La photo à la hune par Martina Orsini/Moth Worlds 2017

MONDIAL MOTH
L’antichambre de la Cup
mondial moth

Que font les meilleurs régatiers du monde après la 35e Coupe de l’America ou en cette année post olympique ? Et bien avant les grandes vacances, ils se retrouvent sur le lac de Garde pour disputer le championnat du Monde de Moth au milieu de 218 concurrents issus de tous les grandes nations de voile. Champion olympique de Laser à Pékin en 2008 et régleur d’aile sur Artemis Racing, l’Anglais Paul Goodison n’a fait qu’une bouchée de ses copains, tous aussi de retour des Bermudes, et tous aussi médaillés d’or à Londres ou Rio. Peter Burling qui avait laissé depuis deux ans son Moth au garage, le temps de glaner un titre olympique à Rio puis la Coupe de l’America, a quand même fini deuxième. Premier Français, Benoît Marie (Volotea 4412) malgré une disqualification, a pris la 33e place terminant le championnat par une manche dans le top 10. Les autres tricolores d’Arthaud à Presti ou Col sont loin, bien que dans le groupe or rassemblant les 70 meilleurs. DR.