Partez à l’aventure

Bateau stop, mode d’emploi

Embarquer à bord d'un bateau de passage. Traverser l'Atlantique, passer à Panama, parcourir le Pacifique avec un équipage inconnu. Si le bateau stop est d'abord un billet pour l'aventure, c'est aussi une signature en bas d'une grande page blanche. Petit mode d'emploi à étudier avant de partir !

  • Publié le : 18/01/2009 - 09:31

Rencontre au ponton Bateau stoppeur, flânez sur les pontons, adressez vous aux propriétaires et aux skippers. Osez ! Photo © Dominique Lérault <C'est peut-être ce que j'ai fait de mieux dans ma vie. Tout plaquer, et prendre le premier bateau qui passe.>

Julie Bourgois, journaliste à Voiles et Voiliers, est partie du jour au lendemain de Phuket (Thaïlande). Quatre mois de convoyage à bord d'un Wauquiez 60, tous frais payés, vers la France.

<Dans les journaux, beaucoup d'annonces proposent un embarquement payant. Mais en route, j'ai croisé des équipiers qu'on avait ramassés sur un ponton.>


Comment ça marche ?

Basé sur le bénévolat, le bateau stop permet de partir sans payer un skipper professionnel ou une croisière en charter. Les équipiers ne sont pas rémunérés et partagent le montant de la caisse de bord.
Brice Denis, skipper d'un RM 10.50 accompagnateur de la dernière Transat 6.50, embarque régulièrement des volontaires. <Après avoir fait les courses ensemble, nous partageons l'approvisionnement et le gasoil. Grâce à l'organisation de la course, nous ne payons pas de taxes de port. Le budget est alors très en dessous de 10 euros par jour et par personne. Mais il faut payer le billet d'avion au retour !>

Nourriture, gasoil, frais à terre : cette participation doit être définie avant le départ. Tout comme la participation financière, l'organisation du bord dépend du skipper et doit être discutée au préalable. De la vaisselle aux manoeuvres, du rangement aux prises de quart, les bateau stoppeurs mettent la main à la pâte.

Qui peut embarquer ?
Marin débutant ou confirmé, chacun peut trouver une place - tout dépend des exigences du chef de bord. Certains préfèrent embarquer des néophytes, d'autres exigent une certaine expérience. Ne pas savoir naviguer n'est pas rédhibitoire.

En partant avec un équipage inconnu, ce sont plutôt les facultés d'adaptation qui importent. Il faut être solide mentalement et physiquement. Les natures individualistes ou peu sociables auront, a contrario, des difficultés à s'adapter à l'espace de vie restreint d'un voilier.

Etes-vous fait pour le bateau stop ?

Sportif
Sociable
Tolérant

OUI

Tranquille
Solitaire
Intransigeant

NON

Comment trouver un bateau ?
Le meilleur moyen est encore d'être au bon endroit au bon moment, c'est-à-dire aux bonnes escales à la bonne saison, lorsque les circumnavigateurs partent pour de longues traversées.
De Las Palmas (Canaries) à Dakar (Sénégal) ou aux îles du Cap-Vert, du canal de Panama au Pacifique, d'Ushuaia (Argentine) en Antarctique : les voiliers convergent souvent vers les mêmes lieux. Sur place, il faut jouer à la fois de culot et de diplomatie pour convaincre.

Beaucoup trouvent un embarquement en fréquentant pontons et bars de marins et en laissant un mot à la capitainerie. Julie Bourgois : <A Puket par exemple, il y avait un boui boui de marins où les skippers de passage venaient recruter. C'était comme une bourse aux équipiers, mais dans la vraie vie.>
Autre solution : consulter les offres d'embarquement disponibles sur Internet. De nombreuses annonces proposent de contacter skippers et propriétaires en mal d'équipiers.

Erreurs à éviter
Avant d'embarquer pour une longue durée, il faut s'assurer de la bonne entente de l'équipage. Pour Julie Bourgois, l'équilibre s'est révélé délicat. <Au début, nous étions quatre inconnus. A la fin, j'avais un père, un ennemi et un amant. [...] C'est de l'existence en intense et en accéléré.>
Brice Denis explique : <Une traversée avec la Transat 6.50, c'est 30 à 35 jours de mer. Et quand quelqu'un est en larmes à l'arrivée à Bahia, c'est problématique. Il faut que l'équipage fonctionne ! Avant de partir, je rencontre mes équipiers et je navigue avec eux.> Une navigation d'essai est toujours nécessaire, ne serait-ce que pour s'assurer de ne pas avoir (trop) le mal de mer !

Calendrier des traversées
Vents dominants et conditions météo obligent, ces routes sont souvent à sens unique et répondent à un calendrier particulier.

Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre

Transatlantique Est-Ouest, Antarctique
Transat, Traversée du Pacifique Est-Ouest, Antarctique
Transat, Transpac
Transpac
Transpac, Transatlantique Ouest-Est
Atlantique Nord, Transatlantique Ouest-Est
Atlantique Nord
Atlantique Nord
Atlantique Nord
Transat, Atlantique Nord
Transat, Antarctique
Transat, Antarctique


...........
Sites Internet

www.stw.fr
www.crewfile.com (en anglais)
www.floatplan.com (en anglais)


...........

Voiles et Voiliers (février 2009), pages 60 à 63.

De 30 à 3000 euros : 10 navigations hauturières ouvertes aux débutants
Texte Agathe Armand. Photos Laurent Charpentier et Daniel Allisy.


C'est une envie de large qui vous prend aux tripes. Navigateur débutant, vous voulez partir - mais où, quand, comment, pour combien de temps ? Partir pour le grand Sud, découvrir les hautes latitudes ? Manoeuvrer un bateau du Vendée Globe ? Suivre une transat sur un bateau accompagnateur, embarquer grâce à une bourse aux équipiers ? Voici dix suggestions de 30 à 3000 euros pour prendre le large.