Actus

World Match Racing Tour

Gloire et déboire

Nouveau rebondissement dans la qualification des skippers sur le World Match Racing Tour : si Mathieu Richard a bien reçu son invitation pour les six premières épreuves, la place de Damien Iehl, qui avait été proposé par la FFV, a finalement été offerte à Betrand Pacé... Youpi !?

  • Publié le : 17/02/2010 - 18:17

Betrand Pacé, 48 ans A 48 ans, Betrand Pacé a participé à plusieurs éditions de la Coupe et compte légitimement parmi les spécialistes du match-race français. Photo © Carlo Borlenghi (DPPI) Ça ne s'arrange pas vraiment, du côté du World Match Racing Tour...
Fin janvier, les organisateurs du World Match Racing Tour se frottaient les mains à l'idée que la finale 2010, à courir en décembre prochain en Malaisie, soit encore plus saignante que celle de l'année passée...
Et pour cause. Le montant des primes atteindrait cette année un chiffre record : 250 000 dollars à partager entre les neuf premiers du tour, auxquels s'ajoutent 50 000 dollars pour le vainqueur...
En effet, pour un demi million de dollars, les skippers ne devraient pas se faire de quartier. Youpi ! Youpi !

Restait à savoir : quels skippers ? Dans la mesure où la nouvelle administration du World Tour a annoncé quelques semaines plus tôt que le système de sélection à ces épreuves allait changer.
Neuf skippers seraient ainsi qualifiés pour les six premières des neuf épreuves, avec la possibilité de courir les suivantes. Auxquels s'ajouteraient trois autres coureurs par épreuve. Dans ces conditions, il parait évident que les neuf bénéficiant d'une invitation pour la majorité des événements 2010 comptant pour le classement final seront largement avantagés.

Mathieu Richard, 33 ans Premier français sur le World Tour 2009, Mathieu Richard compte évidemment parmi les neuf "card holders" de l'édition 2010. Photo © Thierry Seray (DPPI / FFV) En l'occurrence, depuis cet après-midi, on connaît leurs noms, puisque l'ISAF a publié un communiqué officiel. Il s'agira donc des six premiers du Tour 2009, à savoir dans l'ordre : le Néo-Zélandais Adam Minoprio, l'Australien Torvar Mirsky, l'Anglais Ben Ainslie, l'Australien Peter Gilmour, le Français Mathieu Richard et l'Anglais Ian Williams.

Auxquels s'ajoutent l'Italien Francesco Bruni... Euh, c'est là que ça se corse, puisqu'il est 12e du tour en 2009 et classé à la 24e place du classement mondial de match-race. Le Suédois Bjorn Hansen, 14e du Tour 2009 et 8e rang mondial. Et Betrand Pacé, qui n'a pas participé à une manche du tour 2009 et pointe à la 38e place du classement mondial. Youpi ?

Dans les aléas tortueux qui président aux décisions du World Tour, le nom de Damien Iehl - 3e du classement mondial et 8e du Tour 2009 - a donc disparu, au profit de celui de Pacé, alors que la FFV l'avait pré-sélectionné aux côtés de Richard.
La direction du Tour avait en effet précisé que seuls deux coureurs d'une même nation pourraient recevoir une invitation (quasi) permanente et on avait déjà dû se faire à l'idée que Sébastien Col - 6e du classement mondial de match-race et 7e du Tour 2009 - ne puisse pas réellement défendre ses chances... Mais l'éviction de Iehl a bien quelque chose d'encore plus aigre. Pas youpi...

Mais pourquoi diable avoir pris Pacé, Hansen et Bruni, plutôt que Iehl, Col, Philippe Presti, Paolo Cian, Johnie Berntsson, Ed Baird, Jes Gram-Hansen ou n'importe quel autre ?!

En tout état de cause, interrogé sur cette sélection, l'Italien Bruni s'avouait plutôt fier. On le comprend.
Et de son côté, Mathieu Richard déclarait stoïquement <The 2010 field is very exciting, with an interesting mixed of three generations of skippers - young guns like Adam Minoprio, and Torvar Mirsky, veterans with Peter Gilmour and Bertrand Pacé, and skippers of my generation.>*

Ainsi, tout l'intérêt de ces multiples rebondissements est peut-être de démontrer que, quel que soit leur âge, les skippers n'ont rien contre l'argent... Et surtout, adorent leur sport.
Youpi, alors !

...........
*
<Le plateau 2010 est vraiment excitant, avec un intéressant mélange entre trois générations - de jeunes loups comme Adam Minoprio et Torvar Mirsky, des anciens comme Peter Gilmour et Bertrand Pacé, et des skippers de ma génération.>