Actualité à la Hune

Logiciel météo

Navimail 2 : une Rolls gratuite... au carburant coûteux, mais en forte baisse

Une Rolls gratuite ! Développé par des spécialistes maison, le nouveau logiciel Navimail 2 de Météo-France est remarquable. Intégrant une aide efficace, il est facile à utiliser après sa prise en main. Les prix des données ont chuté - mais vivement qu'ils baissent encore...

  • Note :

    8 votes
  • 2 commentaire(s)
  • Publié le : 30/04/2009 - 13:10

Navimail 2 : l’écran de requêtes L'écran de requêtes de Navimail 2 présente une ergonomie un peu déroutante de prime abord mais on s'y fait très vite et il s'avère alors remarquable, à l'instar de l'affichage des limites géographiques des modèles numériques de prévision. Photo © Navimail/Météo-France (Olivier Chapuis) Lancé le mois dernier, dans une version améliorée depuis le Salon nautique, Navimail 2 - le nouveau logiciel développé par Météo-France pour tous les systèmes d'exploitation (Windows, Linux et Mac, il fonctionne même depuis une simple clé USB !) - permet non seulement l'acquisition (comme la version 1.1 datant d'octobre 2003) mais aussi la visualisation des données météorologiques et océaniques.

Servi par une aide en ligne efficace, cette petite merveille d'ergonomie utilise les progrès considérables réalisés ces dernières années en matière d'interface graphique (la variété des affichages est presque digne des meilleurs logiciels de navigation) et il place ce logiciel au niveau d'Ugrib Pro (Ugrib est téléchargeable ici), la référence des programmes météo avec SynBoat qui est réservé aux coureurs professionnels. Navimail 2 est téléchargeable gratuitement ici (il pèse 92,3 Mo).

Navimail 2 : l’écran de visualisation 1 L'écran de visualisation de Navimail 2 propose des niveaux d'affichage de très grande qualité, à l'image ici de la superposition de la pression atmosphérique réduite au niveau de la mer, en couches d'air froid (bleu) et d'air chaud (rouge), et du champ de vent. Le modèle est ici Arpège Europe. Photo © Navimail/Météo-France (Olivier Chapuis) Rappelons qu'un fichier Grib (Gridded Binary) est au format retenu par l'Organisation météorologique mondiale pour les échanges des données météorologiques traitées. Il s'agit en l'occurrence des sorties des modèles numériques de prévision. Navimail 2 permet ainsi d'acquérir et de visualiser des données sur l'ensemble du globe, relatives au vent, à la pression atmosphérique, à la température de l'air ou de la mer, à la mer du vent, à la houle... À l'exception des données de courants océaniques Mercator (une fois par semaine), celles-ci sont réactualisées toutes les trois heures, comme les bulletins ou images satellites que l'on peut acquérir gratuitement en même temps, lors des requêtes par e-mail. Ces dernières nécessitent une inscription préalable sur le site de Météo-France, onglet Navimail.

Car il faut d'abord alimenter son compte, les données Grib n'étant pas gratuites ici, contrairement à celles des Américains de la NOAA, notamment via les sites Navcenter ou Global Marine Networks. À titre d'exemple, le coût d'un fichier Navimail de champs de vent, pression, température et vagues couvrant le golfe de Gascogne (c'est donc un bon gros fichier, plutôt au-dessus des besoins moyens) pour une échéance de 48 heures avec des pas de 12 heures coûte 27,53 euros. C'est encore cher mais infiniment moins que l'an dernier où le même fichier coûtait 91,15 euros ! La baisse est de 70 % et on peut le mesurer concrètement en visualisant le coût des données demandées avant l'envoi de la requête. Quant aux frais de transmissions non inclus ici, ils seront d'autant plus réduits si l'on a pensé à créer une boîte mél spécifique pour ces requêtes afin de ne pas la polluer avec des messages coûteux à récupérer ce qui serait dommage alors que le serveur Navimail répond dans la seconde.

Les données Grib permettent donc de visualiser à volonté la météorologie sur l'ordinateur du bord (avec animations pour les logiciels évolués comme Navimail 2 et Ugrib) ou de faire tourner un routage pour les logiciels de navigation dotés d'un module Routage comme MaxSea Time Zero ou Tactique (voir la série L'arme fatale du Vendée Globe sur notre blog Route fond). Ces derniers offrent en outre l'avantage énorme d'afficher ces données en surimpression de la route prévue ou effectuée ce qui n'est pas le cas sur un logiciel météo d'acquisition/visualisation comme Navimail 2 qui n'est pas interfacé aux instruments du bord.

Navimail 2 comparé à la référence MaxSea Time Zero Navimail 2 est quand même assez loin du niveau d'affichage de MaxSea Time Zero, la référence en la matière (ici l'écran que Michel Desjoyeaux avait envoyé en exclusivité à Voiles et voiliers avant son arrivée du Vendée Globe). En outre, Navimail 2 ne fait que visualiser quand MaxSea fait du routage. Photo © Maxsea Time Zero (Michel Desjoyeaux) Navimail 2 est ainsi particulièrement intéressant pour ceux qui ne disposent pas d'un logiciel de navigation évolué type MaxSea et qui n'ont donc pas d'autre moyen de visualisation des fichiers Grib. Ils peuvent alors utiliser Navimail 2, y compris pour des fichiers Grib gratuits venant d'autres sources.

Enfin, à propos de sources, il ne faut jamais perdre de vue que les données sont une chose et leur provenance une autre. Outre que les modèles numériques de prévision sous-estiment généralement (mais pas systématiquement) le vent moyen, parfois dans de grandes proportions (jusqu'à 50 à 80 %, plus encore dans des phénomènes exceptionnels !), il faut connaître leurs qualités et leurs défauts, leurs échéances, ainsi que leur résolution réelle c'est-à-dire la distance de maille séparant les points de données entre eux.

À cet effet, Navimail 2 affiche clairement les limites géographiques de chacun des modèles de Météo-France et c'est très intéressant. Le serveur de Météo-France permet en effet de récupérer des fichiers Grib issus de quatre modèles numériques de prévision. Au grand large, c'est celui du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT souvent abrégé CEP) qui est utilisé. Son modèle IFS (Integrated Forecasting System), développé en partie avec Météo-France (Arpège/IFS) est considéré par les statistiques de l'Organisation météorologique mondiale comme le meilleur du monde pour les prévisions de trois à dix jours. C'est aussi le seul modèle mondial (ou modèle global, modèle couvrant l'ensemble du globe), avec une maille régulière de 39 kilomètres, 60 niveaux verticaux et une échéance à 10 jours.

Navimail 2 : l’écran de visualisation 2 Toujours avec la pression et le vent, le modèle est ici Aladin dont la haute résolution est parfaitement adaptée à une prévision le long de la côte. Notez l'étiquette qui permet de lire une donnée cliquée comme sur les bons logiciels de navigation. Photo © Navimail/Météo-France (Olivier Chapuis) Autour de l'Europe, Navimail donne accès au modèle Arpège qui est un modèle mondial optimisé autour de la France (Arpège optimisé), avec une maille de 23 kilomètres sur notre pays, 41 niveaux verticaux, et une échéance jusqu'à 4 jours en France. Ce modèle est à utiliser avec le précédent pour des traversées semi-hauturières, du type golfe de Gascogne. Enfin, le domaine France de Navimail donne accès au modèle Aladin, qui affine Arpège, mais uniquement sur notre pays et les eaux immédiatement avoisinantes, avec une maille de 9,5 kilomètres, 41 niveaux verticaux, et une échéance jusqu'à 54 heures.

Avec le nouveau modèle Arome (dont nous reparlerons), Aladin est le modèle qu'il faut utiliser pour naviguer près des côtes françaises, y compris assez loin dans le golfe de Gascogne et dans le golfe du Lion ou vers la Corse. Pour prévoir le vent en Méditerranée, il est en effet indispensable d'utiliser un modèle à maille fine (ou haute résolution) qui est seul capable d'intégrer les effets de site (y compris les brises thermiques) et de bien représenter le relief avoisinant la mer.

Postez votre contribution

Connectez-vous pour poster un commentaire sur ce contenu.

Vous êtes abonné(e) ou vous avez déjà posté un commentaire identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?

Pas encore inscrit ? Créez votre pass voilesetvoiliers.com
(indispensable pour poster un commentaire, faire un achat dans la boutique, déposer une annonce...)

Vos derniers commentaires

    • On ne parle jamais de zygrib qui est lui aussi gratuit (c'est un logiciel libre)!!! Et pourtant, c'est un logiciel qui me semble performant, dont j'ai déjà parler sur un commentaire! Il marche aussi depuis une clé USB, sur Linux et Windows. Je m'en sert souvent, et dans l'ensemble il me semble plutôt bon ( en Bretagne en tout cas). Il utilise lui aussi les fichiers Grib, accessible gratuitement. Il offre une bcp d'options et de données (pas toute dispo sur les autres logiciel). Et continu à s'améliorer grâce a ses développeur!! Je vous le conseille : www.zygrib.org

      Ajouté par eloi le 30/04/2009 - 15:22
    • Lors de l'utilisation de Navimail et en selectionnant le modele Arome par exemple, quelqu'un pourrait-il m'indiquer ou se situe la différence entre la maille 0.1 et 0.05 : est-ce simplement le nombre de barbules et donc la visualisation du vent sur un point donné, ou est-ce le shéma de calcul de la prévision qui est modifié ?

      Ajouté par nicob le 22/07/2011 - 19:57