La photo à la hune par Conrad Colman/Foresight Natural Energy/Vendée Globe

Vendée Globe
Colman démâte mais n'abandonne pas !
conrad colman

Triste fin de parcours pour Conrad Colman. Le skipper néo-zélandais a prévenu hier soir vers 23 heures que le mât de son Foresight Natural Energy s’était rompu alors qu’il n’était plus qu’à 739 milles de l’arrivée aux Sables-d’Olonne. Il naviguait à moins de 300 milles des côtes portugaises par 30 à 35 nœuds de vent de Nord-Est, sous J3 et avec trois ris dans la grand-voile. Colman, classé 10e et qui avait effectué 97 % de son premier Vendée Globe, a décidé de ne pas abandonner. Il n’a pas demandé assistance et tente d’établir un gréement de fortune pour rejoindre la Vendée en course, espérant bénéficier prochainement d’un vent de Sud qui souffle le long du Portugal.