La photo à la hune par François Van Malleghem/Transquadra Martinique

Transquadra Martinique
Un skipper encore vert sur Safran Rouge
transquadra

On pourrait parler d’Alexandre Ozon et de sa fusée rose (le Bepox 990 Team 2 Choc), qui dominent actuellement la deuxième étape de la Transquadra. A priori, rien ne pourrait priver le skipper survolté d’une victoire éclatante. Nous allons plutôt vous parler d’un autre coureur solitaire, à savoir Patrick Roséo. Ce marin de 73 ans – le doyen de la course – est bien accroché à la cinquième place (en temps réel) du classement de la Transquadra Martinique à bord de son Pogo 30 Safran Rouge (le numéro de voile 43872 à droite sur notre photo). L’arrivée d’Ozon, qui possède près de 100 milles d’avance sur tous les solitaires et tous les doubles, est prévue pour vendredi matin entre 9 et 10 heures françaises (tôt le matin en Martinique), d’après les routages d’Henri Laurent, développeur du logiciel SailGrib et ancien concurrent de la course. Ce régatier averti a ajouté dernièrement dans son logiciel des «zones lentes» permettant d’intégrer la perte de vitesse induite lors des passages dans des zones envahies par les redoutables sargasses. À noter, concernant Alex Ozon, qu‘il utilise une polaire de Sun Fast 3600 pour router le Bepox (faute d’avoir la polaire de ce modèle). Or hier, paraît-il, Team 2 Choc marchait à 115 % de la polaire du Sun Fast… qui mesure un mètre de plus et a quinze ans de moins !