Actualité à la Hune

Vidéo Multi 50 - Et les règles de course deviennent fun ! (10)

Y’a de l’eau à la bouée de départ, Daniel ?

  • Publié le : 05/10/2014 - 00:01

Victoire de Fenêtre A CardinalMalgré cette mésaventure et une première journée en dedans, Erwan Le Roux, Daniel Souben, Yann Eliès, Antoine Carpentier et Simon Vasseur ont terminé 1ers des onze Multi 50 engagés sur le Trophée Prince de Bretagne.Photo @ Fanch Galivel Fenêtre A Cardinal


10, 9, 8, 7… Au lof ! Bam, la bouée ! Protest *@# ! Voilà à peu près l’enchainement de faits dont est témoin cette vidéo tournée à bord du Multi 50 Fenêtre A Cardinal d’Erwan Le Roux. Mais qui avait raison ?

 

À bord de Fenêtre A Cardinal, un équipier égraine le compte à rebours tandis qu’Erwan Le Roux lance son trimaran : on est à quelques secondes d’un départ de manche du Trophée Prince de Bretagne couru l’avant-dernier week-end d’août, à Saint-Quay-Portrieux. Soudain, déboule de derrière, Maître Jacques, barré par Loïc Féquet, qui se glisse sous son vent… La poignée de secondes qui va suivre est un enchainement de cas de règles de course : la 11, la 12, la 15, la 16, la 31 et la 64 ! Accrochez-vous, appuyez sur "Play", on s’y colle !

 

 

 

CAS N°1 : DEVANT / DERRIÈRE

 

> Lieu de l’incident : Côté pré-départ de la ligne de départ.
> Date & heure : 23 août 2014, repères dans la vidéo : de 00:23 à 00:38.

> Règle en jeu : 12

> Description de l’incident : Fenêtre A Cardinal navigue bâbord amures devant Maître Jacques qui navigue lui aussi bâbord amures. Les bateaux ne sont pas engagés.

> Conclusion : Lorsque deux bateaux naviguent sur le même bord sans être engagés, la règle 12 donne la priorité au bateau qui navigue devant. En conséquence, c’est Fenêtre A Cardinal qui est prioritaire et Maître Jacques doit se maintenir à l’écart.

C’est d’ailleurs ce que fait Maître Jacques, tel qu’on le voit à l’image : alors qu’il rattrape Fenêtre A Cardinal, il se décale sous son vent pour l’éviter.

 

 

CAS N°2 : ACQUÉRIR UNE PRIORITÉ & AU VENT / SOUS LE VENT

 

> Lieu de l’incident : Côté pré-départ de la ligne de départ.
> Date & heure : 23 août 2014, repères dans la vidéo : de 00:38 à 00:43.

> Règles en jeu : 15 & 11.

> Description de l’incident : Après avoir rattrapé Fenêtre A Cardinal, Maître Jacques se glisse entre Vers un monde sans SIDA et Fenêtre A Cardinal. Maître Jacques se retrouve engagé au vent de Vers un monde sans SIDA et sous le vent de Fenêtre A Cardinal.

> Conclusion : Lorsque des bateaux naviguent engagés sur le même bord, la règle 11 donne la priorité au bateau sous le vent. Ainsi Vers un monde sans SIDA est-il prioritaire sur Maître Jacques et sur Fenêtre A Cardinal : les deux doivent se maintenir à l’écart ; de même, Maître Jacques se trouve sous le vent de, donc prioritaire sur Fenêtre A Cardinal ; Fenêtre A Cardinal doit donc se maintenir à l’écart de Maître Jacques.
Dès 00:43, on voit Erwan Le Roux – à la barre de Fenêtre A Cardina – donner quelques coups de barre pour lofer. Conséquence : la distance latérale entre les deux trimarans reste acceptable et Maître Jacques n’est pas gêné. On conclut que Fenêtre A Cardinal n’a pas commis de faute.

Par ailleurs, il faut garder à l’esprit que Maître Jacques acquiert sa priorité sur Fenêtre A Cardinal au moment où il s’engage sous son vent ; en conséquence, il doit d’abord respecter la règle 15, c’est-à-dire laisser la place à Fenêtre A Cardinal de se maintenir à l’écart.
En l’occurrence, on voit bien que Maître Jacques se plie à cette règle : au moment où il s’engage, sa route est abattue (00:43), ce qui laisse un espace raisonnable entre lui et Fenêtre A Cardinal. C’est après quelques instants qu’il lofe.

 

 

CAS N°3 : MODIFIER SA ROUTE

 

> Lieu de l’incident : Côté pré-départ de la ligne de départ.
> Date & heure : 23 août 2014, repères dans la vidéo : de 00:43 à 00:46.

> Règle en jeu : 16.

> Description de l’incident : Maître Jacques, prioritaire sous le vent de Fenêtre A Cardinal, lofe de quelques degrés.

> Conclusion : En lofant de quelques degrés pour s’écarter de Vers un monde sans SIDA qui navigue sous son vent donc est prioritaire sur lui (règle 11), Maître Jacques modifie sa route. Dans la mesure où lui-même est sous le vent de Fenêtre A Cardinal donc prioritaire sur lui, il se doit de respecter la règle 16.1, c’est-à-dire laisser la place à Fenêtre A Cardinal de se maintenir à l’écart.
En se concentrant sur la trajectoire de Maître Jacques, on remarque que Loïc Féquet ne lofe pas franchement, mais donne plutôt deux petits coups de barre (00:43 et 00:48). Cela a l’avantage de ne pas "agresser" trop violement Fenêtre A Cardinal, donc de lui laisser le temps de réagir.

 

 

CAS N°4 : PRIORITÉ À UNE MARQUE DE DÉPART

 

> Lieu de l’incident : Côté pré-départ de la ligne de départ.
> Date & heure : 23 août 2014, repères dans la vidéo : de 00:52 à 01:10.

> Règle en jeu : 18 dans Section C.

> Description de l’incident : Alors que Fenêtre A Cardinal lofe pour se maintenir à l’écart de Maître Jacques qui est sous le vent prioritaire, Fenêtre A Cardinal touche la marque de la ligne de départ.

> Conclusion : Attention, l’introduction à la Section C des règles de course – section qui réglemente les priorités aux marques et obstacles – stipule bien : «Les règles de la section C ne s’appliquent pas à une marque de départ entourée d’eau navigable ou à sa ligne de mouillage à partir du moment où les bateaux s’en approchent pour prendre le départ et jusqu’à ce qu’ils les aient passées.»
En conséquence, la règle 18 – Place à la marque qui appartient à cette section C ne peut s’appliquer. Et même si Fenêtre A Cardinal se situe entre la marque de départ et Maître Jacques, ce dernier n’a pas à lui laisser de place pour qu’il s’écarte de ladite marque.

 

Mise à jour du 08/10/2014. Marc Bouët commente ainsi la situation : «La règle 16.1 demeure primordiale pour un bateau sous levent qui modifie sa route pour priver un bateau au vent d'une place qui existait. Dans le cas qui nous occupe, à partir du moment où le bateau sous le vent [Maître Jacques] s’engage, il me semble que le bateau au vent [Fenêtre A Cardinal] n’a aucune option pour lofer et virer en évitant la marque. Ce n’est pas naviguer en bon marin que d’envoyer un autre bateau sur une marque de ce type (un peu plus, certes, que si c’était sur un comité) : voir les cas ISAF 24, 60 et 93. Dans le cas qui nous occupe, pour moi, le bateau qui s’engage sous le vent puis prive de place le bateau au vent en l’envoyant sur la marque est donc fautif.»

 

CAS N°5 : TOUCHER UNE MARQUE

 

> Lieu de l’incident : Côté pré-départ de la ligne de départ.
> Date & heure : 23 août 2014, repères dans la vidéo : de 00:52 à 01:10.

> Règles en jeu : 31 et 64.

> Description de l’incident : En lofant pour s’écarter de Maître Jacques, Fenêtre A Cardinal touche la bouée de départ.

> Conclusion : La règle 31 ne laisse aucun doute : Fenêtre A Cardinal ayant touché la bouée de départ, il doit réparer.
C’est la règle 44 qui décrit les pénalités à effectuer après une infraction : pour avoir touché une marque (sans avoir enfreint d’autres règles), un bateau doit effectuer un tour sur lui-même, un 360°, après s’être écarté de ses concurrents de manière à ne pas les gêner… Cependant, Fenêtre A Cardinal ne devra s’acquitter que d’un «270°, comprenant un virement et un empannage», les Instructions de Course du Trophée des multicoques ayant modifié cette règle.

Sauf que Daniel Souben agite un pavillon rouge en criant «Protest», ce qui signifie que Fenêtre A Cardinal estime que Maître Jacques a commis une infraction et qu’il a l’intention de porter réclamation contre ce dernier. Or la règle 64.1 (a) stipule que : «quand, en conséquence de son infraction à une règle, un bateau a contraint un autre bateau à enfreindre une règle l’autre doit être exonéré.» En clair, si Fenêtre A Cardinal a touché la bouée de départ parce que Maître Jacques a commis une faute à son encontre, il n’a pas à effectuer sa pénalité de 270°.
Reste le risque d’être disqualifié – toujours selon la règle 64.1 –, si Fenêtre A Cardinal n’effectue pas son 270° et n’obtient pas gain de cause devant le jury... Or, réclamer contre Maître Jacques en invoquant la règle 18 est impossible (comme vu ci-dessus) ; en invoquant la règle 16, cela pourrait se faire… Mais c’est loin d’être gagné !

 

Mémo - Règles de course

Règle 11 – Sur le même bord, engagés. Quand des bateaux sont sur le même bord et engagés, un bateau au vent doit se maintenir à l’écart d’un bateau sous le vent.

Règle 12 – Sur le même bord, non engagés. Quand des bateaux sont sur le même bord et non engagés, un bateau en route libre derrière doit se maintenir à l’écart d’un bateau en route libre devant.

Règle 14 – Éviter le contact. Un bateau doit éviter le contact avec un autre bateau si cela est raisonnablement possible. Cependant, un bateau prioritaire ou un bateau ayant droit à de la place ou de la place à la marque
(a) n’a pas besoin d’agir pour éviter el contact jusqu’à ce qu’il soit clair que l’autre bateau ne se maintient pas à l’écart ou ne donne pas la place ou la place à la marque, et
(b) doit être exonéré s’il enfreint cette règle et que le contact ne cause pas de dommage ou blessure.

Règle 15 – Acquérir une priorité. Quand un bateau acquiert une priorité, il doit au début laisser à l’autre bateau la place de se maintenir à l’écart, sauf s’il acquiert la priorité en raison de l’action de l’autre bateau.

Règle 16 – Modifier sa route.
16.1. Quand un bateau prioritaire modifie sa route, il doit laisser à l’autre bateau la place de se maintenir à l’écart.
16.2. De plus, quand après le signal de départ, un bateau bâbord se maintient à l’écart en naviguant pour passer derrière un bateau tribord, le bateau tribord ne doit pas modifier sa route si de ce fait le bateau bâbord est immédiatement contraint de modifier sa route pour continuer de se maintenir à l’écart.

31 – Toucher une marque. En course, un bateau ne doit pas toucher une marque de départ avant de prendre le départ, une marque qui commence, délimite ou termine le bord de parcours sur lequel il navigue, ou une marque d’arrivée après avoir fini.

64.1 – Pénalités et exonération. Quand le jury décide qu’un bateau est partie dans l’instruction d’une réclamation a enfreint une règle et qu’il n’est pas exonéré, il doit le disqualifier sauf si quelques autre pénalité s’applique. Une pénalité doit être infligée, que la règle applicable ait été mentionnée ou non dans la réclamation. Si un bateau a enfreint une règle quand il n’était pas en course, sa pénalité doit s’appliquer à la course la plus proche du moment de l’incident. Cependant,
(a) quand, en conséquence de son infraction à une règle, un bateau a contraint un autre bateau à enfreindre une règle l’autre doit être exonéré.
(b) si un bateau a effectué une pénalité applicable, il ne doit pas être pénalisé davantage selon cette règle, sauf si la pénalité pour une règle qu’il a enfreinte est une disqualification qui ne peut être retirée de son score dans la série.
(c) si un nouveau départ est donné ou que la course est recourue, la règle 36 ne s’applique pas.


Mémo - Vocabulaire

Route libre derrière et route libre devant ; engagement. Un bateau est en route libre derrière un autre quand sa coque et son équipement en position normale sont derrière une ligne perpendiculaire passant par le point le plus arrière de la coque et de l’équipement de l’autre bateau en position normale. L’autre bateau est en route libre devant. Ils sont engagés quand aucun des deux n’est en route libre derrière. Cependant, ils sont aussi engagés quand un bateau situé entre eux établit un engagement sur les deux. Ces termes s’appliquent toujours à des bateaux sur le même bord. Ils ne s’appliquent pas à des bateaux sur des bords opposés sauf si la règle 18 s’applique ou si les deux bateaux naviguent à plus de quatre-vingt dix degrés du vent réel.

Route normale. Une route qu’un bateau suivrait pour finir aussitôt que possible en l’absence des autres bateaux auxquels la règle utilisant ce terme fait référence. Un bateau n’a pas de route normale avant son départ.

Se maintenir à l’écart. Un bateau se maintient à l’écart d’un bateau prioritaire :
(a) si le bateau peut naviguer sur sa route sans avoir à agir pour l’éviter et,
(b) quand les bateaux sont engagés, si le bateau prioritaire peut également modifier sa route dans les deux directions sans immédiatement entrer en contact.

 

Erwan Le RouxDès que ça souffle un peu, les départs au contact des Multi 50 sont tout de suite impressionnants... Mieux vaut être précis à la barre !Photo @ Jean-Marie Liot Fenêtre A Cardinal

 

> Question de choix tactique : Partir premier à la bouée de départ ou au bateau Comité, est-ce raisonnable ?

Pour un peu que l’un des côtés Comité ou sous le vent de la ligne de départ soit favorable – à cause du vent, du courant, de la manière dont est mouillée la ligne et/ou la première marque à virer… – et la flotte s’y masse. Les plus téméraires se battent pour garder la meilleure place, celle qui est la plus près du comité ou de la marque sous le vent, car c’est là que le gain sera le plus important… Ce qui demande un peu de technique – arrêt dynamique, lancement, appréciation de la distance à la ligne, gestion du timing – et nécessite de prendre quelques risques vis à vis du règlement.

Pour un départ tribord amures au Comité, le premier bateau au Comité se trouve assujetti à la règle 11 (priorité au bateau sous le vent) et à la règle 31 (interdiction de toucher le Comité de course) : cela lui laisse un espace de manœuvre très réduit... Et pas franchement souple. En comparaison, les bateaux qui se trouvent sous son vent sont probablement soumis à la même règle 11 et éventuellement à la 16, en cas de maladresse… C’est plus facile !
D’ailleurs, dans les faits, un bateau qui se place au Comité finit souvent par déraper. Alors, un autre prend sa place – en se laissant glisser depuis une position au vent du Comité, en avançant alors qu’il était en retrait, en virant… L’histoire se reproduit et finalement, celui qui part premier au Comité est souvent celui qui a été le dernier à s’y placer.

Pour un départ bâbord amures à la bouée, les contraintes sont les mêmes que précédemment… Mais il y a un gros risque supplémentaire : celui de devoir céder la priorité à un hypothétique tribord amures (règle 10).

En clair, ne serait-il pas plus sage de se placer sur la deuxième ou troisième meilleure place ?… Car les bateaux au vent sur lesquels on est prioritaire (règle 11) feront au moins office de tampon avec la bouée ou le Comité de course. (Gare aux agglutinations, lorsque tout dégénère !)

Et puis comme dans (à peu près) toutes les situations de régate, il est toujours intéressant d’évaluer les gains en fonction des risques avant de choisir sa place sur la ligne… En l’occurrence, l’énergie dépensée et la concentration requise pour maîtriser une situation aussi scabreuse (techniquement comme réglementairement) peut avoir quelques conséquences insoupçonnées : ne pas partir au coup de canon ou rater l’arrivée d’un nuage sur le plan d’eau, par exemple. Le diable gît dans les détails !

 

………..
Pour (re)lire nos précédents articles, suivez les liens :

«Dis-moi, Terry, t’aurais pas viré un peu près, là ?»,
ici.  Règles n°10, 11, 13, 15 et 20. (Version 2009/2012)
«Non, Andreas, y’a pas de place !... Paas de plaaace !», ici. Règles n°11, 12, 15 et 16.
(Version 2009/2012)
«Y'a pas d'eau à la bouée au vent, Yann ?», ici. Règles n°10 et 18. (Version 2009/2012)
«Franck ! Au loof !», ici. Règles n°11, 12, 16 et 17. (Version 2009/2012)
«C'est trop tôt, Michel... et ça ne passe paaas !», ici. Section C des règles de course (n°18, 19 et 20). (Version 2009/2012)
«Russellll ! Y'a pas d'eau !... Bam !», ici. Règles n°11, 12, 14, 16, 18 et 31. (Version 2009/2012)
«Mike, tu charries !!», ici. Règles n°10, 13, 29.1, 41 et un bonus. (Version 2009/2012)
«C'est moche, ce que tu fais à Loïck», ici. Règles n°10, 13 et 18.
«Tu te pousses, Papathanasiou ?», ici. Règles n°10, 14 et 16.

 

...........
Aller plus loin

> Les règles de course à la voile sont établies et éditées tous les quatre ans, par la Fédération internationale. La FFVoile et Voiles et Voiliers les commercialisent traduites et en édition bilingue, ici. Une référence incontournable pour régater !

> Par ailleurs, le jargon juridique des règles peut faire quelques réticents, d'autant que ces règles ne sont pas illustrées... "Les clés des règles de course 2013-16" de Marc Bouët fournissent alors un complément indispensable. "Les clés des règles de course 2013-16" de Marc Bouët se trouve sur la boutique Voiles et Voiliers, ici.

 

En complément

  1. tribord   bâbord, classique 23/08/2014 - 00:01 Et les règles de course deviennent fun ! (9) Tu te pousses, Papathanasiou ? L’un remonte au près, l’autre descend au vent arrière : qui est prioritaire ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la réponse est toute simple. Révisons la règle avec la légende du Star Torben Grael.
  2. vignette 03/08/2014 - 00:01 Départ et règles de course UFD, c’est quoi ? «UFD», c’est l’acronyme de «U Flag Disqualification» que certains ont peut-être repéré dans les classements sans savoir à quoi cela correspond… On fait donc le point sur cette nouvelle règle de départ, avantages et inconvénients compris.
  3. ah, la patauge  Réservé à nos abonnés Réservé aux acheteurs du numéro Novembre 2013 13/11/2013 - 00:01 Et les règles de course deviennent fun ! (8) C’est moche, ce que tu fais à Loïck ! Patauger pendant une manche du Mondial, c’est pas terrible… Mais quand c’est la faute d’un concurrent suédois, c’est un peu fort de café ! Embarquez avec Peyron sur son Moth à foils, on révise les règles !
  4. instant dramatique 26/10/2012 - 00:01 Vidéo Vendée Globe : Et les règles de course deviennent fun ! (7) Mike, tu charries !! Ça s’appelle un "gentlemen’s agreement"… Et en gros, cela n’engage que ceux qui l’entendent ! Intéressant ? L’occasion de (re)voir le départ du dernier Vendée en vidéo, avec un œil neuf : celui du règlement !
  5. pas mauvais, le mec  10/09/2012 - 00:01 Vidéo AC45 : Et les règles de course deviennent fun ! (6) Russellll ! Y’a pas d’eau !… Bam ! Noooon ! Russell Coutts !! Un médaillé olympique qui explose l’étrave de son AC45 en fonçant dans le Comité de course !! On n’en croit pas nos yeux, mais si, il l’a fait ! Faut réviser tes règles de courses !
  6. positionnement sur la ligne 21/03/2012 - 00:01 Vidéo MOD70 : Et les règles de course deviennent fun ! (5) C’est trop tôt, Michel… et ça ne passe paaas ! Grosses accélérations, ligne de départ courte… Quand les MOD70 font le show, ils le font aussi du côté des règles de course ! Et vous ? Ça vous est déjà arrivé de demander de l’eau au bateau-comité ?
  7. question de priorité 22/02/2012 - 00:16 Vidéo Volvo Ocean Race : Et les règles de course deviennent fun (4) Franck ! Au looof ! «Mât par le travers !» Ah non, ça, ça risque pas ! Sur la Volvo Ocean Race aussi, on se lofe, mais sans faire n’importe quoi ! Quelles règles les meilleurs utilisent-ils ? Comment ? Pourquoi ? Découvrez-le ici.
  8. impeccable 19/01/2012 - 00:08 Vidéo AC45 : Et les règles de course deviennent fun ! (3) Y’a pas d’eau à la bouée au vent, Yann ? Les passages de bouées en AC45, ce n’est pas chaud… C’est bouillant ! Tribord ! Bâbord ! «Quoi, de l’eau à la bouée au vent ?!?» Quelles règles les meilleurs utilisent-ils ? Comment ? Pourquoi ? Découvrez-le ici.
  9. t #039;as raison de faire la grimace, tiens  06/10/2011 - 04:16 Vidéo AC45 : fun, les règles de course ! (2) Non, Andreas, y’a pas de place !... Paas de plaaace ! Et sur les départs, alors, vous avez vu les images vidéo retransmises en direct de Plymouth ? De la pure folie ! Il n’y a pas quinze centimètres entre les AC45 et les mecs se tournent autour en s’alpaguant ! «Regarde le coup de barre qu’il vient de mettre, là ! Attends, mais il va lui rentrer dedans !» Vu le rythme, ce n’est pas toujours facile de suivre. Quelles règles les meilleurs utilisent-ils ? Comment ? Et pourquoi ? En l’espace de quelques secondes de la manche du 14 septembre dernier, les règles 11, 12, 15, 16 et 18 y passent ! L’occasion de réviser trois cas d’école où il s’agit de défendre son territoire.
  10. illusion instantan eacute;e 20/09/2011 - 05:30 Vidéo AC45 : Et les règles de course deviennent fun ! (1) Dis-moi, Terry, t’aurais pas viré un peu près, là ? Après Cascais, la fièvre nous reprend à Plymouth ! Les images vidéo des manches en AC45 retransmises en direct nous scotchent et nous rendent dingues : «T’as vu comme il lui a viré sur la gueule ? – Ouaiiis ! Mais, il a le droit de faire ça ?» Voilà le hic. Sorti de tribord/bâbord, on a tendance à vite trouver les règles de course rasoirs et on est un peu largués. Alors il est temps de s’y remettre ! Quelles règles les meilleurs utilisent-ils ? Comment ? Et pourquoi ? Allez, on se repasse la bande et on débrief’ sur quatre cas d’école : les règles de course 10, 11, 13 & 20 !
?>