Actus

Salon Nautique 2010

Pas de tapas pour le Figaro

  • Note :

    0 votes
    0
  • 0 commentaire(s)
  • Publié le : 06/12/2010 - 12:58

Qui succèdera à Le Cléac'h ? 18 août 2009 : une jolie lumière de fin de journée accompagne Armel Le Cléac'h sur les derniers milles de course, le long des côtes du Cotentin. Qui succèdera, l'été prochain, au skipper de BritAir ? Photo © Frédéric Augendre (Voiles et Voiliers) Diable, un Figaro sans tapas ! Le visiteur du Salon, gavé de petits fours au fil des bords qu'il tire d'une conférence ou d'une présentation de course à l'autre, n'en est pas revenu. Sa mémoire risquant de lui jouer des tours, il a consulté l'historique de la Solitaire pour tenter d'y voir plus clair. Et il lui a fallu remonter bien loin en arrière pour trouver trace d'une édition de la grande classique estivale qui ne fasse escale en terre ibérique. C'était en 1980, Gilles Gahinet s'était imposé devant Patrick Morvan et Philippe Poupon, au terme de quatre étapes passant par Perros Guirrec, Kinsale, les Sables d'Olonne et Pornic.


Trente ans ! Trente ans que le Figaro traversait immuablement le golfe de Gascogne. Le suiveur est sacrément déstabilisé par le changement de programme, mais après tout - tapas et vin de Rioja mis à part - pourquoi la course serait moins belle, l'été prochain, de ne pas descendre plus bas que les Sables d'Olonne ? Au moins la Guiness qui, si l'on y réfléchit bien, a aussi ses attraits, reste au menu d'août prochain.


Résolument septentrionale, la Solitaire du Figaro se jouera donc entre le 46e et le 53e parallèles (Nord), a précisé l'organisateur. La première étape, entre Perros Guirec et Caen (départ le 31 juillet) sera la plus courte, mais elle affiche malgré tout 320 milles nautiques, grâce à détour par les côtes britanniques. Puis les solitaires rallieront Dublin, ou plus précisément Dun Laoghaire, cité portuaire proche de la capitale irlandaise.


Le morceau de bravoure de l'épreuve pourrait être la troisième étape, une traversée de 300 milles vers la Pointe de Bretagne, avant de poursuivre 175 milles plus Sud vers les Sables d'Olonne, après avoir laissé Ouessant à tribord.

La quatrième étape, qui s'achèvera à Dieppe aux alentours du 24 août, sera résolument côtière, le parcours laissant sur babord les iles d'Yeu, Belle Ile, Ouessant et Aurigny : rase-cailloux et savantes négociations des courants. Tapas ou pas, courir le Figaro réclame de l'estomac. Sinon, le spécialiste du cachemire Eric Bompard, qui soutenait Karine Fauconnier lors de la précédente édition, succède à Suzuki comme sponsor principal de l'épreuve.

Les tags de cet article

Postez votre contribution

Connectez-vous pour poster un commentaire sur ce contenu.

Vous êtes abonné(e) ou vous avez déjà posté un commentaire identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?

Pas encore inscrit ? Créez votre pass voilesetvoiliers.com
(indispensable pour poster un commentaire, faire un achat dans la boutique, déposer une annonce...)