Jure Sterk a disparu

Lunatic, un voilier fantôme dans l’Indien

Le monocoque de 9 mètres d'un navigateur slovène, Jure Sterk, a été retrouvé vide dans l'Indien. Ce septuagénaire, parti depuis plus d'un an, était sur le point d'accomplir un tour du monde sans escale par les trois caps ! Découverte en photos et en vidéo.

  • Publié le : 22/05/2009 - 09:02

La fin d’une longue route C'est à bord de Lunatic - 9,20 mètres, 45 m2 de voilure, 5 tonnes - que le navigateur slovène Jure Sterk avait quitté le port d'Izola, en Slovénie, le 5 septembre 2004. Après avoir atteint la Nouvelle-Zélande, il avait entrepris un tour du monde en solo depuis Tauranga. Photo © D.R. Le 28 avril dernier, vers midi, par 32°18'Sud et 091° 07'Est, Joe Ferris, premier lieutenant du navire océanographique Roger Revelle, aperçoit la silhouette d'un petit voilier encalminé. Le navire américain de 84 mètres fait route vers Fremantle (Australie), navigant au Sud de l'océan Indien. Le voilier repéré s'appelle Lunatic. Son port d'attache est Piran, en Slovénie. Grand-voile en lambeaux, tourmentin suspendu sur sa drisse, coque couverte d'algues : le monocoque en polyester de 9,20 mètres est un bateau fantôme.

<Je suis monté à bord du Lunatic avec un matelot, raconte Rob Widdrington, le second capitaine du Roger Revelle. Nous n'avons trouvé personne à bord, mais j'ai pu emporter des photos personnelles, et ce qui semble être le journal de bord 2007-2008. Celui de 2009 était posé sur la table à cartes. La dernière date mentionnée est le 2 janvier 2009 avec une position à 500 milles au Sud-Est de l'endroit où nous avons trouvé Lunatic. Nous avons aussi pris un petit magnétophone utilisé pour enregistrer la météo marine : le dernier enregistrement donne les prévisions pour le 1er et le 2 janvier. Je pense que quelque chose a dû se passer le 2 ou le 3 janvier... Nous n'avons pas vu de radeau de sauvetage.>

Le skipper de Lunatic se nommait Jure Sterk. Ce marin slovène de 72 ans était parti de Tauranga (Nouvelle-Zélande), en décembre 2007, pour un tour du monde en solo sans escale, par les trois caps. Son objectif : devenir le plus vieux navigateur, sur le plus petit voilier, a accomplir ce périple ! Après avoir franchi le cap Horn, le 25 février 2008, il se dirige vers les... Canaries (il est pointé dans ces parages le 8 juillet 2008) !

Lunatic, voilier fantôme Le Roger Revelle, navire de recherches océanographiques américain, a pu accoster Lunatic, à la dérive dans l'océan Indien. Deux hommes, montés à bord, ont pu prendre les journaux de bord pour les remettre aux autorités australiennes le 15 mai. Photo © D.R. Jure Sterk descend vers l'Afrique du Sud, franchit le cap de Bonne Espérance et se lance dans l'Indien. Le dernier point transmis aux radio-amateurs, dont il fait partie (indicatif : S52YS), le positionne le 1er janvier, par 37°45'Sud et 99°45'Est, à un millier de milles à l'Ouest de Perth, Australie. Après plus d'un an de solitude sans mettre le pied à terre, Jure voulait atteindre Albany, pour réparer sa barre de flèche cassée le 26 décembre. Son bateau, vide, avait été repéré par un cargo en février.

Décrit comme un marin modeste, à l'esprit vif et joyeux, Jure Sterk avait une démarche de philosophe ascétique qui fait évidemment penser à Bernard Moitessier. Avant son départ, Jure s'était débarrassé de son moteur pour embarquer plus de vivres. L'énergie électrique était produite par une éolienne et des panneaux solaires. Il confiait la barre à un régulateur d'allure, dont l'aérien aérien porte l'inscription <Stop Whaling> (<Arrêtez la chasse à la baleine>).

Jure Sterk a tourné autour du monde entre 1991 et 1994 sur un voilier de 6,50 mètres, Neodvisna Slovenia. Parmi les livres qu'il a écrit, <Jeu dangereux> (<Nevarnaigra>) raconte sa Mini-Transat 1987 (à noter, ses repas de tripes et pommes de terre), course à laquelle il a participé trois fois...

Jure Sterk, solitaire slovène Jure Sterk, Slovène, 72 ans, marin solitaire disparu au large de l'Australie. Photo © D.R. La mémoire de ce navigateur original, bon vivant et très expérimenté, méritait bien un grand salut.


...........

A voir : notre vidéo sur ce même sujet ici.


...........
A lire (en anglais) : http://blog.seattlepi.com/monasticmoments/archives/167676.asp