Actus

CONSEQUENCES DE l'OURAGAN IRMA

Importants dégâts chez les loueurs de Saint-Martin et des Iles Vierges britanniques

Suite aux importants dégâts matériels causés par le passage dévastateur de l’ouragan Irma, les loueurs de bateaux basés à Saint-Martin et aux Iles Vierges britanniques annoncent une interruption de leurs services jusqu'à la fin du mois d'octobre. Heureusement, aucune victime humaine parmi les clients ou le personnel des sociétés de location n’est à déplorer.
  • Publié le : 15/09/2017 - 00:01

Paraquita BayBien que considérée comme abri anti-cyclonique, Paraquita Bay aux Iles Vierges a été ravagée. C'est là où se trouvait repliée la flotte Sunsail-Moorings.Photo @ Glenn Ashmore
Outre Saint-Martin, parmi les îles du nord de l’arc antillais, le passage de l’ouragan Irma a particulièrement dévasté les archipels voisins d’Anguilla et des Iles Vierges britanniques (BVI), siège de très importantes flottes de location de bateaux. Les principaux loueurs ont immédiatement décidé une interruption a minima de leur activité sur place durant les mois de septembre et d’octobre.

Les sociétés de location telles Dream Yacht Charter, Sunsail, The Moorings ou VPM-Bestsail déplorent de lourds dégâts matériels parmi leurs voiliers et l’équipement de leurs bases. Heureusement, aucune victime n’est à déplorer parmi les clients ou le personnel des bases.
« Nous déplorons des dégâts matériels très importants, tant au niveau de la flotte que des infrastructures, indique Emmanuel Allot, directeur marketing de The Moorings et de Sunsail pour le sud de l’Europe. On ne sait pas encore combien de bateaux sont détruits. C’est une grande partie de la flotte qu’il nous faudra changer mais on ne peut pas dire aujourd’hui ce que l’on pourra réparer, et ce qu’il faudra changer. » Rappelons que l’électricité n’est pas rétablie partout et que les communications restent très difficiles.

Devant l’ampleur de la tâche de remise en état, Dream Yacht, The Moorings et Sunsail prévoient une réouverture partielle de leur activité sur l’île de Tortola (BVI) dès le 31 octobre. Aucune date d’ouverture n’a encore été annoncée pour la base de Saint-Martin, plus durement touchée dans ses installations.
Loïc Bonnet, président de Dream Yacht Charter, précise tout de même une exception : « Nos croisières à la cabine appelées Iles Vierges Dream et Tortola Dream ne sont pas concernées par cette réorganisation. En effet, les catamarans dédiés à ces croisières sont intacts et les départs programmés à partir d’octobre seront assurés ».
D’autres bases antillaises ont seulement subi des dégâts mineurs. C’est notamment le cas pour English Harbour, la base Sunsail à Antigua qui « reprendra rapidement son activité nomale » et pourra accueillir des clients qui avaient initialement réservé un voilier au départ de Saint-Martin ou de Tortola. Et pourtant les eaux bleues d’Antigua sont distantes seulement de 35 milles dans le nord-est de la superbe île de Barbuda qui figure également parmi les plus durement touchées par les ravages d’Irma.

A titre d’exemple, Emmanuel Allot a précisé à notre confrère Olivier Mélennec du magazine Le Marin que les flottes de The Moorings et de Sunsail comptaient 370 bateaux à Tortola et Saint-Martin, une centaine de personnes travaillant sur les deux bases. Avant le passage d’Irma, comme il est de règle, les bateaux avaient été mis à l’abri dans des trous à cyclone telles l’anse Marcel (base de VPM-Bestsail) et Oyster Pond à Saint-Martin, Paraquita Bay dans la mangrove à Tortola. « Tous les bateaux avaient été dégréés mais nous avons eu affaire à un phénomène d’une ampleur jamais vue. » Certains sont en perte totale. Beaucoup d'autres sont démâtés. Sachant que l'acheminement d'un mât demande deux mois en temps normal, ils ne seront donc pas immédiatement réparés.

Dream Yacht Charter informe ses clients ayant des réservations en septembre et en octobre au départ de Saint-Martin ou des Iles Vierges qu’ils devront reporter leur départ sur une autre de leurs destinations aux Caraïbes.

Vous pouvez soutenir personnellement la population de ces îles si durement touchées en n’abandonnant pas vos projets de croisière à Saint-Martin ou aux Iles Vierges, et en participant aux collectes de fonds qui ont été mises en place, via les liens ci-dessous :
Croix-Rouge française et Fondation de France.