Actualité à la Hune

Portrait de Archibald Haddock (1/2)

Hergé et le capitaine

A l’occasion de l’exposition "Hergé" au Grand Palais depuis le 28 septembre jusqu’au 15 janvier 2017, et la sortie du hors-série de Ouest-France ''Tintin et les ports'', une petite révision maritime s’imposait sur un sacré personnage de la bande dessinée la plus connue au monde ! Car le capitaine Haddock, au fil de quinze des albums des aventures de Tintin, passe en effet plus de temps dans son château de Moulinsart, en avion, en voiture, à dos de cheval, de chameau, de lama… qu’à bord de ses navires successifs. Portrait d’un «soulographe» au grand cœur. Premier volet du portrait que nous consacrons au célèbre Capitaine.
  • Publié le : 08/10/2016 - 00:01

TintinAvant même l’apparition du capitaine Haddock, Hergé fait apparaître des paquebots, comme celui qui amène Tintin au Congo, inspiré par le Léopoldville. Tintin au Congo, page 9. Photo @ Collection Studios Hergé, © Hergé/Moulinsart 2016

«Car le pire ennemi du marin, ce n’est pas la tempête qui fait rage ; ce n’est pas la vague écumante qui s’abat sur le pont, emportant tout sur son passage ; ce n’est pas le récif perfide caché à fleur d’eau et qui déchire le flanc du navire ; le pire ennemi du marin, c’est l’alcool !» (Le Crabe aux pinces d’or). Le capitaine Haddock n’hésite pas à assumer ses contradictions, lui qui débute «sa carrière», aviné dans sa cabine à bord du Karaboudjan… Et qui se sent mal lorsqu’il boit un verre d’eau lors de son intervention à la radio pour la Ligue des Marins Antialcooliques, dont il est d’ailleurs le président d’honneur ! L’alcool, la casquette de capitaine au long cours, le pull marin à col roulé avec son ancre sur la poitrine, la description du compagnon de Tintin apparaît quelque peu caricaturale mais Hergé était loin d’être un marin, même d’eau douce…


Exposition HergéDu 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017, le Grand Palais accueille une remarquable exposition sur l’œuvre du dessinateur belge Hergé… Photo @ Affiche Rmn-Grand Palais / Photo Paul Nemerlin, Hergé © Adagp, Paris, 2016 © Hergé-MoulinsartLe petit reporter à la touffe blonde avait certes utilisé presque tous les moyens de transport possibles et imaginables lors des huit premiers albums, et en particulier quelques bateaux, paquebots, vedettes, pirogues, cargos, et même sarcophage… Mais c’est bien le capitaine Haddock qui va donner une nouvelle dimension maritime aux aventures de Tintin, du moins dans quatre épisodes successifs : Le Crabe aux pinces d’or, L’Etoile mystérieuse, Le Secret de La Licorne, Le trésor de Rackham le Rouge, puis plus tard avec Coke en stock.

En cette période pré-Seconde Guerre mondiale, le dessinateur belge s’intéresse à tout et est déjà abonné à une revue nautique, connaît un spécialiste de l’histoire de la Marine (Gérard Liger-Belair), puis habite à quelques encablures d’un club de modélisme naval. Au fil des albums, il affine de plus en plus ses dessins de navires et de ports après une longue recherche iconographique.

L’étonnant vaisseau du chevalier de Hadoque

Si le capitaine prend de la «bouteille» dans Le Crabe aux pinces d’or et L’Etoile mystérieuse, il devient quasiment le héros des deux albums suivants consacrés à l’histoire de son ancêtre. De simple commandant de la marine marchande, Haddock devient l’héritier d’un grand personnage du royaume de Louis XIV, descendant d’un illustre commandant d’un vaisseau de troisième rang armé de cinquante canons, chargé de faire la police au large de la Jamaïque. Mais les Frères de la côte du redoutable Rackham le Rouge partent à l’abordage de La Licorne, dont les cales sont remplies de rhum, ce qui pour un navire militaire de l’époque semble incongru !

Capitaine HaddockAprès une apparition peu flatteuse dans Le Crabe aux pinces d’or, puis un retour comme commandant de l’Aurore dans L’Etoile mystérieuse, deux albums sont consacrés au capitaine Haddock sur les traces de son ancêtre à la recherche du trésor de Rackham le Rouge. Le Secret de la Licorne, page 6.Photo @ Collection Studios Hergé, © Hergé/Moulinsart 2016

Même si Hergé joue quelque peu avec les vérités historiques (manœuvres étonnantes avant l’abordage, équipage curieusement absent, canons de type anglais, voilure étrangement réglée, nombre de sabords peu courant…), les illustrations sont magnifiques avec les détails de la poupe, de ses bouteilles, de sa figure de proue. Cette saga en deux épisodes marque aussi la première apparition de Tryphon Tournesol qui scellera une amitié sans faille quoique mouvementée avec le capitaine Haddock.

Au point même que, fort de l’achat de son brevet de submersible de poche en forme de requin par le gouvernement, le professeur financera l’achat du château de Moulinsart pour le capitaine. Quelque temps plus tard, Haddock et Tintin retrouveront le trésor de Rackham le Rouge dans la crypte du château, ouvrant une nouvelle vie au capitaine devenu châtelain et s’essayant à l’équitation…

Capitaine HaddockLe Pachacamac où le Professeur Tournesol a été enlevé par les Indiens Quichua, arrive dans le port de Callao au Pérou. Le Temple du soleil, page 3. Photo @ Collection Studios Hergé, © Hergé/Moulinsart 2016

Tintin et le capitaine

Le capitaine Haddock n’apparaît dans les «Aventures de Tintin» qu’au neuvième album, Le Crabe aux pinces d’or, mais est ensuite présent dans les quinze aventures suivantes, prenant une place prépondérante aux côtés du professeur Tournesol.

Capitaine HaddockPremière rencontre de Tintin et du capitaine Haddock sur le Karaboudjan : ils ne se quitteront plus jusqu’au dernier album des aventures de Tintin. Le Crabe aux pinces d’or, page 15. Photo @ Collection Studios Hergé, © Hergé/Moulinsart 2016 Le Crabe aux pinces d’or

Première apparition du capitaine Haddock, commandant du Karaboudjan
L’Etoile mystérieuse
Expédition à la recherche de l’aérolithe, commandant de l’Aurore
Le Secret de la Licorne
L’ancêtre du capitaine, le chevalier François de Hadoque
Le Trésor de Rackham le rouge
Le capitaine Haddock devient châtelain de Moulinsart
Les Sept Boules de cristal
La rencontre du capitaine et de la Castafiore
Le Temple du soleil
Les déboires du capitaine avec les lamas andins
Au pays de l’or noir
L’apparition inexpliquée du capitaine au milieu du désert
Objectif Lune
Dans une base secrète de Syldavie avec le décollage vers la Lune
On a marché sur la Lune
Un grand pas pour le capitaine sur le satellite de la Terre

 

Capitaine HaddockLe Karaboudjan, navire commandé par le capitaine Haddock, est inspiré d’une photo du Glengarry immatriculé à Glasgow dans le port de Anvers. Le Crabe aux pinces d’or, page 9. Photo @ Collection Studios Hergé, © Hergé/Moulinsart 2016

L’Affaire TournesolCapitaine HaddockSorti le 4 octobre en complément de l’exposition «Hergé» au Grand Palais, le hors-série de Ouest-France retrace les grandes épopées portuaires de Tintin. Photo @ Ouest France
Rencontre avec Séraphin Lampion, assureur
Coke en stock
Navigation en sambouk, naufrage puis commandement du Ramona
Tintin au Tibet
A la recherche de Tchang, au cœur de l’Himalaya
Les bijoux de la Castafiore
Le mariage annoncé du capitaine et de la cantatrice
Vol 714 pour Sydney
Le retour de Rastapopoulos et du lieutenant Allan
Tintin et le Picaros
La pilule anti-alcool du professeur Tournesol

(à suivre…)
 

Capitaine HaddockCoup de tabac (aux dires du capitaine Haddock) à bord de l’Aurore en route vers les régions polaires à la recherche de l’aérolithe. L’Étoile mystérieuse, page 25. Photo @ Collection Studios Hergé, © Hergé/Moulinsart 2016