Le guide pratique de la location

  • Tout déplier
  • Tout replier

Plus de 300 bases de départ répertoriées

Du week-end de voile qui vous change les idées au départ en croisière d'une semaine et plus, louer un voilier, c'est la liberté de choisir parmi plus de 300 bases de départ.
Retrouvez tous les ports et toutes les flottes de location en France et dans le monde répertoriés pour vous sur www.voilesetvoiliers.com
Suivez le guide !

La location en dix questions

1. Quel chef de bord pour louer un voilier ?

Tout loueur sérieux vous questionnera sur votre expérience nautique. Etes-vous sûr de votre technique pour envoyer et réduire les voiles, mouiller l'ancre, prendre un coffre ou une place de port, savez-vous tracer une route, calculer les marées ?
Vous passerez une meilleure semaine avec au moins un second compétent, qu'on vous demandera de toute façon sur une grande unité (>13 mètres).

2. Quelle formule choisir ?

> En location sans équipage (en «bare boat»), commencez par vous faire la main sur un voilier maniable (6 à 9 mètres), sur un itinéraire que vous avez déjà pratiqué en équipage.
> A peine plus chère, la location en flottille vous offre l'encadrement et les conseils d'un navire-amiral. Pour vous mettre en confiance, vous pouvez prendre l'option skipper, au moins le ou les premiers jours, il vous permettra d'exploiter les particularités de la région.
> Et pour avoir l'aventure sans les soucis, partez en croisière avec skipper.

3. Quand partir ?

Question tarifs, la saison est courte, en particulier sur la Côte d'Azur et en Corse (± 20 juillet-20 août). Alors, évitez les périodes les plus encombrées telles les vacances de Noël sous les tropiques ou les ponts du printemps à portée de Paris (en Manche…).
Naviguer en avant ou après-saison est un bonheur, partir aux Caraïbes de mai à juillet vous offre à bon compte les meilleurs vents et l'eau la plus chaude…

4. Quel loueur choisir ?

> Les loueurs de proximité proposent une flotte adaptée à leur bassin de navigation, qu'ils connaissent parfaitement.
> Les loueurs internationaux offrent des prestations standardisées plus impersonnelles mais très au point.
> Une agence de location sérieuse (qui annonce régulièrement dans Voiles et Voiliers, par exemple) a une vue d'ensemble des armateurs et est en mesure de vous apporter de précieux conseils.

5. Monocoque ou catamaran ?

> A la mode à juste titre pour son espace et sa stabilité «sans gîte», le catamaran ne peut qu'enchanter votre famille ou vos amis néophytes.
> A nombre de couchettes égal, le monocoque est en moyenne 30 % moins cher (location, taxes de port, gazole…), plus facile à accueillir dans les ports en saison, plus fin à la barre et aux réglages si votre équipage à envie de s'amuser à la voile.

6. Comment mettre Internet à profit ?

Pas toujours facile de connaître les offres pour la période qui vous intéresse avec des loueurs qui se réservent d'ajuster leurs tarifs à tout moment en fonction des promotions consenties par leurs concurrents. Demandez un devis en ligne ou par téléphone.
> Attention à bien lire en détails les conditions générales et la liste des options plus ou moins obligatoires («pack départ», nettoyage final, moteur hors-bord…) !

7. Que faut-il demander au loueur ?

> Quel est le montant du rachat de franchise ? Comptez 5 % du prix de location hors taxes, une précaution qui permet de récupérer 80 % du montant de la caution obligatoire en cas de sinistre (talonnage, matériel tombé à l'eau…).
> Une compensation est-elle possible en cas de blocage au port par mauvais temps ? Certains loueurs proposent une garantie liée à la météo.
> Quelle assistance technique puis-je espérer en cas de problème technique ? Certains loueurs s'engagent à une intervention en quatre heures maximum.

8. Quoi emporter pour une croisière ?

> La literie et les serviettes sont fournies… dans les régions chaudes surtout.
> Des cirés complets et des duvets sont souvent proposés à la location par les loueurs de proximité.
> Dans un bagage pliable, prévoir : chaussures de marche pour les balades, veste imperméable et légère, crème, lunettes et chapeau de soleil, adaptateur 12 volts et suivant période et site bottes, vêtements chauds, petite pharmacie dont anti-mal de mer, anti-moustiques…

9. Comment se faciliter l'avitaillement ?

Trop pratique, les courses livrées au bateau ! Si votre loueur le propose, prenez la peine de remplir votre liste de provisions à l'avance.
Dans les îles lointaines, vous pouvez confier à chacun le soin d'emporter dans ses bagages quelques produits plus faciles à trouver ou moins chers en France.

10. Que vérifier à bord ?

> Comment fonctionne le moteur hors-bord de l'annexe ? Faites-le démarrer avant le départ.
> Les voiles sont-elles en bon état ? N'y a-t-il pas de lattes cassées ou manquantes ? Le génois s'enroule-t-il correctement ?
> L'évier et les sanitaires se vidangent-ils sans problème ? S'il y a une canalisation bouchée, autant s'en apercevoir tout de suite.
> La commande de guindeau d'ancre répond-elle ?
> Le matériel de sécurité est-il complet ? Le mouillage secondaire peut se révéler précieux.
> Où s'allument les lumières ? (tant qu'il fait jour)