La photo à la hune

environnement
La science-fiction au service des océans
illustration de simon stålenhag

Sensibiliser le public à l’urgence de protéger les océans en utilisant la science-fiction : telle est la démarche d'Andrew Merrie, scientifique de l'université de Stockholm qui travaille sur la durabilité des mers, dans le cadre de sa thèse "La gouvernance des pêches marines dans l'anthropocène". C’est dans ce but qu’il a demandé à l’artiste Simon Stålenhag d’illustrer des scénarios radicaux sur l’avenir des océans et celui des pêches mondiales. Ses projections fictives sont fondées sur une démarche scientifique profonde issue des changements climatiques et des évolutions des écosystèmes marins : industrialisation totale de la pêche, l'océan comme site d’implantation d’usines, l’ultime pêcheur… Mais cela s’accompagne aussi de développements plus optimistes liés à des océans sains et à des habitats sous-marins. Les sombres illustrations de Stålenhag (celle que nous reproduisons montre un océan futur où sont implantées des usines) constituent autant de projections qui doivent inciter à la réflexion. «Nous essayons de créer de l'empathie pour les océans, explique Merrie. Ces images peuvent constituer des portes d'entrée à la science et inciter à une prise de conscience.»