Actualité à la Hune

A l'escale dans la ria du Trieux (Côtes-d’Armor)

La Roche-Jagu : la vie de château les pieds dans l’eau

Situé en Bretagne Nord, dans les Côtes-d'Armor, le château de La Roche-Jagu domine un méandre de la ria du Trieux, entre Pontrieux et Lézardrieux. Ce cadre magnifique et sauvage abrite un mouillage en contrebas du château et de ses grandes expositions. A partir du 6 juin, le peintre Maurice Denis.

  • Publié le : 19/05/2009 - 09:20

La Roche-Jagu : un château sur le Trieux Au pied de La Roche-Jagu, les corps-morts sont très rares. Mais il y a de l'eau pour mouiller en bordure extérieure du méandre (attention au marnage). Le débarquement est aisé à la cale en contrebas du chemin montant au château. (Cliquez sur l'image pour l'agrandir, comme pour toutes les suivantes.) Photo © Olivier Chapuis Ici, le contraste avec le large est savoureux. À moins de trois heures de l'embouchure du Trieux, le chemin serpente sous les feuillages vers le château de La Roche-Jagu. Au fur et à mesure que l'on s'élève, l'odeur de vase cède à celle du sous-bois. Totalement refait en 1998, le parc est paysagé avec beaucoup de subtilité.

Savamment orchestré, le naturel y est un régal. Jeux d'eau, végétation très variée, terrasses en herbe et chemins faussement erratiques, sculptures et autres aménagements soignés balisent la promenade qui conduit à la terrasse en teck bordant l'aile occidentale du château. On y domine la vallée du Trieux et ses méandres encaissés avec une vue magique sur la voie ferrée du fameux chemin de fer à vapeur courant sur l'autre rive.

La Roche-Jagu, né au XVe siècle ! Le château de La Roche-Jagu date de 1405. Il appartient aujourd'hui au Conseil général des Côtes d'Armor qui y organise des expositions. Son parc vaut le détour et la vue sur le Trieux est exceptionnelle depuis ses terrasses. Comme celle que l'on a sur le château depuis le mouillage. Photo © Olivier Chapuis Pour accéder à La Roche-Jagu, il faut d'abord embouquer le Trieux à l'Ouest de Loguivy-de-la-Mer et de Paimpol, au Sud-Ouest de Bréhat, puis le remonter au-delà de Lézardrieux et du pont routier ce qui implique de calculer soigneusement son tirant d'air tout en surveillant son tirant d'eau.

En pleine mer de vive-eau, on ne passe pas avec un tirant d'air de plus de 17 mètres en restant dans l'axe du chenal. Une fois au pied du château, on peut mouiller en bordure extérieure du méandre (attention au marnage), le débarquement étant aisé à la cale en contrebas du chemin qui grimpe vers le parc.

Le Trieux, attention au-dessus… et en dessous ! Pour accéder à La Roche-Jagu, il faut d'abord embouquer le Trieux à l'Ouest de Loguivy-de-la-Mer et de Paimpol, au Sud-Ouest de Bréhat, puis le remonter au-delà de Lézardrieux et du pont routier ce qui implique de calculer soigneusement son tirant d'air... et son tirant d'eau. Photo © Shom Le château de La Roche-Jagu date de 1405. Il appartient aujourd'hui au Conseil général des Côtes d'Armor qui y organise des expositions. Du 6 juin au 5 octobre, il accueille ainsi une grande rétrospective consacrée à <Maurice Denis et la Bretagne>, conjointement avec le musée de Pont-Aven (Finistère Sud).

Natif de Granville, le peintre Maurice Denis (1870-1943) fut l'un des fondateurs de l'école des Nabis avec Paul Sérusier. Il a beaucoup fréquenté la Bretagne, notamment les environs de Perros-Guirec et ceux de Pont-Aven en Finistère Sud, avec Paul Gauguin. D'où la double localisation de cette exposition - avec partage des oeuvres entre les deux sites - qui peut donner une belle idée de croisière du Trieux à l'Aven et inversement !

Maurice Denis à La Roche-Jagu Du 6 juin au 5 octobre, La Roche-Jagu accueille l'exposition , conjointement avec le musée de Pont-Aven (Finistère Sud). Ici l'huile sur toile (1912). Photo © Catalogue Raisonné De L’Oeuvre De Maurice Denis (ADAGP) Domaine départemental de La Roche-Jagu, 22260 Ploëzal, tél. 02.96.95.62.35.
Ouvert tous les jours de 10 à 12 heures et de 14 à 18 heures en juin, septembre et octobre.
Ouvert tous les jours de 10 à 13 heures et de 14 à 19 heures en juillet et août.
L'accès du parc est libre et gratuit (la promenade du soir après le départ des visiteurs est un bonheur pour contempler le mouillage à ses pieds !).
L'entrée de l'exposition coûte 4 euros en plein tarif et 3 euros en tarif réduit.
Voir aussi Musée de Pont-Aven, place de l'Hôtel-de-Ville, 29930 Pont-Aven, tél. 02.98.06.14.43.