La photo à la hune par Yvan Zedda/Sea & Co

Sacrés phénomènes (282)
L’étole de la Jument
jument brouillard

A l’approche de l’été, il arrive souvent qu’une masse d’air plus chaude et humide glisse sur une mer plus froide, en particulier au passage d’un air venu des tropiques remontant vers les hautes latitudes sur des surfaces de plus en plus froides. Brouillard d’advection ou stratus, la différence météorologique est faible puisque le premier balaye la surface tandis que le second l’effleure… Le phare de la Jument en mer d’Iroise ne culminant qu’à 47 mètres, ce voile léger est donc fort peu épais et se fissure sur cet amer, créant une déchirure sur cette étole nuageuse : ce phénomène peut durer quelques minutes ou s’épaissir pour se prolonger quelques heures jusqu’à ce que le soleil dilue cette humidité. « Qui voit Ouessant voit son sang », dit le proverbe, mais qui entend la Jument (3 sons de sirène en une minute) se glace les sens…