Actualité à la Hune

Voiles et Voiliers

Jean-Olivier Héron s’est éteint

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris ce matin le décès de Jean-Olivier Héron, la nuit dernière à l’hôpital de l’île d’Yeu. Jean-Olivier fut en 1971 l’un des créateurs de Voiles et Voiliers ; illustrateur de talent qui donna à notre magazine son logo si prestigieux et unique : le poisson ailé.
  • Publié le : 24/01/2017 - 11:45

Jean-Olivier HéronJean-Olivier Héron porte un tirage de sa plus célèbre création de la série "Comment naissent les bateaux", dont sera tiré le logo de Voiles et Voiliers.Photo @ Jérôme Fouquet/Ouest-France

Jean-Olivier est né en avril 1938, à Cholet. Il découvre la mer et la voile très jeune sur le lac de Ribou, près de sa ville natale puis l’été à Pornichet, multipliant les escapades aux îlots des Evens.

Son joli coup de crayon lui vaut de fréquenter, jeune homme, l’école d'arts graphiques parisienne Penninghen puis l'Ecole nationale supérieure des arts appliqués.
La suite, c'est un magazine de tourisme lancé avec Jacques Séguéla, une première collaboration à Neptune Nautisme qui prend le virage du motonautisme puis la naissance d'une idée simple : «Créer une revue consacrée à la voile.»

Poisson aileLe premier logo de Voiles et Voiliers, aussi célèbre qu'indémodable.Photo @ Jean-Olivier Héron

En avril 1971, Voiles et Voiliers est né.
Jean-Olivier est bombardé PDG de la petite troupe qu'il mène en compagnie de Pierre Marchand, Jean-Louis Guillemard, Marc P.-G. Berthier, Christian Février, Jean-Michel Barrault…

Dans le premier numéro, les lecteurs découvrent une planche célèbre entre toutes à la manière des dessins d’encyclopédistes : «la naissance du premier bateau». Œuf de sirène, chrysalide d'un poisson, poussée d'une aile sur la nageoire dorsale, naissance d'un voilier… De cette idée géniale si magnifiquement illustrée naîtront d’autres bateaux, planches à voile, catamarans et biens d’autres moyens de transport… Ce qu’il appellera ses «Métamorphoses».

Naissance d"un sloopNouvelle déclinaison de la célèbre série de Jean-Olivier Héron : la bisquine offerte aux lecteurs de Voiles et Voiliers pour les 20 ans du magazine.Photo @ Jean-Olivier Héron
Seul permanent de Voiles et Voiliers, Jean-Olivier est partout mais l’homme à tout faire s’épuise à la tâche et vend ses parts du magazine. En 1974, il s’installe à l’île d’Yeu dont la calme beauté l'apaise puis lance avec son vieil ami, Pierre Marchand, la collection Gallimard jeunesse, dessinant toujours de ce trait léger et inspiré.

Plume, pastel, acrylique, aquarelle… qu’importe, son talent est partout.
Jean-Olivier écrit aussi, conteur magnifique et inspiré. Sur l’île, il crée l'Ecole du dimanche, où les enfants apprenaient Dieu en faisant du pain. L'un des boulangers islais y aurait trouvé sa vocation. Il y développe le Journal des mousses dont le succès local l’étonne.

Affiche expo HéronFin 2015, Jean-Olivier Héron exposait encore à Nantes.Photo @ Jean-Olivier HéronJean-Olivier Héron ne cessait de dessiner, exposant encore à Nantes voilà deux ans puis à l’île d’Yeu l’été dernier, à l’école du Ponant. Cette ultime exposition était nommée «Merci pour tout». Au-delà des dessins qu’il réalisait avec bonheur devant des visiteurs de tous âges, l’on venait surtout faire la queue pour le plaisir d’échanger encore quelques mots avec lui.
Plus que notre premier directeur, nous avons perdu un père, un ami.
A sa famille et à ses proches, toute l’équipe de Voiles et Voiliers adresse toutes ses condoléances.

 

Article Jean-Olivier HéronDans cet article, paru en juin 1991 (n°244), Jean-Olivier Héron revenait sur la création du magazine à l'occasion des 20 ans de Voiles et Voiliers. Photo @ Voiles et Voiliers