Vidéo à la Hune

Naviguez Malin !

Le noeud de chaise malin

Absolument indispensable à bord, Le noeud de chaise n'est pas évident à apprendre. Jean-Louis Guéry présente en vidéo une méthode peu connue et pourtant extrêmement simple et efficace pour réussir son noeud de chaise à tous les coups...
  • Note :

    23 votes
    3
  • 13 commentaire(s)
  • Publié le : 30/05/2011 - 17:44

© François Déliac - Jean-Louis Guéry

Postez votre contribution

Connectez-vous pour poster un commentaire sur ce contenu.

Vous êtes abonné(e) ou vous avez déjà posté un commentaire identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?

Pas encore inscrit ? Créez votre pass voilesetvoiliers.com
(indispensable pour poster un commentaire, faire un achat dans la boutique, déposer une annonce...)

Vos derniers commentaires

    • trop long, trop compliqué! la meilleure se fait de nuit, sans regarder : prendre l'extrémité de l'amarre entre 2 doigts de la main droite (droitiers), posez la à 90° sur la partie de l'amarre qui sera la fin du nœud, basculer l'ensemble vers la droite avant et sous le boute, ainsi le bout sort automatiquement de la boucle, ensuite passez l'extrémité sous l'amarre et rentrez dans le trou! Sûr, très rapide et sans regarder!

      Ajouté par drabenec le 31/05/2011 - 13:25
    • Entièrement d'accord avec toi drabenec, j'utilise la même méthode infaillible et peu importe les conditions, les mains dans le dos... je fais mon oeil en moins de 1 seconde.

      Ajouté par tortuga le 01/06/2011 - 08:46
    • trés bien mais pas possible à faire quand on a qu'une seule main disponible

      Ajouté par goetlent le 01/06/2011 - 10:02
    • je ne comprends rien à la méthode de Drabenec. Pourriez vous vous filmer et nous le montrer en vidéo ? Ce serait super...

      Ajouté par Bodule le 01/06/2011 - 11:23
    • Je suis entièrement d'accord avec Drabenec et j'utilise depuis longtemps la même technique.

      Ajouté par Meiko le 02/06/2011 - 11:50
    • Oui mais bon, un peu plus détaillé, ça ne faisait pas de mal. Personnellement, lors de boucles à faire pour un amarrage, par exemple, je fais systématiquement comme Drabenec, et cette méthode, si l'on est à quai, même de nuit, peut se faire d'une seule main en toute sécurité et sans risque de voir éventuellement un membre se prendre dans une boucle si le navire bouge. Il suffit d'être dos au bateau, le bout devant soit. Aucun risque de se tromper de sens lors de la formation de la boucle, chose classique qui arrive une fois sur deux... C'est un lamaneur qui me l'avait montré, ils en font, des noeuds de chaise !

      Ajouté par PhilSaintes le 02/06/2011 - 18:34
    • pour Bodule, voilà une petite vidéo ! http://goo.gl/Wr2Cn

      Ajouté par Meiko le 04/06/2011 - 11:53
    • Il y a encore une outre manière: celle qu'on utilise pour apprendre les enfants (Le serpent sort du puit, passe autour de l'arbre, etc.) Il y a, donc, au moins trois méthodes pour faire le noeud de chaise. Chacun choisit l'un ou l'autre selon son besoin ou les circonstances. Comme ça, touts d'accord, ne c'est pas?

      Ajouté par daniel-jacques le 04/06/2011 - 14:24
    • @ Meiko : merci d'avoir pris le temps de tourner et mettre en ligne cette vidéo. C'est bcp + clair maintenant...

      Ajouté par Bodule le 06/06/2011 - 16:37
    • Merci pour cette méthode que je ne connaissais pas, j'en utilise 2 autres en fonction des circonstances ; mais pour celle-ci, l'apprentissage est immédiat, sans même m'entrainer je peux la faire dans toutes les positions, y compris en inversant main gauche / main droite ! Jamais d'erreur si on prend la peine de prendre un bout court pas trop court. @goetlent : Bien sûr, il faut deux mains... j'utilise parfois une technique à une main, mais dans ce cas il y a un risque de se faire coincer la main ou deux doigts dans la boucle... alors j'évite.

      Ajouté par Nicolas le 23/06/2011 - 09:36
    • Toutes les façons de faire un noeud de chaise sont intéressantes. Je privilégie celles avec lesquelles je suis le plus confortable dans les pires conditions, notamment la remise d'une écoute de foc par grand vent, de nuit, quand on doit garder une main pour soi et travailler en tension ou chocs. Je prépare ma boucle coulissante (premier noeud de lasso ou demi-noeud de lacets) sans trop la serrer, puis je passe le bout court autour de l'objet à maintenir (ex. oeuil du point d'écoute ou anneau d'amarrage) et le repasse dans la boucle. En tirant sur le bout long, je serre et termine mon noeud de chaise. Le principal avantage que j'y vois : mon noeud de lasso est préparé au calme et sans erreur possible, tandis que l'amarrage final (en situation parfois complexe) est simple, rapide et sans erreur possible.

      Ajouté par ichiban le 17/07/2011 - 12:02
    • a plus on connait de façon de faire a mieux c'est! celle ci est très jolie. Bravo

      Ajouté par bunoboss le 29/09/2012 - 10:03