Grib et le maximum d’informations, avant de les mettre à disposition de Coville et Nélias.
Jean-Yves Bernot et Christian Dumard ont beau œuvrer chacun de leur côté, ils sont de la même école. En 1993, ils étaient les navigateurs-météorologues de l’équipe de France Corum dans l’Admiral’s Cup, le troisième larron étant un certain Marcel Van Triest, qui lui conseille en ce moment le VO65 Donfgeng dans la Volvo Ocean Race. Autant dire que le match des routeurs promet également !

CovilleThomas Coville dans la cabine de Sodebo Ultim’ : sans doute le moins stressé des 74 marins au départ de cette 13e Transat Jacques Vabre. Photo @ V. Curutchet/Sodebo

Nuit blanche

On le savait. Cette première nuit à laisser la côte à bâbord pour sortir de la Manche serait aussi fraîche que sportive, avec pour rien arranger un imposant coefficient de marée (107) et des courants violents notamment à proximité du raz Blanchard. Après un départ prudent, Maxi Edmond de Rothschild a fait parler la poudre. L’Ultim mené par Josse et Rouxel a doublé Ouessant après seulement neuf heures de course. Au pointage de 5 heures ce matin, il était déjà à la latitude de Belle Île, quasiment à vue de Sodebo Ultim’ de Coville et Nélias, mais fortement ralenti car butant manifestement et volontairement dans la dorsale anticyclonique. 

StMichel VirbacPour sa dernière course en IMOCA, Jean-Pierre Dick accompagné de Yann Eliès s’offrirait bien une quatrième victoire. Il menait la flotte des IMOCA ce matin.Photo @ Y. Zedda/StMichel Virbac

Dire que les premiers multicoques sont déjà dans le golfe de Gascogne quand le dernier Class40 passe au Nord de Guernesey… En Multi50, ça promet également ! Roucayrol et Pella (Arkema) ont déjà doublé Ouessant, et mènent ce matin de 7 milles devant Le Roux et Riou (FenetreA Mix Buffet) et Tripon-Barnaud (Réauté Chocolat). En IMOCA Dick et Eliès (StMichel Virbac) sont sortis de la Manche en milieu de nuit et en tête devant Lagravière et Péron (Des Voiles et Vous) et Hermann-Ruyant (Malizia II). Les foilers n’ont pas traîné en cette première nuit !
Enfin, Duc et Loison (Carac) mènent en Class40, et devraient passer comme toute la flotte à l’intérieur du DST (Dispositif de Séparation de Trafic) d’Ouessant. La matinée et la journée à traverser la dorsale vont permettre aux 37 équipages de souffler un peu, en attendant un net renforcement du vent la nuit prochaine avec un passage de front qui s’annonce très vigoureux.

 

Transat Jacques Vabre 2017
Les trois premiers de chaque catégorie
Classements à 07 h 06

Ultim
1. Maxi Edmond de Rothschild (Josse-Rouxel), à 4 020 milles de l’arrivée.
2. Sodebo Ultim’ (Coville-Nélias), à 3,2 milles du premier.
3. Prince de Bretagne (Lemonchois-Stamm), à 55,5 milles  du premier.

IMOCA
1. StMichel-Virbac (Dick-Eliès), à  4 131,5 milles de l’arrivée.
2. Des voiles et vous (Lagravière-Peron), à 0,5 milles du premier.
3. Malizia II (Hermann-Ruyant), à 3,7 milles du premier.

Multi50
1. Arkema (Roucayrol-Pella), à 4 113 milles de l’arrivée.
2. Réauté Chocolat (Tripon-Barnaud), à 6 milles du premier.
3. FenêtréA Mix Buffet (Le Roux-Riou), à 8,1 milles du premier.

Class40
1. Carac (Duc-Loison), à 4 198 milles de l’arrivée.
2. Aïna Enfance et Avenir (Chappellier-Le Vaillant), à 2,5 milles du premier.
3. V&B (Sorel-Carpentier), à 7,3 milles du premier.

Classements complets et cartographie ici.