Actualité à la Hune

Equipement météo - Pas à pas

Les fichiers Gribs à la maison, un jeu d’enfant !

La généralisation sur le web des fichiers Gribs, souvent en libre accès, est en train de révolutionner l’approche de la météo. En complément de notre article sur les pièges des Gribs paru dans le dernier numéro de Voiles et Voiliers, voici pas à pas comment acquérir ces fichiers sans avoir recours à un logiciel de navigation. Un exemple de téléchargement gratuit, un autre payant.
  • Publié le : 16/04/2012 - 00:01

Illustration GribsLes fichiers Gribs, souvent gratuits, faciles à comprendre,ont cependant des limites, expliqués dans le numéro d'avril de Voiles et Voiliers.Photo @ D.R. L’article que nous consacrons ce mois-ci aux Gribs dans notre mensuel (Voiles et Voiliers n°495, mai 2012, présentation ici, feuilletage numérique là) présente quelques réserves d’usage de ces fichiers météo. Elles sont au nombre de quatre :
> L’impossibilité de bien comprendre une situation météo en n’utilisant que la ressource des Gribs et en oubliant de se plonger dans les bulletins et cartes préiso.
> La sous-estimation (ou surestimation) de certains phénomènes météo.
> L’inutilité, voire le risque, de faire de la prévision côtière avec des Gribs gratuits à maille large (0,5°).
> Le flou qui existe sur certains sites sur la provenance des Gribs et les modèles utilisés.

495-smallUne fois ces mises en garde effectuées, il est indéniable que la facilité d’accès à cette source d’information la rend très populaire et incontournable. En particulier, ceux qui ont à bord un logiciel de navigation type MaxSea connaissent les remarquables possibilités de préparation de la navigation et la réactivité des modules routages alimentés par ces fichiers. Avec de tels outils, dont les prix d’appels baissent, l’approche dynamique de la navigation n’est plus réservée aux seuls coureurs au large.

Pour ceux qui découvriraient cette nouvelle façon de lire la météo, un coup d’œil sur la page de notre site dédiée aux prévis réalisées en partenariat avec Weather 4D (accessible ici) est un premier contact avec les champs de vent et leurs barbules.

Voici en complément deux «pas à pas» pour télécharger, sans avoir recours à un logiciel de cartographie, des fichiers Gribs sur la zone géographique de votre choix.
 

Télécharger un Grib gratuit sur Squid

Parmi les multiples exemples de sites gratuits qui proposent des Gribs (voir notre article dans Voiles et Voiliers), nous avons choisi de vous présenter Great Circle (www.greatcircle.be), société créée par le météorologue et navigateur Gérald Bibot. Son viewer Squid est actuellement en version beta et cette jeune société travaille surtout en collaboration avec des organisateurs de courses mais aussi des particuliers ou coureurs qui en font la demande (contact@greatcircle.be).

Les données sont pour l’instant gratuites et permettent d’accéder à des Gribs à maille fine grâce à une interface à la fois simple et conviviale. Comme l’ensemble des sites qui proposent la gratuité des Gribs, Great Circle utilise les sorties du modèle américain GFS à maille large (0,5° de latitude) ou du modèle Canadien. Mais ce nouveau site propose également le modèle communautaire GCWF (utilisé aussi par Météo Consult) qui permet d’accéder à de la maille fine, voire très fine sur certaines zones côtières bien particulières.
 

1- Télécharger Squid
1- Télécharger SquidPhoto @ D.R. En libre accès sur le site Great Circle, Squid est un viewer qui se télécharge gratuitement, mais fonctionne uniquement sur PC. Une fois le logiciel enregistré dans les applications, on le lance et une mappemonde apparaît. Avant de télécharger un fichier, il faut aller dans le menu «Config» pour renseigner une boîte de dialogue avec un numéro de coupon que remet l’administrateur du site sur demande.
 

2- Sélectionner sa zone et son modèle
2- Sélectionner sa zone et son modèlePhoto @ D.R. En cliquant sur la petite icône placée à gauche du bouton «Download grib», on capture la zone géographique requise. Nous avons sélectionné en Méditerranée le golfe de Gênes et le nord de la Corse en prévision d’une traversée.

En dessous, les différents modèles auxquels on a accès peuvent être sélectionnés. Nous avons ici demandé le GCWF (0,1° de maille) dont les zones apparaissent en rose clair ainsi qu’un dérivé de ce modèle à maille très fine (0,03°). On remarque que cette maille n’est pas disponible pour la zone qui nous intéresse mais seulement sur des plans d’eau de régate comme la baie de Quiberon ou le Solent. A noter en revanche que le modèle à 0,1° couvre toutes les côtes de France, d’Espagne et une partie de la Méditerranée.
 

3- Télécharger
3- TéléchargerPhoto @ D.R. En appuyant sur «Download», une boîte de dialogue apparaît qui récapitule les modèles, les échéances (5 jours pour ce qui nous concerne) et le type d’infos que l’on souhaite voir contenues dans le fichier Grib – acronyme qui, rappelons-le, est un format de compression de données (pas seulement de vent).
En haut à droite, apparaît le poids du fichier qui va être envoyé . Une donnée sans intérêt lorsqu’on surfe depuis la terre mais qui a évidemment son importance pour ceux qui utilisent une connexion internet à bord.
 

4- Le choix de l’affichage
4- Le choix de l’affichage (a)Photo @ D.R. La multiplication des données a rapidement tendance à nuire à la clarté de lecture du fichier.
Dans la première image, on n’a superposé que le vent moyen à 10 mètres et les rafales par code couleur.
Dans la seconde image, on a retiré de l’onglet les rafales et conservé le vent moyen en y superposant la mer totale (code couleur) et la direction de train de vague principal (fléchage).
4- Le choix de l’affichage (b)Photo @ D.R.

L’un des intérêts de Squid – au-delà de sa gratuité qui a malheureusement des chances de n’être que temporaire – est enfin de faire apparaître potentiellement sur une même image les champs de vent provenant de deux modèles différents (GFS et GCWF par exemple).



Télécharger un Grib Météo France via Navimail2

Météo France s’est doté de son propre viewer baptisé Navimail qui en est à sa version 2 et présente l’intérêt de marcher aussi bien sur PC que sur Mac. Interface très complète (voir en particulier les articles d’Olivier Chapuis détaillant les fonctionnalités ici et ), Navimail2 a le défaut de ses qualités et n’est pas d’un maniement forcément très intuitif.

Voici pas à pas, comment télécharger le logiciel (gratuit) et les fichiers météo (payants) qui sont les seuls à utiliser le modèle du Centre Européen de Prévision, particulièrement efficace sur nos côtes.
 

1- Télécharger Navimail2
1- Télécharger Navimail2Photo @ D.R. Rendez-vous sur le site www.meteo.fr.
Créer un compte prend une minute et on reçoit par mail directement ses identifiants et mot de passe, à archiver. Allez ensuite dans l’espace «Services», cliquez sur «Particuliers», puis sélectionnez sous l’onglet «Marine» le type d’abonnement que vous souhaitez.
Vous avez le choix entre trois types de fichiers selon la zone géographique couverte :
Navimail Easy Côtes : zone de 2° x 2° (couvre par exemple une traversée Corse-Continent). Echéance 48 heures. 20 euros HT par mois.
Navimail Easy Large : zone 5° x 5° (couvre par exemple une traversée vers les Scillies depuis la Bretagne Sud mais peut s’avérer un peu juste pour le golfe de Gascogne ) Echéance 72 heures. 87 euros HT par mois
Navimail Easy Grand Large : zone 10° x 10° libre. 387 euros HT par mois. Echéance 120 heures

Pour tous ces produits, la maille proposée est de 0,25° (un point d’analyse tous les 15 milles de latitude). Le modèle de prévision est celui du Centre européen (CEP) auquel s’ajoute le modèle Aladin de Météo France pour les zones côtières. A noter aussi qu’il faut payer en option les paramètres pression et mer. Enfin, il faut savoir que trois requêtes par jour seulement peuvent être utilisées et qu’on ne peut reporter sur les jours suivants des requêtes non utilisées (alors que beaucoup de sites proposent des requêtes en nombre illimitées, ce qui paraît logique une fois qu’on a payé un fichier).

Un petit mot sur le prix. Il est plus que proportionnel à la taille de la zone choisie. Il faut soigneusement sélectionner ses requêtes. Pour de la navigation côtière et semi-hauturière, les deux premiers produits sont de loin les plus intéressants, le décrochage financier du «grand large» ne se justifiant qu’exceptionnellement. L’intérêt de la maille de 0,25° sur de grandes traversées est d’ailleurs moins justifié, sauf lorsqu’elle permet d’analyser avec beaucoup plus de justesse la climatologie complexe d’un bassin comme la Méditerranée par exemple.
 

2- Procéder à une requête
2- Procéder à une requête Photo @ D.R. Lorsqu’on lance le logiciel, la mappemonde apparaît.
Sur la frame de gauche, commencer par sélectionner le type d’abonnement demandé, ici le Navimail Easy Côtes.
Sélectionner ensuite avec la souris la zone géographique qui vous intéresse. Il ne faut pas hésiter à zoomer sur la carte et à vérifier à l’aide des onglets latitude/longitude en haut à gauche qu’on sélectionne bien une zone cohérente avec son parcours et avec la résolution géographique offerte.
Une fois la zone sélectionnée, appuyer sur «Requête», puis sur «Envoyer» en bas de la frame de gauche.
 

3- Acquérir le fichier
3- Acquérir le fichier (a)Photo @ D.R. Une boîte de dialogue s’ouvre en bas à gauche où l’abonné doit renseigner son profil. La procédure est un peu obscure à la première tentative.
Appuyer d’abord sur «Envoi http direct» puis sur «Gestion». Une fois le profil renseigné (avec les codes du profil reçu par mail), il faut cliquer sur «Fermer» puis recliquer à nouveau sur «Envoi http direct».
Un cartouche vert s’inscrit en haut montrant que la requête est bien en cours. Instantanément, le fichier Grib est envoyé sur votre boîte mail.






 

3- Acquérir le fichier (b)Photo @ D.R.


4- Ouvrir le fichier

4- Ouvrir le fichier (a)Photo @ D.R. Toujours dans la frame de gauche, cliquer alors sur «Ouvrir» et aller récupérer le fichier zippé (qui ne pèse alors que 8 ko). Le Grib s’ouvre pour la première requête autorisée de la journée. La navigation est alors très simple et les pictogrammes assez intuitifs. On peut en particulier superposer la mer (code couleur), les lignes de pression et le vent.
4- Ouvrir le fichier (b)Photo @ D.R.
Pour les requêtes suivantes, il suffit évidemment de lancer à nouveau le logiciel et d’aller ouvrir le fichier Grib que vous avez archivé sur votre bureau sans repasser par les étapes précédentes.